L'échec du plan divin

Les aventures d’Adam et Eve il y a environ 38 000 ans
Avatar de l’utilisateur
Lecœur
Messages : 28
Inscription : dim. nov. 14, 2021 9:01 pm

L'échec du plan divin

Message par Lecœur »


  • Certains sujets suscitent toujours les mêmes questions. Il arrive que l'on donne à chaque fois une réponse un peu différente. Soit parce que ce sont des hypothèses, sur lesquelles notre pensée a évolué. Soit parce que nous trouvons utile d'en changer la formulation.

    Mais il en est d'autres qui appellent des questions multiples. C'est la cas avec la Seconde Révélation. L'aborder revient pourtant toujours à parler d'Adam et Eve. Et parler d'Adam et Eve, cela consiste quasiment à chaque fois à parler de «.la faute.».

    Néanmoins les approches sont assez diverses. En témoignent certains échanges que j'ai eus sur ce forum il y a quelques années, dans des pages aujourd'hui disparues. Il m'a paru intéressant de les rééditer, pratiquement telles quelles. Chaque citation-question débutait un nouveau message, relativement court. J'ai compilé l'ensemble dans l'ordre chronologique, pour constituer un nombre réduit d'interventions, que je me propose à présent de vous livrer.



Image



Tor a écrit :La faute d’Eve… impatience ou désobéissance??
Je n’arrive pas à comprendre les conséquences énormes de cette faute.
Pour moi Eve a tout simplement ajouté « un petit plus » pour faire avancer sa mission, mais pour nos administrateurs planétaires c’est tout autre chose. Pour eux c’est l’échec du plan divin

Il semble que la réussite du plan d'élévation biologique nécessite que la Race Violette commence par édifier une civilisation imposante non seulement par sa culture, mais aussi par le nombre de ses membres. Le progrès physiologique, en effet, doit s'accompagner d'un progrès social et spirituel, qui a besoin d'une assise solide.

Or, créer une lignée autochtone améliorée de façon prématurée, suscite une société potentiellement concurrente, présentant le risque de s'opposer aux Adamites sans en avoir les vertus.

Cela revient à installer sur le monde une force étrangère au plan divin, voire, étant donné l'arriération des mentalités, lui étant hostile. Les Fils/Filles Matériels auront alors d'autant plus de mal à contrer son influence qu'ils en seront à l'origine, en ayant la paternité, et qu'elle répondait à leur souhait.

A partir du moment où Adam et Eve avait décidé d'engager notre planète sur cette voie, il y avait en outre le danger qu'ils finissent par s'écarter du plan divin sur d'autres points.

Cela ne pouvait donc se faire sous l'égide des autorités célestes. Celles-ci leur ont donc retiré leur soutien, afin qu'il ne pût y avoir de confusion entre la volonté des hommes et celle des dieux, dès lors que les deux divergeaient.




Image



pamplemousse a écrit :Que vient faire la biologie, améliorée, pour la bonne évolution d'une planète ?
C'est ça qui, pour moi, est inattendu
Il est vrai que, tout en étant aussi intelligents, raffinés et cultivés que nous le sommes, nous pourrions parfaitement
ressembler à cela :


ImageImage


Ce serait d'ailleurs assez pratique pour certaines choses
Qui ne rêve pas, parfois, d'avoir quatre mains ?

(ou une queue préhensile…).

Mais le ciel en a décidé autrement.

Il a sûrement ses raisons…

;)



pamplemousse a écrit :Ce qui me surprend le plus dans la manière de faire d'Eve, c'est le manque de concertation. Comment quelqu'un d'aussi instruit, venant d'aussi loin, manque-t-elle de consulter son associé direct, ses associés directs ?
Je pense que c'était pour ne pas compromettre Adam.

Elle n'ignorait pas, à mon avis, le risque pris. Mais elle l'acceptait, car cette initiative était pour elle la dernière chance d'arriver à quelque-chose avec cette mission, sur laquelle l'un et l'autre désespéraient.

En laissant Adam hors du coup, il y avait une chance que le statut du couple, et la mission elle-même, fussent préservés.
Et dans le cas contraire… ils seraient bientôt délivrés de cette foutue planète…





Image



pamplemousse a écrit :Le désespoir d'Eve et d'Adam t'apparaît donc si énorme que ça !

C'est l'impression que j'ai, en effet.
75:8.4 Adam fut confronté à une tâche presque désespérée lorsqu’il fut transporté avec sa belle compagne de Jérusem sur ce monde obscur et perturbé.

75:1.6 Il est probable que jamais des Fils Matériels de Nébadon n’eurent à faire face à une tâche aussi difficile, et apparemment désespérée, qu’Adam et Ève devant la pénible situation d’Urantia

75:1.3 les obstacles semblaient insurmontables et les problèmes insolubles pour des créatures.

75:1.4 Peu à peu, leur courage allait s’affaiblissant, leur entrain se perdait et, parfois, leur foi était prête à chanceler.

Il est vrai que leur découragement n'eût sans doute pas été si grand s'ils avaient eu un caractère plus modéré.

