Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les enfants des générations futures.
#1
Bonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H
Répondre
#2
Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#3
(30/11/2020, 17:27)patrick morelli a écrit : Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy

Merci Patrick !
Tu es bien en accord avec ce que je pensais et je vais examiner les références des fascicules que tu propose.
Le Livre d'Urantia nous dit que sur le premier monde des maisons, nous aurons "un mental humain" logé sous une forme morontielle.
Il semble que le "mental humain" soit bien plus qu'une simple mécanique matérielle ?
A bientôt.
Samuel.H
Répondre
#4
(01/12/2020, 03:23)Samuel.H a écrit :
(30/11/2020, 17:27)patrick morelli a écrit : Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy

Merci Patrick !
Tu es bien en accord avec ce que je pensais et je vais examiner les références des fascicules que tu propose.
Le Livre d'Urantia nous dit que sur le premier monde des maisons, nous aurons "un mental humain" logé sous une forme morontielle.
Il semble que le "mental humain" soit bien plus qu'une simple mécanique matérielle ?
A bientôt.
Samuel.H
Salut Samuel.

Ce qui suit est juste un point de vue, le mien, et c'est en aucun cas une affirmation. Donc pour moi le mental est un prêt.
Fascicule 111-1-5 (p 1216-5 et 6) :
"Le mental est un système intellectuel temporaire prêté aux être humains pour la durée dune vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce mental ils acceptent ou rejettent le potentiel d'existence éternelle".
Ce chapitre implique d'accepter un fait quelque peu difficile à admettre, tout au moins cela a été mon cas longtemps, à savoir ce prêt d'un circuit provenant des sept Esprits-Mentaux adjuvats, est extérieur à notre structure cérébrale, ce réseau ou circuit enveloppe d'une manière délicate notre cerveau, et lui permet ainsi de na pas se manifester par pulsions anarchiques et désordonnées sans aucune coordination.
Une des définitions des significations me semble également applicable au mental :
La recognition :
C'est le processus intellectuel consistant à faire cadrer les sensations du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu.
La compréhension :
Implique que ces sensations venant du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu ont été intégrées, organisées en un réseau dynamique de principes.
Ce réseau dynamique de principe implique le mental.
Quant au mental dont nous hériterons sur le monde des maisons, c'est un nouveau réseau mental, appelé morontiel, qui n'est plus stimulé par les sept Esprits-Mentaux Adjuvats mais directement par la Mère Divine.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#5
(01/12/2020, 10:49)patrick morelli a écrit :
(01/12/2020, 03:23)Samuel.H a écrit :
(30/11/2020, 17:27)patrick morelli a écrit : Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy

Merci Patrick !
Tu es bien en accord avec ce que je pensais et je vais examiner les références des fascicules que tu propose.
Le Livre d'Urantia nous dit que sur le premier monde des maisons, nous aurons "un mental humain" logé sous une forme morontielle.
Il semble que le "mental humain" soit bien plus qu'une simple mécanique matérielle ?
A bientôt.
Samuel.H
Salut Samuel.

Ce qui suit est juste un point de vue, le mien, et c'est en aucun cas une affirmation. Donc pour moi le mental est un prêt.
Fascicule 111-1-5 (p 1216-5 et 6) :
"Le mental est un système intellectuel temporaire prêté aux être humains pour la durée dune vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce mental ils acceptent ou rejettent le potentiel d'existence éternelle".
Ce chapitre implique d'accepter un fait quelque peu difficile à admettre, tout au moins cela a été mon cas longtemps, à savoir ce prêt d'un circuit provenant des sept Esprits-Mentaux adjuvats, est extérieur à notre structure cérébrale, ce réseau ou circuit enveloppe d'une manière délicate notre cerveau, et lui permet ainsi de na pas se manifester par pulsions anarchiques et désordonnées sans aucune coordination.
Une des définitions des significations me semble également applicable au mental :
La recognition :
C'est le processus intellectuel consistant à faire cadrer les sensations du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu.
La compréhension :
Implique que ces sensations venant du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu ont été intégrées, organisées en un réseau dynamique de principes.
Ce réseau dynamique de principe implique le mental.
Quant au mental dont nous hériterons sur le monde des maisons, c'est un nouveau réseau mental, appelé morontiel, qui n'est plus stimulé par les sept Esprits-Mentaux Adjuvats mais directement par la Mère Divine.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy

Je comprends moi aussi qu'il y a un lien entre "les adjuvats" et "l'établissement de la vie" des origines sur notre planète. (Au moins pour les cinq premiers adjuvats)
Il semble que ces deux opposés complémentaires évoluent en même temps.
C'est l'impulsion de l'évolution progressive qui se manifeste dans le végétal, l'animal, l'humain et sans doute même certains minéraux qui font partie de la famille des coraux très proche du règne végétal que nous pouvons voir aujourd'hui.
C'est un sujet d'étude fascinant et je suis en train de relire tranquillement mon Livre d'Urantia pour mieux comprendre ce qui est expliqué à ce sujet.
Ce que je trouve encore un peu difficile à comprendre, c'est la connexion de Dieu le Suprême avec les humains de notre planète Urantia. Hein ? Idée
Merci Patrick de partager ta compréhension !
C'est un sujet sur lequel je reviendrai sans aucun doute avec quelques passages du livre d'Urantia à l'appuis. (Sourire)
Le Grand Patron, il a quand même la Sagesse et le Savoir-faire !
Amitié.
Samuel.H
Répondre
#6
(01/12/2020, 17:57)Samuel.H a écrit :
(01/12/2020, 10:49)patrick morelli a écrit :
(01/12/2020, 03:23)Samuel.H a écrit :
(30/11/2020, 17:27)patrick morelli a écrit : Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy

Merci Patrick !
Tu es bien en accord avec ce que je pensais et je vais examiner les références des fascicules que tu propose.
Le Livre d'Urantia nous dit que sur le premier monde des maisons, nous aurons "un mental humain" logé sous une forme morontielle.
Il semble que le "mental humain" soit bien plus qu'une simple mécanique matérielle ?
A bientôt.
Samuel.H
Salut Samuel.