Mais la mission des accélérateurs biologique exige vraisemblablement une nature particulièrement idéaliste et passionnée, surtout sur un monde si difficile. S'ils étaient volontaires, c'est sans doute qu'ils avaient une grande et profonde motivation. Le revers de la médaille, c'est cette impatience, le point faible des enthousiastes.:

«.Tous deux, et spécialement Ève, étaient vraiment trop impatients ; ils répugnaient à s’atteler à la longue, très longue épreuve d’endurance. Ils désiraient voir des résultats immédiats.» (75:1.6)


  • Il y a peut-être un motif supplémentaire, que je n'ai pas avancé à l'époque, que voici.: Adam et Eve venaient de Jerusem, c'est à dire de la société la plus avancée, la plus riche, la plus raffinée du système. Et là, il se retrouvent isolés au milieu des barbares. Au début, ce devait être comme pour nous, lorsque nous prenons des vacances sous les tropiques en immersion dans une population du tiers-monde : furieusement exotique. Mais au bout d'un moment, les avantages de notre culture et de notre technologie commencent à nous manquer. A la différence que nous, nous savons que nous serons rentrés au bercail après quelques jours, ou quelques semaines. Mais eux, ils en avaient pris pour quelques centaines de milliers d'années, sur une planète qui plus est coupée du cœur de leur civilisation (ce point est évoqué) chose qui n'est pas non plus vraiment dans les règles.



Image



pamplemousse a écrit :L'équipe est là pour ça, justement. Expliquer à l'équipe ses difficultés c'est à moitié les résoudre

En temps normal sans doute. Mais il semble qu'ici, ils se soient trouvés très vite sans interlocuteurs d'un niveau suffisant.:

75:1.4 Adam et Ève étaient isolés, et le prodigieux sentiment de solitude qui s’appesantissait sur eux fut encore accru par le départ assez rapide des administrateurs provisoires.

75:1.1 Ils ne voyaient aucun moyen de sortir du dilemme et ne pouvait prendre conseil de leurs supérieurs ni sur Jérusem ni sur Édentia. Ils étaient là, isolés et devant affronter jour après jour quelque imbroglio nouveau et compliqué, ou quelque problème apparemment insoluble.

On ne peut douter que le couple matériel eût été très bien préparé à cette entreprise gigantesque, et mis au courant comme il se devait des difficultés particulières à ce monde.

Pourtant, dès leur arrivée, ils sont tombés de haut en voyant l'état de la planète, et leur désenchantement n'a cessé de croitre. Il est donc manifeste qu'ils ne s'attendaient pas à ce qu'ils ont trouvé.

C'est d'ailleurs cela, pour ma part, que je trouve le plus surprenant. C'est comme si il n'y avait jamais eu de précédents à cette situation particulière, d'exemples analogues à étudier. C'est d'ailleurs quasiment dit :

75:1.3 Nul Adam du service planétaire ne fut jamais attaché à un monde plus difficile

Cela, sans doute, était dû à la nature expérimentale de notre monde.
Mais leur mission, de ce fait, a acquis elle-aussi un caractère expérimental.

Ce qui explique également qu'ils aient alors cru pouvoir sortir du chemin tout tracé…

75:0.1 L’amélioration de la race paraissait bien lointaine, et la situation semblait désespérée au point de nécessiter un remède non prévu dans les plans originaux. Du moins, c’est ce qui traversait souvent le mental d’Adam, et il en fit bien des fois part à Ève.



Image



pamplemousse a écrit :Il y a aussi la possibilité de sortir par la petite porte !
Je me sens incapable de gérer un pareil foutoir, merci d'appeler un remplaçant.

Certes.
C'est une issue concevable.
Mais apparemment, pas pour les autorités de l'Univers.
Cette solution, en effet, ne semble pas prévue, et apparaît même totalement impossible :

51:2.3 Bien qu’existe cette technique de dématérialisation préparatoire au transit des Adams de Jérusem sur les mondes évolutionnaires, il n’y a pas de méthode équivalente pour les en retirer, à moins de vider toute la planète (…) pendant les âges évolutionnaires, aucune disposition n’est envisagée pour qu’un Adam ou une Ève Planétaires puissent quitter le monde qu’ils ont choisi.

En posant les pieds sur notre planète, Adam et Eve savaient donc qu'ils allaient accompagner cette humanité jusqu'au bout de sa destinée. Une aventure ardue ou exaltante, source d'émerveillements et de déceptions, mais appelée, bon gré mal gré, à durer des centaines de milliers d'années, et toute entière tendue vers un seul but : amener l'humanité à Havona.

Un voyage unique, donc, et à sens unique. Sans possibilité de retour, sans échappatoire pour les Élévateurs.

A moins…

A moins qu'un incident ne conduise le couple à quelque «.disjonction mentale.» pouvant interrompre le «.synchronisme intellectuel (…) avec le circuit de gravité mentale de l’Esprit.» qui maintient « .leur statut d’immortalité.» (75.7.5).

Une violation du «.pacte de leur mission de confiance comme chefs de ce monde habité.» entraîne en effet la dégradation des Fils et Filles planétaires, et leur «.réduction au statut de chair mortelle.».

Alors, et alors seulement, ils peuvent être conduits à quitter ce monde avant le terme prévu, par la mort naturelle.

C'est ce qui s'est produit.


  • Petite chose que je n'ai pas précisée à l'époque, parce qu'elle me semblait implicite : il n'est pas exclu qu'Eve ait joué cette carte sciemment. En cas d'échec, son initiative signifiait, à brève échéance, la mort, c'est à dire… le seul moyen d'être libérés de ce qui pour eux commençait sans doute à ressembler sinon à un enfer, du moins à une sorte de purgatoire interminable et sans issue.



Image



pamplemousse a écrit :En attendant je suis les recommandations !

Bien sûr.
Mais là, apparemment, ça ne marchait pas.
Tout se passe comme si ce qu'ils avaient appris ne s'appliquait pas à la situation de ce monde.
Pourtant de telles difficultés ne sont pas inaccoutumées. C'est d'ailleurs pourquoi :

51:5.1 Le plan du processus n’est pas uniforme. Une grande latitude est laissée au couple tutélaire .

Avec cependant pour conséquence que :

les fautes ne sont pas rares, spécialement sur les mondes en désordre et en insurrection comme Urantia.

Ce que nous devons alors admettre, c'est que si le renoncement volontaire à une mission d'élévation biologique n'est pas envisageable, l'interruption «.accidentelle.» de son cours normal est un fait sinon courant, du moins se produisant régulièrement.:

51:1.5 Depuis que le système de Satania existe, treize Adams Planétaires ont été perdus par rébellion ou faute, et 681 204 dans des postes de confiance subordonnés.

Aussi dérangeant que cela puisse nous sembler, le remplacement des Fils/Filles matériels ne figure donc pas dans le plan divin. Mais l'avortement de la mission, et l'échec «.à obtenir l’harmonisation de la race par la technique adamique.» semblent, quant à eux, entrer dans le champ des prévisions.

Il nous reste donc à méditer, comme d'autres mondes, cette conclusion :

51:5.7 il vous faut maintenant résoudre votre problème planétaire d’amélioration raciale par d’autres méthodes, principalement humaines, d’adaptation et de contrôle.

Et essayer de réussir ce que d'autres ont réussi avant nous, par leurs propres moyens.
Dernière modification par Lecœur le jeu. févr. 17, 2022 9:03 pm, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Samuel
Messages : 21
Inscription : sam. janv. 30, 2021 2:07 pm

Re: L'échec du plan divin

Message par Samuel »

Merci mon ami LeCoeur, c'est toujours un plaisir de te lire ! Bon travail mon frère !
Il est vrai que lorsque l'on parle d'Adam et Eve, dans la pensée générale des hommes, c'est le premier homme et la première femme censés être apparus à la surface de la Terre.
Le Livre d'Urantia (avec tout le respect dû aux créationnistes) nous explique, premièrement, que la création est effectivement évolutive et, deuxièmement, que les Adam et Ève de notre monde se sont matérialisés il y a environ 37 848 ans dans le but d'améliorer biologiquement les mortels du royaume. LU/74:0.1 (828.1)
"Dans la vie de Jésus, on voit l’homme à son mieux."
Avatar de l’utilisateur
Lecœur
Messages : 28
Inscription : dim. nov. 14, 2021 9:01 pm

L'échec du plan divin - 2

Message par Lecœur »

Salut Samuel.!

L'évolution, tu as raison de le rappeler, est un des concepts phares du Livre d'Urantia.

Le paradoxe, c'est que la Cinquième Révélation, qui se présente comme continuatrice de la tradition Abrahamique, trouve à cause de cela ses plus farouches adversaires parmi les courants religieux qui se réclament de cette même tradition (bien qu'ils aient sans doute contre elle d'autres griefs encore plus sérieux).

Le créationnisme est aujourd'hui une des causes du rejet des enseignements de la religion par les populations les mieux éduquées. Le Livre d'Urantia a certes été conçu pour ramener à la foi ces élites, et ceux qui les suivent, en réparant les erreurs des églises. Mais il faut admettre que, jusqu'ici, il n'y a pas beaucoup de progrès dans la pénétration de ces milieux (ni des autres, au demeurant).

Beaucoup le déplorent. Mais il se trouve qu'à cet égard l'histoire d'Adam et Eve n'est peut-être pas sans intérêt, justement. Le couple, on nous le répète assez, a failli parce qu'il souhaitait des résultats immédiats. Alors que s'il avait fait preuve de patience, il aurait connu la réussite du plan divin. Un exemple d'impatience aux graves conséquences, que l'adepte de la Cinquième Révélation peut méditer. Si désireux, en effet, qu'il puisse être de voir s'accroître au plus vite l'influence du Livre d'Urantia dans le monde, il doit admettre qu'il s'agit d'un processus lent et laborieux, dont aucun mortel ne peut connaître de son vivant à la fois les prémices et l'accomplissement.

Alors peut-être que, d'une façon ou d'une autre, les messages échangés naguère pour commenter le précédent édifiant que fut l'aventure de nos élévateurs biologiques, peuvent être susceptibles de nous aider à conserver cette patience.

Quoi qu'il en soit, en voici la suite.




ImageImage




  • La première de cette nouvelle série de questions porte sur la décision prise par les autorités célestes concernant le sort des enfants d'Adam et Eve, annoncée à ceux-ci trois jours après le départ des Adamites du premier jardin.:


    75:6.3.les enfants qui étaient arrivés à l’âge du choix (vingt ans) reçurent l’option de rester sur Urantia avec leurs parents ou de devenir pupilles des Très Hauts de Norlatiadek.¹ Les deux tiers choisirent d’aller sur Édentia.²; environ un tiers décida de rester avec leurs parents. Tous les enfants qui n’étaient pas d’âge à choisir furent emmenés sur Édentia.