Ce qui suit est juste un point de vue, le mien, et c'est en aucun cas une affirmation. Donc pour moi le mental est un prêt.
Fascicule 111-1-5 (p 1216-5 et 6) :
"Le mental est un système intellectuel temporaire prêté aux être humains pour la durée dune vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce mental ils acceptent ou rejettent le potentiel d'existence éternelle".
Ce chapitre implique d'accepter un fait quelque peu difficile à admettre, tout au moins cela a été mon cas longtemps, à savoir ce prêt d'un circuit provenant des sept Esprits-Mentaux adjuvats, est extérieur à notre structure cérébrale, ce réseau ou circuit enveloppe d'une manière délicate notre cerveau, et lui permet ainsi de na pas se manifester par pulsions anarchiques et désordonnées sans aucune coordination.
Une des définitions des significations me semble également applicable au mental :
La recognition :
C'est le processus intellectuel consistant à faire cadrer les sensations du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu.
La compréhension :
Implique que ces sensations venant du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu ont été intégrées, organisées en un réseau dynamique de principes.
Ce réseau dynamique de principe implique le mental.
Quant au mental dont nous hériterons sur le monde des maisons, c'est un nouveau réseau mental, appelé morontiel, qui n'est plus stimulé par les sept Esprits-Mentaux Adjuvats mais directement par la Mère Divine.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy

Je comprends moi aussi qu'il y a un lien entre "les adjuvats" et "l'établissement de la vie" des origines sur notre planète. (Au moins pour les cinq premiers adjuvats)
Il semble que ces deux opposés complémentaires évoluent en même temps.
C'est l'impulsion de l'évolution progressive qui se manifeste dans le végétal, l'animal, l'humain et sans doute même certains minéraux qui font partie de la famille des coraux très proche du règne végétal que nous pouvons voir aujourd'hui.
C'est un sujet d'étude fascinant et je suis en train de relire tranquillement mon Livre d'Urantia pour mieux comprendre ce qui est expliqué à ce sujet.
Ce que je trouve encore un peu difficile à comprendre, c'est la connexion de Dieu le Suprême avec les humains de notre planète Urantia. Hein ?  Idée
Merci Patrick de partager ta compréhension !
C'est un sujet sur lequel je reviendrai sans aucun doute avec quelques passages du livre d'Urantia à l'appuis. (Sourire)
Le Grand Patron, il a quand même la Sagesse et le Savoir-faire !
Amitié.
Samuel.H

J'ai reçu ce matin un partage par mail de Claude F, j'ai trouvé qu'il vient à point avec le sujet d'étude et de réflexion. (ça rejoint bien ce que tu as partager Patrick.)

De plus, il y a quelques bonnes références au livre d'Urantia pour ceux et celles qui voudrais faire des recherches dans leur livre.

Merci Claude F !