Ivanstol a écrit :Mais pourquoi ont-ils fait partir les autres descendants qui le désiraient ?

Parce que ceux-ci avaient été élevés et éduqués dans l'optique de croître et se reproduire dans l’Éden, et dans un monde dirigé par un Couple fidèle au plan divin. Cette situation n'existant plus, ils ne pouvaient être contraints de subir les conséquences de la déchéance de leurs parents, n'ayant rien fait pour mériter cette dégradation, ni les épreuves qui en résultaient.





ImageImage




  • La deuxième concerne les antécédents du couple adamique.:


    74:1.2.À l'époque où Adam fut choisi pour aller sur Urantia, il était employé avec sa compagne dans les laboratoires d'essais et d'épreuves physiques de Jérusem. Pendant plus de quinze-mille ans, ils avaient dirigé le département d'énergie expérimentale appliquée à la modification des formes vivantes. Longtemps auparavant, ils avaient été instructeurs dans les écoles de citoyenneté pour les nouveaux arrivants sur Jérusem. Tout ceci doit être gardé présent à la mémoire en connexion avec le récit de la conduite du couple sur Urantia.

andre a écrit :Question. Ici, je ne comprends pas pourquoi ca peut nous servir de garder cela en mémoire

Pour essayer de répondre très rapidement, disons que le parcours d'Adam et Eve nous indique à quel point le couple était particulièrement compétent.

Ils n'étaient pas seulement des gestionnaires hors-pairs et des idéalistes passionnés.
Ils étaient aussi des scientifiques de premier-plan, et des experts en matière d'éthique et de politique.

De ce fait, aucun des aspects de cette difficile mission n'échappait à leur sagacité, et les risques qu'ils cèdent aux sirènes de la rébellion étaient, en outre, très minimes. Ils ne l'ont d'ailleurs pas fait. Les lucifériens ne sont parvenus à leurs fins que de façon indirecte et détournée.

C'est pourquoi Adam et Eve n'ont pas été jugés coupables. Mais aussi pourquoi ils sont qualifiés aujourd'hui pour continuer à faire partie des autorités supérieures de la planète.

  • On peut aussi ajouter que cette très grande compétence du couple adamique, qui s'est pourtant soldée par un échec, met d'autant plus en lumière l'extraordinaire difficulté de cette mission, et le piteux état de la planète.




ImageImage




andre a écrit :La polygamie était courante sur Urantia à ce moments là. Ca me mets dans l'embarras de penser que les valeurs de fidélitées et de loyautées ne soient pas essentiels et naturels donc de nature Divine

Quelques citations peuvent sans doute aider à la réflexion sur le sujet.:


83:6.2 La monogamie est culturelle et sociale, artificielle et contre nature, c’est-à-dire contraire à la nature de l’homme évolutionnaire.


Mais, comme on le sait, le Livre d'Urantia qualifie d'évolutionnaires les êtres… les moins évolués de la création.
Sauf pour ce qui est de leurs élites, néanmoins, avec lesquelles il en va un peu différemment.:


83:6.2 Elle [la monogamie] était entièrement naturelle chez les Nodites et les Adamites les plus purs, et fut d’une grande valeur culturelle pour toutes les races évoluées.


Concernant le mariage, il y a des évidences que le Livre juge bon de rappeler.:

83:6.6 La monogamie a toujours été le but idéaliste de l’évolution sexuelle humaine ; elle l’est encore et le sera toujours. Cet idéal du véritable mariage d’un couple implique l’abnégation, et c’est pourquoi le mariage échoue si souvent, simplement parce que l’une des deux parties contractantes, ou les deux, sont déficientes dans la plus grande des vertus humaines, l’austère maitrise de soi.

83:6.1 Tout à fait indépendamment de son effet sur l’individu, la monogamie est incontestablement la meilleure formule pour les enfants.

83:8.5 il existe un idéal du mariage dans les sphères supérieures. Sur la capitale de chaque système local, les Fils et les Filles Matériels de Dieu dépeignent effectivement la hauteur des idéaux de l’union d’un homme et d’une femme dans les liens du mariage quand ils ont le dessein de procréer et d’élever une descendance. Après tout, le mariage idéal des mortels est humainement sacré.

Sacré, donc.
Mais seulement «.humainement.».





Image





Car en cette matière comme dans d'autres, le révélateur met en garde contre les dérives résultant de la confusion entre matériel et spirituel.:

83:8.1 Le mariage qui s’épanouit en un foyer est, en vérité, la plus sublime institution humaine, mais il est essentiellement humain.; on n’aurait jamais dû le qualifier de sacrement.

83:8.2 L’assimilation d’associations humaines à des associations divines est fort malheureuse. L’union du mari et de la femme dans la relation du mariage et du foyer est une fonction matérielle des mortels des mondes évolutionnaires. Il est vrai que bien des progrès spirituels peuvent intervenir comme conséquence des sincères efforts humains d’un homme et d’une femme pour évoluer, mais cela ne signifie pas que le mariage soit nécessairement sacré. Le progrès spirituel accompagne le zèle sincère manifesté dans d’autres orientations de l’effort humain.

83:8.4 Il est également fâcheux que certains groupes de mortels aient imaginé que le mariage était consommé par un acte divin. De telles croyances conduisent directement au concept de l’indissolubilité du lien conjugal sans souci des circonstances ou des désirs des parties contractantes. Mais le fait même qu’un mariage puisse être dissout montre que la Déité n’est pas partie conjointe à cette union. Si Dieu a une fois réuni deux choses ou deux personnes, elles resteront ainsi jointes jusqu’au moment où la volonté divine décrètera leur séparation. En ce qui concerne le mariage, qui est une institution humaine, qui donc prétendra émettre un jugement pour distinguer les unions susceptibles d’être approuvées par les superviseurs de l’univers d’avec celles dont la nature et l’origine sont purement humaines.?

Une fois encore, nous voyons donc que le Livre d'Urantia ne nous permet pas de nous contenter des concepts simplistes auxquels nous évertuons si souvent à nous raccrocher. L'union entre un homme et une femme peut être effectivement divine, mais Dieu seul a l'autorité d'en décider. Certainement pas les hommes, quand bien même se prétendent-ils Ses représentants, et ce quelles que soient leurs gesticulations rituelles.


Pour ce qui est maintenant de la fidélité et de la loyauté

Ce sont des vertus, certainement… mais pour autant que leur objet soit agréé par Dieu.
Car on peut être fidèle et loyal à des êtres et à des valeurs que nous devrions plutôt rejeter.

C'est pourquoi, au passage, il n'est jamais superflu de s'interroger sur nos attachements, en ce bas monde…





ImageImage





Samuel a écrit :Peut-on estimer l’âge de rata lorsqu’elle a accouché de son soixante-septième enfant.?
(…) Ratta était-elle susceptible de vivre moins longtemps qu'Adamson et si oui pourquoi.?

  • Tu ne pensais pas voir ta question resurgir des années après, n'est-ce pas, cher Samuel.?
    Et bien moi non plus. Car je redécouvre tout cela au fur et à mesure.

    A l'époque, grâce à toi, j'ai passé pas mal de temps sur le sujet. Mais je n'étais pas satisfait du résultat. Développement trop long, pour des conclusions trop spéculatives… J'ai donc renoncé à la publication.

    Avec le recul, il me semble quand même pouvoir dire deux ou trois choses.

Rappelons d'abord que Ratta était une Nodite, et la dernière personne descendant sans croisement des immortels matériels de l'état-major corporel du Prince Planétaire Caligastia (venus sur Terre il y a 500 000 ans). Après la chute du premier jardin, elle épousa Adamson, le premier enfant d'Adam et Eve, dont la femme adamite et leurs trente-deux enfants avaient tous choisi de quitter la Terre pour Édentia, après la fuite de la race violette de l’Éden.

Connaître l'âge de Ratta au dernier accouchement, permettrait en effet de se faire une idée de sa longévité. Cependant, on ne nous fournit aucune information à ce sujet. La seule ressource serait d'essayer d'extrapoler à partir de ce que nous connaissons. Le problème, c'est qu'il y a des cas très différents.

Si on prend le modèle hyperfertile (nombreuses grossesses à naissance multiple, comme par exemple Mariam Nabatanzi qui, A 37 ans, avait déjà accouché de 44 bébés) on obtient, au soixante-septième enfant, l'âge de 56 ans et demi. Mais si Ratta avait une hérédité exceptionnelle, cela lui venait de lignées matérialisées avant tout pour leurs qualités d'éducateurs, et non de reproducteurs. Elle n'avait donc pas de raisons particulières d'être hyperfertile.

Si on choisit alors le modèle super-maman (fécondité normale mais enchaînant les grossesses, comme Sue Radford) cette fois on arrive à l'âge de 96 ans. Mais il faut pour ça passer la plus grande partie de sa vie en cloque, ce qui ne sied guère, me semble-t-il à une princesse quasi-divine, de surcroît reine de beauté, et héritière de la plus haute civilisation de son temps.

Un exemple de souveraine suprahumaine serait sans doute plus approprié. Justement, il y en a une : Eve. Grâce à elle, nous avons quelques informations sur la reproduction du couple adamique.




ImageImage




Par exemple durant l'époque du premier jardin, qui dure 105 ans (3) Eve eut 63 enfants (74:6.2). Transposé à Ratta, avec un premier accouchement à 21 ans, cela nous donne l'âge de 133 ans au soixante-septième enfant. Combien de temps aurait-elle vécu ensuite.? De nos jours, une femme normale passe en moyenne à peu près 40% de son existence après la période de fertilité. Dans le cas présent, cela fait une durée de vie de 222 ans. Bien en dessous, donc, des 396 ans d'Adamson (77:5.7). Mais sachant qu'il avait 123 ans lors de leur rencontre (4) et elle 20, Adamson aurait alors été veuf de Ratta pendant seulement 71 ans.

Cette extrapolation cependant suppose d'une part que la règle des 40% soit applicable aux suprahumaines. D'autre part que Ratta ait, comme Eve, espacé les grossesses d'un peu moins d'un an. Mais si ce délai moyen avait été par exemple d'un an et demi, alors on obtient une longévité de 285 ans, et Adamson ne lui aurait survécu que de 8 ans.

Tout à fait concevable.
Et assez sympathique.
Mais plutôt spéculatif, il faut bien le dire.

Si on se réfère à présent à l'époque «.d'après la faute.», les calculs sont un peu différents.