Le mental est un outil évolutif
Avant de nous entretenir du mental, il serait bon de se souvenir que le mental est un
outil prêté par notre Divine Ministre de Nébadon. Il ne tient qu’à nous de bien l’utiliser
pour en retirer un plein bénéfice. Ce circuit mental octroyant la conscience de son
identité « repose » doucement sur le cerveau matériel pour lui procurer les facultés
énumérées dans la citation suivante :
Le cerveau physique et le système nerveux associé possèdent une capacité de réaction
innée au ministère du mental exactement comme le mental en développement d’une
personnalité possède une certaine capacité innée de réceptivité spirituelle et contient, par
conséquent, les potentiels de progrès et d’aboutissement spirituels. L’évolution
intellectuelle, sociale, morale et spirituelle dépend du ministère du mental des sept
esprits adjuvats et de leurs associés supraphysiques. 65:6.10 (page 738.3) 
Notre cerveau est le fruit d’une lente évolution biologique mise en branle par les
Porteurs de Vie depuis le moment de l’implantation vitale sur notre planète il y a fort
longtemps. Leur travail a atteint son but dans la forme corporelle humaine, celle avec
laquelle nous interagissons avec notre environnement.
Qu’est-ce que le mental ?
Le mental, [c’est un]… mécanisme pensant, percevant et ressentant de l’organisme
humain. Le total de l’expérience consciente et inconsciente. L’intelligence associée à la
vie émotionnelle s’élevant au niveau de l’esprit par l’adoration et la sagesse. 0:5.8 (page
8.8)
Ce circuit mental est toujours associé à un organisme vivant. Une roche, de toute
évidence, ne possède pas de mental.
Le mental est un phénomène impliquant la présence et l’activité d’un ministère
vivant ajouté à des systèmes d’énergie variés, et ceci est vrai à tous les niveaux
d’intelligence. Dans la personnalité, le mental intervient toujours entre l’esprit et la
matière. 0:6.8 (page 9.10) 
Je pourrais presque comparer ce circuit mental à un circuit électrique installé dans ma
maison par un électricien. À l’intérieur de ce circuit, il y circule de l’énergie en
provenance de la centrale hydroélectrique qui alimente les appareils électriques de mon
domicile. Dans le cas du circuit mental, c’est un circuit en provenance de notre Divine
Ministre qui alimente en énergie mentale le cerveau lui procurant la faculté de ressentir
le phénomène de la conscience, donc de l’intellect.
Le mental mortel est un système intellectuel temporaire prêté aux êtres humains pour être
utilisé pendant la durée d’une vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce
mental, ils acceptent ou rejettent le potentiel d’existence éternelle. Le mental est à peu
près tout ce que vous possédez de réalité universelle qui soit soumise à votre volonté.
L’âme — le moi morontiel — dépeindra fidèlement la moisson des décisions temporelles
que le moi mortel aura prises. La conscience humaine repose doucement sur le
mécanisme électrochimique sous-jacent, et touche délicatement le système énergétique
morontiel-spirituel sur-jacent. 111:1.5 (page 1216.6) 
Esprits mentaux adjuvats
Nous avons vu plus avant que l’évolution sociale, intellectuelle, morale et spirituelle
dépende du ministère des sept esprits mentaux adjuvats (65 :6.10). Que sont ces sept
esprits ?
Ces esprits adjuvats sont le septuple don mental d’un Esprit-Mère d’univers local aux
êtres vivants créés conjointement par un Fils Créateur et cet Esprit Créatif. 17:7.1 (page
205.1) 
Bien, mais à quoi nous servent-ils au juste ?
… Le mental tel que les hommes le comprennent est un don des sept esprits-mentaux
adjuvats, surimposé par les agents de l’Esprit Infini, aux niveaux du mental non
enseignable ou machinal. Les modèles de vie réagissent diversement à ces adjuvats et
aux divers ministères spirituels opérant dans les univers du temps et de l’espace. La
capacité des créatures matérielles de réagir spirituellement dépend entièrement de leurs
dotations mentales associées, qui à leur tour ont orienté le cours de l’évolution
biologique de ces mêmes créatures mortelles. 36:2.18 (page 398.5)
Selon ma compréhension, ces adjuvats agissent sur le circuit mental, selon leur capacité
intrinsèque, pour moduler l’influx mental afin de lui assigner une direction progressive
et évolutive. Chacun des adjuvats le fait constamment à sa manière et indépendamment
des autres adjuvats. Le travail de ces esprits bonifie le circuit mental brut pour le rendre
conforme au type animal ou humain sur lequel il opère. Autrement dit, ils rendent
enseignable le mental antérieurement machinal. Pour poursuivre l’analogie avec le
courant électrique d’une maison, ce serait l’équivalent des appareils qui modulent et
modifient le courant électrique du réseau public pour le rendre compatible avec les
divers appareils dans notre demeure.
À l’étude de cette révélation, j’en arrive à la conclusion qu’il n’y a pas de frontière
clairement définie entre un état et un autre. Cela se passe toujours dans une douce
transition qui mène de l’un à l’autre. Je m’explique, vous souvenez-vous exactement de
l’instant précis où vous êtes passé de l’inconscience relative à la pleine conscience
d’exister ? Probablement pas, moi je ne le peux pas. Mon premier réel souvenir se
situant vers l’âge de quatre ans. Alors, lorsque les révélateurs nous parlent du mental
non enseignable ou machinal, ils nous parlent des organismes vivants en simple réaction
de survie face à leur environnement et sans potentiel de progression, des organismes
vraiment primitifs du début de la vie. Un virus, une bactérie ou même une amibe
réagissent à leur environnement, mais sont-ils réellement conscients ? Du genre de
conscience que l’on prête à un chien ou un chat ! Dans ce cas-là, ce sont les contrôleurs
physiques qui ont la charge de les animer.
… Ils [les contrôleurs physiques] s’occupent parfois des préliminaires physiques de la
vie, de l’élaboration des systèmes énergétiques qui peuvent servir de véhicules physiques
aux énergies vivantes des organismes matériels élémentaires. Dans un certain sens, les
contrôleurs physiques sont reliés aux manifestations prévivantes de l’énergie matérielle
de la même manière que les esprits-mentaux adjuvats s’intéressent aux fonctions
préspirituelles du mental matériel. 41:2.6 (page 457.5)
Le premier adjuvat qui fait la jonction entre cet état précurseur de la vie et la vie réelle,
c’est l’adjuvat d’intuition. Il est le seul à couvrir un aussi large spectre. Selon les
révélateurs, l’entrée en fonction des esprits mentaux adjuvats date du moment où les
êtres vivants acquirent le potentiel d’apprendre.
L’acquisition du potentiel d’aptitude à apprendre par expérience marque l’entrée en
fonction des esprits adjuvats, fonctions qu’ils exercent depuis le mental le plus humble
des existences primitives et invisibles jusqu’aux types les plus élevés sur l’échelle
évolutionnaire des êtres humains. 65:7.6 (page 739.2) 
Dans cette dernière citation, le Porteur de Vie nous informe que les organismes primitifs
et invisibles (ce qui se voit à l’aide d’un microscope) profitent d’une certaine forme de
mental. Je suis conscient que l’influence d’esprit de la Divine Ministre est partout dans
son univers, mais de là à procurer une forme primitive de mental à un organisme tel
qu’une amibe me stupéfait ! D’apprendre que l’adjuvat d’intuition démarre son travail à
un niveau si primitif me laisse bouche bée ! Vraiment, la Déité se fend en quatre pour