ImageImage





Durant le second jardin, la condition d'Eve est plus proche de celle de Ratta, puisque sa vitalité n'est plus entretenue par l'Arbre de Vie. On constate que durant les 406 années que dure cette période (3) Eve n'a eu que quarante-deux enfants (74:6.2). A quel âge a-t-elle eu le dernier.? En appliquant la règle des 40% à sa vie de mortelle, cela pourrait être à la 244e année de son existence post-édénique. L'extrapolation à Ratta donne alors le soixante-septième enfant à 410 ans, et une longévité de 683 ans.! Difficile à accepter, parce que cela signifierait que Ratta, qui n'a jamais eu accès à l'Arbre de Vie, aurait vécu 172 ans de plus qu'Eve (5).

Mais ici encore, l'espacement moyen entre deux grossesses consécutives (de la fin de l'une au début de la suivante) peut jouer le rôle de variable d'ajustement. Selon le modèle déduit pour Eve, il est de 5 ans. Mais si on le réduit par exemple à trois ans, alors la durée de vie de Ratta passe à 452 ans. Si l'on prend seulement 2 ans, alors il est de 340 ans. Dans le premier cas, Ratta étant née 103 après Adamson, elle lui aurait survécu pendant 159 ans, mais dans le deuxième pendant seulement 47 ans.

Encore concevable.
Un peu moins sympathique, peut-être.
Mais tout aussi spéculatif, admettons-le.

Peut-être alors qu'une autre approche pourrait nous aider. Si on compare Ratta et Adamson, par exemple, on constate ces similitudes :
  • Ils étaient tout les deux des suprahumains.
  • Ils descendaient d'immortels sans croisement.
  • Ils étaient tous deux mortels.
Mais il a aussi des différences.:

Adamson était un descendant de la première génération, né alors que ses parents étaient encore soutenus par les circuits vitaux du système. Tandis que Ratta était séparée de près de 6500 générations de ses ascendants immortels (6). Un net désavantage par rapport à Adamson.

Cependant d'autres différences peuvent le compenser. Adamson, par exemple, était mortel par nature, car, à l'instar de tous les Adamites, exceptions faite de ses deux parents, il ne pouvait tirer parti des vertus de l'Arbre de Vie, quand bien même y aurait-il eu accès (51:1.8).




ImageImage




Mais il est très possible qu'il en fût autrement pour Ratta. Le LU nous explique que les descendants de l’état-major corporel du prince ont dégénéré à cause des croisements avec les indigènes (77:2.9). Mais Ratta, elle, était de sang pur. Or on nous dit.:

50:3.4 L’état-major corporel du prince est généralement retiré de la planète lors du jugement dispensationnel suivant, au moment de l’arrivée d’un second Fils sur la sphère. Avant de s’en aller, ses membres confient habituellement leurs diverses charges à leurs descendants communs et à certains natifs supérieurs volontaires.

50:3.5 Ces assistants du Prince Planétaire s’accouplent rarement aux races des mondes, mais ils s’accouplent toujours entre eux. Deux classes d’êtres résultent de ces unions : le type primaire de créatures médianes et certains types élevés d’êtres matériels qui restent attachés à l’état-major du prince après que leurs parents sont partis lors de l’arrivée d’Adam et Ève.

Les immortels matériels des Princes Planétaires ont donc la capacité d'engendrer les personnalités qui leur succéderont dans leurs fonctions auprès de ce souverain. Cela semble indiquer que cette progéniture hérite des caractéristiques de leur parents. Cela comporte-t-il cette immortalité nécessaire pour accompagner le Prince durant son mandat multimillénaire.? Cela serait une grande différence avec les Adamites, dont la descendance est toujours mortelle, et destinée à se mélanger avec les peuples évolutionnaires. On nous dit en tout cas que, même coupés des courants vitaux.:

77:2.4 quand les soixante rebelles de l’état-major, les partisans de Nod, s’adonnèrent effectivement à la reproduction sexuée, leurs enfants se révélèrent de loin supérieurs, dans presque tous les domaines, aux peuplades andonites aussi bien qu’aux peuplades sangiks. Cette excellence inattendue ne concernait pas seulement leurs qualités physiques et intellectuelles, mais aussi leurs capacités spirituelles.

77:2.9 Les Nodites de sang pur étaient une race magnifique, mais ils se mêlèrent graduellement aux peuples évolutionnaires de la terre, de sorte qu’une grande dégénérescence ne tarda pas à se produire. Dix-mille ans après la rébellion, ils avaient rétrogradé au point que la durée moyenne de leur vie ne dépassait guère celle des races évolutionnaires.





Image




S'il a fallu dix-mille ans pour que les croisements avec les indigènes amènent les Nodites à des standards humains en matière de longévité, cela suggère que les premières générations avaient une durée de vie considérable. Mais ce passage laisse aussi entendre que, contrairement aux Adamites de sang pur dont la durée de vie se réduit à chaque génération, la pureté de l'hérédité conservait aux Nodites toute leur suprahumanité. On peut donc penser que Ratta était de cette nature. D'autres éléments semblent le confirmer.

D'abord le fait qu'elle et Adamson engendrèrent des médians secondaires (77:5.6). Ceux-ci, normalement «.dérivent par des voies diverses des élévateurs biologiques planétaires, les Adams et les Èves, ou de leur descendance immédiate.» (38:9.4). Mais les porteurs de vie avaient prévu l'union des premiers Adamites avec des descendants de sang pur des immortels corporels du Prince, afin de produire une race expérimentale de suprahumains (77:2.2).