amener l’imparfait vers toujours plus de perfection ! Un organisme aussi simple qu’une
amibe possède-t-il un cerveau ? Je ne crois pas ! Cela signifierait-il qu’un cerveau tel que
nous le concevons ne serait pas nécessaire pour qu’un circuit mental puisse opérer dans
un organisme comme l’amibe ? Simplement, le fait d’être un organisme vivant est
requis. Il faudrait demander à un Porteur de Vie !
Pour se faire une idée du travail des cinq premiers esprits mentaux adjuvats, nous
pouvons considérer ce qu’un Porteur de Vie nous en dit :
Au début, seul l’esprit d’intuition pouvait agir sur le comportement instinctif et soumis
aux réflexes de la vie animale élémentaire. Quand les types plus élevés se
différencièrent, l’esprit de compréhension put attribuer à ces créatures la faculté
d’associer spontanément des idées. Plus tard, nous vîmes opérer l’esprit de courage ; les
animaux en cours d’évolution acquirent réellement une forme rudimentaire de
conscience protectrice. À la suite de l’apparition des groupes de mammifères, nous
vîmes l’esprit de connaissance se manifester dans une mesure accrue. Puis l’évolution
des mammifères supérieurs permit le fonctionnement de l’esprit de conseil, avec la
croissance correspondante de l’instinct grégaire et les débuts d’un développement social
primitif. 62:6.3 (page 709.4) 
Je voudrais ouvrir ici une parenthèse pour souligner le fait qu’il existe une race de super
animaux dans l’univers utilisant seulement les cinq premiers esprits mentaux adjuvats
les qualifiants pour atteindre un sixième niveau de totalité les rendant aptes à la
réincarnation (46 :7.4). Ce fait démontre assez bien ce que je perçois qu’il n’y a pas de
frontière nette entre deux différents états d’existences, de valeurs ou de conscience. De
plus, cette situation vient appuyer l’assurance de la possibilité de résurrection des
enfants morts en bas âge sans avoir reçu un Ajusteur. Je vous en reparlerai un peu plus
loin.
Dans tout l’univers de Nébadon, les spornagias sont les seules créatures qui se
réincarnent ainsi ou d’une autre manière. Ils ne sont sensibles qu’aux cinq
premiers esprits-mentaux adjuvats. Ils ne réagissent pas aux esprits d’adoration et de
sagesse, mais le mental sensible à cinq adjuvats est équivalent à un niveau de totalité ou
de sixième niveau de réalité, et c’est ce facteur qui persiste comme identité expérientielle.
46:7.5 (page 528.3) 
Quand l’animal devient-il un homme primitif ?
Nous venons de voir plus avant que le ministère des cinq premiers esprits mentaux
adjuvats sont du domaine animal. Nous pouvons nous demander, à juste titre, à quel
moment cet animal a évolué pour devenir un homme ! À cette interrogation, le Créateur
de notre univers nous apporte la réponse suivante :
Mon fils [Ganid], je t’ai déjà beaucoup parlé du mental de l’homme et de l’esprit divin
qui y habite, mais, maintenant, j’insiste sur le fait que la conscience de soi est une réalité.
Quand un animal prend conscience de lui-même, il devient un homme primitif. Cet
aboutissement résulte d’une coordination fonctionnelle entre l’énergie impersonnelle et
le mental qui conçoit l’esprit ; c’est ce phénomène qui justifie, pour une personnalité
humaine, le don d’un point focal absolu, l’esprit du Père qui est aux cieux. 133:7.6 (page
1479.6) 
Lorsque l’animal prend pleinement conscience de lui-même, donc peut prendre ses
propres décisions, il devient un homme primitif. Avez-vous remarqué que ces deux
caractéristiques sont le propre de la personnalité ? Voyons ce que le Conseiller Divin
nous dit à ce sujet :
Les concepts supérieurs de personnalité dans l’univers impliquent : identité, conscience
de soi, volonté propre et possibilité de se révéler. 1:7.6 (page 31.6) 
Évidemment, remis dans son contexte, cette citation faisait référence aux personnalités
des Déités. Mais, comme la personnalité est de réalité déifiée (0 :5.1), ces qualificatifs
s’appliquent également à la personnalité humaine. Puisque nous avons maintenant
obtenu un homme primitif doté de la conscience de soi, en rapport avec les esprits
mentaux adjuvats, c’est à l’entrée en fonction du sixième adjuvat (esprit d’adoration)
que cet évènement se produit bientôt confirmé par l’entrée en service du septième
adjuvat (esprit de sagesse). Pour confirmer cela, observons ce qui est arrivé aux deux
premiers êtres humains de notre planète, Andon et Fonta. Vers leur neuvième année, ils
convinrent de vivre l’un avec l’autre et l’un pour l’autre (62 :5.8). Peu avant leurs dix ans,
le sixième adjuvat pris contact avec eux :
Imaginez notre joie lorsqu’un jour — les jumeaux avaient à peu près dix ans — l’esprit
d’adoration entra pour la première fois en contact avec le mental de la jumelle, et peu
après avec celui du jumeau. 62:6.5 (page 709.6) 
Le seuil entre l’animal et l’humain allait être franchi de façon imminente. Ils étaient
encore des animaux à ce moment-là, mais sur le point de devenir des humains primitifs
potentiellement capables de développer ultérieurement une âme.
… L’esprit d’adoration distingue à tout jamais l’être animal auquel il est associé des
créatures sans âmes douées de mental. L’adoration est l’insigne de la candidature à
l’ascension spirituelle. 36:5.11 (page 402.8)
J’aurais aimé connaitre ce qui motiva Fonta, puis Andon, pour que le ministère du
sixième adjuvat entre en fonction, malheureusement cela n’est pas mentionné
clairement dans le livre. Tout au plus pouvons-nous relever, en plus du serment
mentionné plus avant, le fait qu’ils éprouvaient, à ce moment-là, le sentiment de
déplaire à leur père et leur famille immédiate (63 :2.1) suivit de leur décision ferme et
définitive de quitter leur habitat tribal et leur foyer arboricole (63 :2.2). Mais,
poursuivons le récit du Porteur de Vie :
Nous savions que quelque chose d’intimement lié au mental humain arrivait à son
apogée. Environ un an plus tard, quand ils se résolurent finalement, sous l’effet d’une
pensée recueillie et d’une décision murement réfléchie, à fuir le foyer familial et à partir
vers le nord, alors l’esprit de sagesse commença à fonctionner sur Urantia et dans le
mental de ces deux humains désormais reconnus comme tels.
Ainsi, c’est au cours de leur onzième année qu’ils devinrent réellement des êtres
humains (63 :0.1).
Le ministère du Saint-Esprit
Voyons maintenant ce que nous obtenons : deux êtres humains dotés d’un circuit
mental leur procurant non seulement la conscience animale, la conscience de leur
identité, mais en plus la conscience de soi, la conscience d’être conscient, appelé aussi
la conscience réflexive ou superconscience (130 :4.9) en plus du pouvoir du libre arbitre,
les deux principales qualités de la personnalité humaine (130 :2.8). Lorsque le mental
est ainsi équipé, il peut maintenant devenir sensible au circuit spirituel de la Divine
Ministre, le Saint-Esprit. Le ministère des esprits mentaux adjuvats ayant bien préparé le
mental humain pour cette seconde étape.
L’homme mortel ressent pour la première fois le ministère de l’Esprit en conjonction
avec le mental lorsque le mental purement animal des créatures évolutionnaires
manifeste une capacité de réception aux adjuvats d’adoration et de sagesse. Ce ministère
des sixième et septième adjuvat dénote que l’évolution mentale a franchi le seuil du
ministère spirituel. Et un tel mental ayant fonction d’adoration et de sagesse est
immédiatement inclus dans les circuits spirituels de la Divine Ministre. 34:5.3 (page