Ces naissances de médians sont donc une indication que Ratta malgré les milliers de générations la séparant de ses origines, avait gardé intacte cette aptitude spécifique et rare des suprahumains de première génération à engendrer par «.liaison supramatérielle.» (non sexuelle) des immortels invisibles (77:1.2 ).

Ensuite, il y a le fait qu'Adamson, qui venait de perdre la compagne qui avait été sienne pendant environ un siècle, et avait encore pas loin de trois siècles à vivre, n'allait certainement pas se marier avec une personne susceptible de quitter ce monde au bout de seulement quelques décennies. Par ailleurs, on se souvient que Ratta, avant de rencontrer Adamson, n'envisageait pas de se marier. Or, se croyant la dernière personne suprahumaine, elle aurait dû au contraire être motivée pour perpétuer la race. Mais ce qui en dissuadait cette princesse, manifestement romantique, c'était l'impossibilité d'avoir un conjoint à sa hauteur. Notamment, peut-on penser, ayant la même longévité qu'elle. Cela laisse donc entendre qu'elle savait qu'elle allait vivre beaucoup plus que la moyenne.

Mais de combien.? Si l'on admet qu'elle n'avait pas dégénéré par rapport à ses origines, on peut alors envisager que sa longévité fût analogue à celle de la seule autre suprahumaine de même rang qui nous soit connue. A savoir Eve, en excluant toutefois les 105 premières années, où cette dernière bénéficiait du soutien de l'Arbre de Vie. Ratta pourrait donc avoir eu une espérance de vie d'environ 406 ans. Très proche, cette fois, de celle d'Adamson. Mais comme elle était plus jeune de 103 ans, alors c'est elle qui aurait connu le veuvage, en l’occurrence quelque 113 ans.

De ces diverses hypothèses résulte que Ratta aurait pu survivre plus ou moins longtemps à Adamson. Mais, comme on l'a vu plus haut, l'inverse est aussi possible. Tout comme ils auraient pu tout aussi bien quitter ce monde pratiquement ensemble.

Il subsiste donc une grande incertitude.
Mais comme c'est la cas, finalement, pour n'importe quel couple.

On trouve quand même, cette petite phrase.:
77:5.8 Durant toute leur longue vie, Adamson et Ratta eurent ainsi à leur disposition ce corps d’assistants merveilleux

« Durant toute leur longue vie »

Cette simple formule donne quand même bien l'impression qu'Adamson et Ratta ont eu tous deux une longue existence, et qu'ils l'ont passé en grande partie ensemble…




ImageImage






claude martel en tête a écrit :Beaucoup annoncent la venue d'un Messie depuis longtemps. Et si il arrivait tout d'un coup.?
  • Quel rapport avec Adam et Eve.? A priori aucun. Pourtant cette question a été effectivement posée sur le fil qui leur était consacré. J'avais à l'époque rédigé une réponse, où je parvenais, à la fin, à revenir au sujet grâce aux citations suivantes.:

    93:10.7 y a-t-il une possibilité qu’ait lieu un évènement inattendu et sans précédent , tel que le retour sur la planète, à un moment ou à un autre, d’Adam et d’Ève ou de certains de leurs descendants comme représentants de Micaël avec les titres de vice-gérants du second Adam d’Urantia.?

    93:10.8 Il est tout à fait possible que, dans un âge futur où Urantia s’approchera de l’ère de lumière et de vie (…) nous puissions y observer la présence simultanée de Machiventa, d’Adam et d’Ève, de Christ Micaël, ainsi que d’un Fils Magistral ou même de Fils Instructeurs de la Trinité.

    Et ma conclusion, en substance, était qu'il valait peut-être mieux en attendant s'efforcer de trouver le royaume des cieux en nous (170:1.13) plutôt que d'espérer être dispensé de cet effort par l'apparition d'un être providentiel qui l'établirait autour de nous (170:2.10 ). Et puis finalement, comme pour environ 15% des messages que je rédige, je n'ai pas publié cette réponse (j'ai cependant fait passer cette idée ailleurs).


Aujourd'hui je constate ce fait assez curieux : cette question de Claude, qui se trouve être la dernière de mes archives sur le sujet, nous renvoie au début. L'introduction de la présente intervention, rédigée en réponse à Samuel, évoque en effet les risques de l'impatience spirituelle. Or cette dernière question révèle cette sorte d'impatience. Claude, qui l'avait posée, s'était montré d'ailleurs particulièrement attiré par divers personnages se réclamant du Livre d'Urantia et promettant monts et merveilles à qui les suivrait (tout en profitant de l'occasion pour réclamer une aide matérielle).

Un exemple de cet enthousiasme très adamique, qui, par les erreurs auxquels il peut conduire, risque finalement de retarder l'accomplissement qu'on espérait rapprocher.

Pour ne pas terminer là-dessus, et tirer la leçon de l'histoire d'Adamson et Ratta, on pourrait dire que s'il ne faut pas trop attendre qu'un envoyé du ciel vienne changer notre monde en paradis avant l'heure, chacun peut en revanche espérer qu'un homme ou une femme providentielle vienne transformer son existence personnelle en une vie de rêve…

A la prochaine !