379.3) 
… Le Saint-Esprit est le circuit spirituel de cette Fille Créatrice de l’Esprit Paradisiaque
Infini. Le Saint-Esprit est un circuit indigène dans chaque univers local et il est confiné
au domaine spirituel de cette création, mais l’Esprit Infini est omniprésent. 8:5.3 (page
95.6)
C’est sans doute cette influence spirituelle nouvelle dans le mental d’Andon qui le
poussa à presque devenir un adorateur du feu !
La philosophie d’Andon avait été fort confuse ; il avait failli devenir un adorateur du
feu à cause du grand confort procuré par sa découverte accidentelle. Pourtant, la raison
le détourna de l’adoration du feu et l’orienta vers le soleil, source supérieure et
imposante de chaleur et de lumière ; mais cette source était trop lointaine, et Andon ne
devint pas un adorateur du soleil. 63:6.2 (page 716.1) 
Le rôle du Saint-Esprit est de préparer à son tour le mental pour la réception d’un
Ajusteur de Pensée. C’est ce qui se produira dans le cas de nos deux ancêtres communs
à tous. Bien qu’ils durent attendre dans l’inconscience de la mort la première
dispensation planétaire, celle du Prince, pour être ressuscités, ils fusionnèrent
ultérieurement avec leur Ajusteur sur Jérusem (63 :7.1 et 2).
Lorsque le mental est ainsi doué du ministère du Saint-Esprit, il possède la capacité de
choisir (consciemment ou inconsciemment) la présence spirituelle du Père Universel —
l’Ajusteur de Pensée. 34:5.4 (page 379.4) 
Il va sans dire que nous sommes tous différents, nous avons tous hérité différemment
de talents et d’aptitudes variés. Notre progression dans l’apprentissage des différentes
influences spirituelles varie énormément d’un individu à un autre. Certains recevront
leur Ajusteur à quatre ans et demi et d’autres à six ans.
L’arrivée de l’Ajusteur de Pensée
Récapitulons jusqu’à maintenant ce que nous avons : un mental humain, une identité
humaine, une personnalité (unificatrice) et le circuit spirituel du Saint-Esprit. Quelle
condition serait requise pour recevoir un Ajusteur de Pensée, la divine présence du Père
en soi ? La réponse tient dans la première décision morale. Il existe d’autres conditions
particulières qui font arriver un Ajusteur, elles sont mentionnées en 108:2.6 à 11. Nous
avons, dans la citation suivante, un exemple parfait de cet évènement par une première
décision morale :
Un peu plus d’un an après le retour à Nazareth [à sa cinquième année], l’enfant Jésus
arriva à l’âge de sa première décision morale personnelle et sincère, sur quoi un
Ajusteur de Pensée vint habiter en lui. 123:2.1 (page 1357.5) 
Voilà qui complète les outils qui équipent le circuit mental d’un être humain. À cela
s’ajoute la présence d’un séraphin de groupe, au départ dans la vie, puis personnel au
moment du franchissement du troisième cercle psychique.
Résurrection des enfants dans la nursery probatoire
Les révélateurs nous apprennent qu’en relation avec notre Ajusteur de Pensée nous
créons notre âme. C’est cette âme qui sert de matrice au moment de notre résurrection.
Que se passe-t-il pour les enfants morts avant d’avoir reçu un Ajusteur, donc avant la
naissance d’une âme ? Ces enfants, bien que dépourvus d’un Ajusteur, ont reçu un
mental au cours de leur développement intra-utérin. Ils sont dotés d’une individualité et
de manière potentielle, même dans le cas des plus jeunes, ils sont humains. Pour nous
qui sommes soumis au temps et à l’espace, ce sont des enfants immatures, mais pour
Dieu, ces contraintes n’existent pas. Il voit ces enfants comme des finalitaires accomplis.
Les potentiels inclus dans les trois Absolus de potentialité sont aussi réels pour Dieu que
les actuels. Il en va de même pour ces enfants morts avant d’avoir reçu un Ajusteur.
Leur potentialité a autant de valeur de réalité que s’ils avaient vécu toute une vie en
relation avec leur Ajusteur. L’actualité de cette expérience leur sera simplement rendue
accessible par la miséricorde divine. Ce sont les chérubins qui ont la responsabilité de
ces petites identités à potentialité d’âme non développées. La potentialité qui rend
possible leur résurrection est aussi réelle que celle des spornagias qui seront réincarnés
bien que faisant seulement partie du règne animal.
Les écoles de Satania où l’on reçoit les bébés sont situées sur le monde finalitaire, la
première des sphères de culture transitionnelle de Jérusem. Ces écoles où l’on reçoit des
bébés sont des entreprises consacrées à élever et à éduquer les enfants du temps, y
compris ceux qui sont morts sur les mondes évolutionnaires de l’espace avant d’avoir
acquis un statut individuel inscrit dans les archives de l’univers. Si l’un des parents ou
les deux parents d’un de ces enfants survivent, le gardien de la destinée délègue son
chérubin associé comme conservateur de l’identité potentielle de l’enfant ; il charge le
chérubin de la responsabilité de remettre cette âme non développée entre les mains des
Éducateurs des Mondes des Maisons dans la nursery probatoire des mondes morontiels.
47:2.1 (page 531.5) 
Une discussion surgit à l’occasion lorsque les lecteurs du Livre d’Urantia prennent
connaissance du fait que les enfants morts en très bas âge sont dépendants pour leur
résurrection de la survie d’un des deux parents. Cela semble de prime abord être une
injustice envers eux. Mais, lorsque l’on y regarde de plus près, il semble tout à fait
logique de procéder ainsi. Je m’explique à l’aide d’un exemple très terre à terre ! Si,
pour une raison ou une autre, ma femme et moi ne faisons pas l’amour, il est évident
que nous ne mettrons pas d’enfant au monde. Il en va de même pour le cas des parents
sans aucune ouverture d’esprit envers les réalités spirituelles. Si leur enfant meurt en
bas âge, sa chance d’avoir reçu une éducation spirituelle lui permettant de développer
une relation avec le divin est jugée nulle. Si aucun des deux parents ne survit, cet enfant
(encore au stade animal et sans Ajusteur) sans potentiel favorable sera aussi jugé non
viable spirituellement.
Conclusion
Comme nous pouvons le constater, c’est par le circuit mental de la Divine Ministre de
notre univers local de Nébadon dont nous obtenons en premier lieu la conscience puis
la superconscience, suivi de la personnalité, du circuit spirituel du Saint-Esprit et
finalement de l’Ajusteur de Pensée. Analogiquement, ce circuit mental est comparable à
un couteau suisse. Au départ, nous avons un couteau, mais au fur et à mesure de nos
besoins, nous pouvons déployer plusieurs autres outils augmentant d’autant nos
capacités à obtenir un résultat accru. Notre Père, parce qu’il est absolu, ne peut habiter
notre cerveau matériel subabsolu, cependant, il peut habiter notre mental parce que ce
mental est issu de la fille de l’Esprit Infini, le Dieu du mental. Tout cela est un fait et nous
est octroyé à condition que l’individu fasse l’effort, qu’il ait le désir sincère, de
progresser en vérité et en sagesse.
Répondre
#7
(06/12/2020, 08:59)Samuel.H a écrit :
(01/12/2020, 17:57)Samuel.H a écrit :
(01/12/2020, 10:49)patrick morelli a écrit :
(01/12/2020, 03:23)Samuel.H a écrit :
(30/11/2020, 17:27)patrick morelli a écrit : Samuel.HBonjour les amis,
J'ai envie de poser une question, mais je ne sais pas comment la formuler. (Sourire)
Nous savons, grâce au livre d'Urantia, qu'il n'y a pas de réincarnations successives sur terre.
En conclusion, chaque enfant qui vient au monde, vit sa vie pour la première fois et est une âme potentielle.