Renvois :

1. Norlatiadek.: nom de notre constellation
2. Édentia.: siège de la constellation
3. Durée du premier jardin.: un siècle jusqu'à Sérapatatia (75:3.1) plus cinq ans avant la faute (75:3.5).
4. Âge d'Adamson au mariage.: 120 ans au départ de l'aventure (77:5.3) et trois ans de plus pour trouver Ratta (77:5.5)
5. Eve ayant vécu 511 ans (76:5.5) dont 105 dans le premier jardin,¹ elle a donc passé 406 ans dans le second.
6. Lignée de Ratta.: en comptant une génération tous les 25 ans, et sachant que la chute de Dalamatia s'est produite 160 000 ans avant celle du premier jardin, époque de sa rencontre avec Adamson, cela donne 6500 générations (d'après les datations de 66:0.2, 67:1.1 et 74:0.1)
Avatar de l’utilisateur
Samuel
Messages : 21
Inscription : sam. janv. 30, 2021 2:07 pm

Re: L'échec du plan divin

Message par Samuel »

« Le créationnisme est aujourd'hui une des causes du rejet des enseignements de la religion par les populations les mieux éduquées. Le Livre d'Urantia a certes été conçu pour ramener à la foi ces élites, et ceux qui les suivent, en réparant les erreurs des églises. Mais il faut admettre que, jusqu'ici, il n'y a pas beaucoup de progrès dans la pénétration de ces milieux (ni des autres, au demeurant). »

L'école des ambassadeurs ; https://thechristexperiment.org/ fait un super travail dans ce sens.
Justement, les inscriptions aux cours « en français » sont ouvertes.

https://shoutout.wix.com/so/d3NyO3UKX?l ... 09b4#/main

« Beaucoup le déplorent. Mais il se trouve qu'à cet égard l'histoire d'Adam et Eve n'est peut-être pas sans intérêt, justement. Le couple, on nous le répète assez, a failli parce qu'il souhaitait des résultats immédiats. Alors que s'il avait fait preuve de patience, il aurait connu la réussite du plan divin. »

Tu as raison LeCoeur, néanmoins, il ne faut pas que cela soit une fausse excuse pour se complaire dans son petit coin et rester sans rien faire pour Servir, faire connaître la révélation et ne pas poursuivre l’œuvre du royaume que Jésus nous a laissé.
Surtout qu’aujourd’hui, dans la quatrième partie du livre d'Urantia, nous avons la chance de connaître la vie et les enseignements de Jésus d'une manière rehausser !
Il faut reconnaître que dans ce domaine il y a des fainéants qui en font le moins possible ou juste un petit peu pour se donner bonne conscience.
À titre perso, je ne vaux pas mieux qu'un autre, mais je ne veux plus faire partie de ceux-là (les hypocrites de la consécration de choix sont leurs propres juges).

« Le grand espoir d’Urantia réside dans la possibilité d’une nouvelle révélation de Jésus, avec une présentation nouvelle et élargie de son message sauveur, qui unirait spirituellement, dans un service aimant, les nombreuses familles de ceux qui se prétendent aujourd’hui ses fidèles. » (195:10.16) https://bigbluebook.org/fr/195/10/

« …Vous aussi, vous êtes appelées à publier la bonne nouvelle de la libération de l’humanité par l’évangile de la filiation avec Dieu dans le royaume des cieux. Allez dans le monde entier proclamer cet évangile et confirmer les croyants dans cette foi. En même temps que vous ferez cela, n’oubliez pas de soigner les malades et de fortifier les timides et les craintifs. Et je serai avec vous toujours, même aux confins de la terre. » (190:3.2) https://bigbluebook.org/fr/190/3/

Merci LeCoeur pour cet excellent article ! Le livre d'Urantia mérite d'être lu au moins une fois dans sa vie.

LU/101:2.1 (1105.5) « Le fait de la religion consiste entièrement dans l’expérience religieuse des êtres humains raisonnables et ordinaires. C’est le seul sens dans lequel la religion puisse jamais être considérée comme scientifique ou même psychologique. C’est ce même fait d’expérience humaine qui prouve que la révélation est révélation, à savoir que la révélation synthétise les sciences de la nature et la théologie religieuse, apparemment divergentes, en une philosophie de l’univers cohérente et logique, en une explication coordonnée et sans hiatus aussi bien de la science que de la religion, créant ainsi une harmonie du mental et la satisfaction à l’esprit. Elle répond, dans l’expérience humaine, aux interrogations du mental avide de savoir comment l’Infini met sa volonté et ses plans à exécution dans la matière, avec le mental et sur l’esprit. »

LU/99:1.6 (1087.3) « La religion ne doit pas s’impliquer organiquement dans le travail laïque de la reconstruction sociale et de la réorganisation économique, mais elle doit activement rester à la hauteur des progrès de la civilisation en réaffirmant avec netteté et vigueur ses commandements moraux et ses préceptes spirituels, sa philosophie progressive de la vie humaine et de la survie transcendante. L’esprit de la religion est éternel, mais la forme de son expression doit être remise au point à chaque révision du dictionnaire de la langue humaine. »


Amitiès à tous et toutes ! Lisez le livre d'Urantia ! En format papier chez : https://www.librairie-inconnu.com/le-li ... _1098.html

Le livre existe aussi gratuitement en audio : https://www.urantia.org/fr/audio
Samuel
"Dans la vie de Jésus, on voit l’homme à son mieux."
Répondre