"En mettant de côté, l'éducation que ces enfants recevront", peut-on dire que les enfants qui viendront au monde en 2020 sont dotés à leur naissance de dons innés supérieurs à ceux qui sont nés en 1900 ? (par exemple)
Je pense à l'évolution des Adjuvats ou à une possible pseudo-connexion inconsciente avec l'acquis expérientiel du Suprême. (entre autres)
Je vais essayer de développer mon raisonnement un peu mieux en fonction de vos points de vue.
Je vous salue.

Samuel.H





Salut Samuel.

Pour donner mon point de vue sur la dotation mentale des enfants nés en 1900, ou bien avant cela, et ceux nés en 2020, pour cela je cite quelques fascicules :

Fascicule 50-6-4 : "La culture présuppose une qualité de mental ect..."
Ce passage permet de bien situer le niveau et le statut de chaque civilisations successives dans lesquelles nous vivons, nous mortels, prédestinent en quelque sorte le niveau de mental qui sera atteint à chaque période, et cela s'envisage collectivement.
Toujours dans la même optique, fascicule 55-4-13 : "Le 6ème stade de Lumière et de Vie est témoin du développement de nouvelles fonctions des circuits mentaux du royaume".
Idem fascicule 75-1-3 : "Le mental et la morale étaient à un bas niveau".
Au fascicule 85-0-2 : "Origines de l'adoration, dans l'expérience des Urantiens primitifs au mental frustre".
Enfin fascicule 94-3-2 : "Dans le concept de Brahman le mental de cette époque saisissait véritablement l'idée ect...".

Donc effectivement le niveau de mental distribué est certainement identique en permanence, mais il contient une potentialité à degré qui se manifeste au travers chaque récepteur suivant sa qualité culturelle.

Amitiés Patrick M.




What do you want to do ?
New mail
Copy

Merci Patrick !
Tu es bien en accord avec ce que je pensais et je vais examiner les références des fascicules que tu propose.
Le Livre d'Urantia nous dit que sur le premier monde des maisons, nous aurons "un mental humain" logé sous une forme morontielle.
Il semble que le "mental humain" soit bien plus qu'une simple mécanique matérielle ?
A bientôt.
Samuel.H
Salut Samuel.

Ce qui suit est juste un point de vue, le mien, et c'est en aucun cas une affirmation. Donc pour moi le mental est un prêt.
Fascicule 111-1-5 (p 1216-5 et 6) :
"Le mental est un système intellectuel temporaire prêté aux être humains pour la durée dune vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce mental ils acceptent ou rejettent le potentiel d'existence éternelle".
Ce chapitre implique d'accepter un fait quelque peu difficile à admettre, tout au moins cela a été mon cas longtemps, à savoir ce prêt d'un circuit provenant des sept Esprits-Mentaux adjuvats, est extérieur à notre structure cérébrale, ce réseau ou circuit enveloppe d'une manière délicate notre cerveau, et lui permet ainsi de na pas se manifester par pulsions anarchiques et désordonnées sans aucune coordination.
Une des définitions des significations me semble également applicable au mental :
La recognition :
C'est le processus intellectuel consistant à faire cadrer les sensations du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu.
La compréhension :
Implique que ces sensations venant du monde extérieur avec les modèles de la mémoire de l'individu ont été intégrées, organisées en un réseau dynamique de principes.
Ce réseau dynamique de principe implique le mental.
Quant au mental dont nous hériterons sur le monde des maisons, c'est un nouveau réseau mental, appelé morontiel, qui n'est plus stimulé par les sept Esprits-Mentaux Adjuvats mais directement par la Mère Divine.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy

Je comprends moi aussi qu'il y a un lien entre "les adjuvats" et "l'établissement de la vie" des origines sur notre planète. (Au moins pour les cinq premiers adjuvats)
Il semble que ces deux opposés complémentaires évoluent en même temps.
C'est l'impulsion de l'évolution progressive qui se manifeste dans le végétal, l'animal, l'humain et sans doute même certains minéraux qui font partie de la famille des coraux très proche du règne végétal que nous pouvons voir aujourd'hui.
C'est un sujet d'étude fascinant et je suis en train de relire tranquillement mon Livre d'Urantia pour mieux comprendre ce qui est expliqué à ce sujet.
Ce que je trouve encore un peu difficile à comprendre, c'est la connexion de Dieu le Suprême avec les humains de notre planète Urantia. Hein ?  Idée
Merci Patrick de partager ta compréhension !
C'est un sujet sur lequel je reviendrai sans aucun doute avec quelques passages du livre d'Urantia à l'appuis. (Sourire)
Le Grand Patron, il a quand même la Sagesse et le Savoir-faire !
Amitié.
Samuel.H

J'ai reçu ce matin un partage par mail de Claude F, j'ai trouvé qu'il vient à point avec le sujet d'étude et de réflexion. (ça rejoint bien ce que tu as partager Patrick.)

De plus, il y a quelques bonnes références au livre d'Urantia pour ceux et celles qui voudrais faire des recherches dans leur livre.

Merci Claude F !

Le mental est un outil évolutif
Avant de nous entretenir du mental, il serait bon de se souvenir que le mental est un
outil prêté par notre Divine Ministre de Nébadon. Il ne tient qu’à nous de bien l’utiliser
pour en retirer un plein bénéfice. Ce circuit mental octroyant la conscience de son
identité « repose » doucement sur le cerveau matériel pour lui procurer les facultés
énumérées dans la citation suivante :
Le cerveau physique et le système nerveux associé possèdent une capacité de réaction
innée au ministère du mental exactement comme le mental en développement d’une
personnalité possède une certaine capacité innée de réceptivité spirituelle et contient, par
conséquent, les potentiels de progrès et d’aboutissement spirituels. L’évolution
intellectuelle, sociale, morale et spirituelle dépend du ministère du mental des sept
esprits adjuvats et de leurs associés supraphysiques. 65:6.10 (page 738.3) 
Notre cerveau est le fruit d’une lente évolution biologique mise en branle par les
Porteurs de Vie depuis le moment de l’implantation vitale sur notre planète il y a fort
longtemps. Leur travail a atteint son but dans la forme corporelle humaine, celle avec
laquelle nous interagissons avec notre environnement.
Qu’est-ce que le mental ?
Le mental, [c’est un]… mécanisme pensant, percevant et ressentant de l’organisme
humain. Le total de l’expérience consciente et inconsciente. L’intelligence associée à la
vie émotionnelle s’élevant au niveau de l’esprit par l’adoration et la sagesse. 0:5.8 (page
8.8)
Ce circuit mental est toujours associé à un organisme vivant. Une roche, de toute
évidence, ne possède pas de mental.
Le mental est un phénomène impliquant la présence et l’activité d’un ministère
vivant ajouté à des systèmes d’énergie variés, et ceci est vrai à tous les niveaux
d’intelligence. Dans la personnalité, le mental intervient toujours entre l’esprit et la
matière. 0:6.8 (page 9.10) 
Je pourrais presque comparer ce circuit mental à un circuit électrique installé dans ma
maison par un électricien. À l’intérieur de ce circuit, il y circule de l’énergie en
provenance de la centrale hydroélectrique qui alimente les appareils électriques de mon
domicile. Dans le cas du circuit mental, c’est un circuit en provenance de notre Divine
Ministre qui alimente en énergie mentale le cerveau lui procurant la faculté de ressentir
le phénomène de la conscience, donc de l’intellect.
Le mental mortel est un système intellectuel temporaire prêté aux êtres humains pour être
utilisé pendant la durée d’une vie matérielle, et, selon la manière dont ils emploient ce
mental, ils acceptent ou rejettent le potentiel d’existence éternelle. Le mental est à peu
près tout ce que vous possédez de réalité universelle qui soit soumise à votre volonté.
L’âme — le moi morontiel — dépeindra fidèlement la moisson des décisions temporelles
que le moi mortel aura prises. La conscience humaine repose doucement sur le
mécanisme électrochimique sous-jacent, et touche délicatement le système énergétique
morontiel-spirituel sur-jacent. 111:1.5 (page 1216.6) 
Esprits mentaux adjuvats
Nous avons vu plus avant que l’évolution sociale, intellectuelle, morale et spirituelle
dépende du ministère des sept esprits mentaux adjuvats (65 :6.10). Que sont ces sept
esprits ?
Ces esprits adjuvats sont le septuple don mental d’un Esprit-Mère d’univers local aux
êtres vivants créés conjointement par un Fils Créateur et cet Esprit Créatif. 17:7.1 (page
205.1) 
Bien, mais à quoi nous servent-ils au juste ?
… Le mental tel que les hommes le comprennent est un don des sept esprits-mentaux
adjuvats, surimposé par les agents de l’Esprit Infini, aux niveaux du mental non
enseignable ou machinal. Les modèles de vie réagissent diversement à ces adjuvats et
aux divers ministères spirituels opérant dans les univers du temps et de l’espace. La
capacité des créatures matérielles de réagir spirituellement dépend entièrement de leurs
dotations mentales associées, qui à leur tour ont orienté le cours de l’évolution
biologique de ces mêmes créatures mortelles. 36:2.18 (page 398.5)
Selon ma compréhension, ces adjuvats agissent sur le circuit mental, selon leur capacité
intrinsèque, pour moduler l’influx mental afin de lui assigner une direction progressive
et évolutive. Chacun des adjuvats le fait constamment à sa manière et indépendamment
des autres adjuvats. Le travail de ces esprits bonifie le circuit mental brut pour le rendre
conforme au type animal ou humain sur lequel il opère. Autrement dit, ils rendent
enseignable le mental antérieurement machinal. Pour poursuivre l’analogie avec le
courant électrique d’une maison, ce serait l’équivalent des appareils qui modulent et
modifient le courant électrique du réseau public pour le rendre compatible avec les
divers appareils dans notre demeure.
À l’étude de cette révélation, j’en arrive à la conclusion qu’il n’y a pas de frontière
clairement définie entre un état et un autre. Cela se passe toujours dans une douce
transition qui mène de l’un à l’autre. Je m’explique, vous souvenez-vous exactement de
l’instant précis où vous êtes passé de l’inconscience relative à la pleine conscience
d’exister ? Probablement pas, moi je ne le peux pas. Mon premier réel souvenir se
situant vers l’âge de quatre ans. Alors, lorsque les révélateurs nous parlent du mental
non enseignable ou machinal, ils nous parlent des organismes vivants en simple réaction
de survie face à leur environnement et sans potentiel de progression, des organismes
vraiment primitifs du début de la vie. Un virus, une bactérie ou même une amibe
réagissent à leur environnement, mais sont-ils réellement conscients ? Du genre de
conscience que l’on prête à un chien ou un chat ! Dans ce cas-là, ce sont les contrôleurs
physiques qui ont la charge de les animer.
… Ils [les contrôleurs physiques] s’occupent parfois des préliminaires physiques de la
vie, de l’élaboration des systèmes énergétiques qui peuvent servir de véhicules physiques
aux énergies vivantes des organismes matériels élémentaires. Dans un certain sens, les
contrôleurs physiques sont reliés aux manifestations prévivantes de l’énergie matérielle
de la même manière que les esprits-mentaux adjuvats s’intéressent aux fonctions
préspirituelles du mental matériel. 41:2.6 (page 457.5)
Le premier adjuvat qui fait la jonction entre cet état précurseur de la vie et la vie réelle,
c’est l’adjuvat d’intuition. Il est le seul à couvrir un aussi large spectre. Selon les
révélateurs, l’entrée en fonction des esprits mentaux adjuvats date du moment où les
êtres vivants acquirent le potentiel d’apprendre.
L’acquisition du potentiel d’aptitude à apprendre par expérience marque l’entrée en
fonction des esprits adjuvats, fonctions qu’ils exercent depuis le mental le plus humble
des existences primitives et invisibles jusqu’aux types les plus élevés sur l’échelle
évolutionnaire des êtres humains. 65:7.6 (page 739.2) 
Dans cette dernière citation, le Porteur de Vie nous informe que les organismes primitifs
et invisibles (ce qui se voit à l’aide d’un microscope) profitent d’une certaine forme de
mental. Je suis conscient que l’influence d’esprit de la Divine Ministre est partout dans
son univers, mais de là à procurer une forme primitive de mental à un organisme tel
qu’une amibe me stupéfait ! D’apprendre que l’adjuvat d’intuition démarre son travail à
un niveau si primitif me laisse bouche bée ! Vraiment, la Déité se fend en quatre pour
amener l’imparfait vers toujours plus de perfection ! Un organisme aussi simple qu’une
amibe possède-t-il un cerveau ? Je ne crois pas ! Cela signifierait-il qu’un cerveau tel que
nous le concevons ne serait pas nécessaire pour qu’un circuit mental puisse opérer dans
un organisme comme l’amibe ? Simplement, le fait d’être un organisme vivant est
requis. Il faudrait demander à un Porteur de Vie !
Pour se faire une idée du travail des cinq premiers esprits mentaux adjuvats, nous
pouvons considérer ce qu’un Porteur de Vie nous en dit :
Au début, seul l’esprit d’intuition pouvait agir sur le comportement instinctif et soumis
aux réflexes de la vie animale élémentaire. Quand les types plus élevés se
différencièrent, l’esprit de compréhension put attribuer à ces créatures la faculté
d’associer spontanément des idées. Plus tard, nous vîmes opérer l’esprit de courage ; les
animaux en cours d’évolution acquirent réellement une forme rudimentaire de
conscience protectrice. À la suite de l’apparition des groupes de mammifères, nous
vîmes l’esprit de connaissance se manifester dans une mesure accrue. Puis l’évolution
des mammifères supérieurs permit le fonctionnement de l’esprit de conseil, avec la
croissance correspondante de l’instinct grégaire et les débuts d’un développement social
primitif. 62:6.3 (page 709.4) 
Je voudrais ouvrir ici une parenthèse pour souligner le fait qu’il existe une race de super
animaux dans l’univers utilisant seulement les cinq premiers esprits mentaux adjuvats
les qualifiants pour atteindre un sixième niveau de totalité les rendant aptes à la
réincarnation (46 :7.4). Ce fait démontre assez bien ce que je perçois qu’il n’y a pas de
frontière nette entre deux différents états d’existences, de valeurs ou de conscience. De
plus, cette situation vient appuyer l’assurance de la possibilité de résurrection des
enfants morts en bas âge sans avoir reçu un Ajusteur. Je vous en reparlerai un peu plus
loin.
Dans tout l’univers de Nébadon, les spornagias sont les seules créatures qui se
réincarnent ainsi ou d’une autre manière. Ils ne sont sensibles qu’aux cinq
premiers esprits-mentaux adjuvats. Ils ne réagissent pas aux esprits d’adoration et de
sagesse, mais le mental sensible à cinq adjuvats est équivalent à un niveau de totalité ou
de sixième niveau de réalité, et c’est ce facteur qui persiste comme identité expérientielle.
46:7.5 (page 528.3) 
Quand l’animal devient-il un homme primitif ?
Nous venons de voir plus avant que le ministère des cinq premiers esprits mentaux
adjuvats sont du domaine animal. Nous pouvons nous demander, à juste titre, à quel
moment cet animal a évolué pour devenir un homme ! À cette interrogation, le Créateur
de notre univers nous apporte la réponse suivante :
Mon fils [Ganid], je t’ai déjà beaucoup parlé du mental de l’homme et de l’esprit divin
qui y habite, mais, maintenant, j’insiste sur le fait que la conscience de soi est une réalité.
Quand un animal prend conscience de lui-même, il devient un homme primitif. Cet
aboutissement résulte d’une coordination fonctionnelle entre l’énergie impersonnelle et
le mental qui conçoit l’esprit ; c’est ce phénomène qui justifie, pour une personnalité
humaine, le don d’un point focal absolu, l’esprit du Père qui est aux cieux. 133:7.6 (page
1479.6) 
Lorsque l’animal prend pleinement conscience de lui-même, donc peut prendre ses
propres décisions, il devient un homme primitif. Avez-vous remarqué que ces deux
caractéristiques sont le propre de la personnalité ? Voyons ce que le Conseiller Divin
nous dit à ce sujet :
Les concepts supérieurs de personnalité dans l’univers impliquent : identité, conscience
de soi, volonté propre et possibilité de se révéler. 1:7.6 (page 31.6) 
Évidemment, remis dans son contexte, cette citation faisait référence aux personnalités
des Déités. Mais, comme la personnalité est de réalité déifiée (0 :5.1), ces qualificatifs
s’appliquent également à la personnalité humaine. Puisque nous avons maintenant
obtenu un homme primitif doté de la conscience de soi, en rapport avec les esprits
mentaux adjuvats, c’est à l’entrée en fonction du sixième adjuvat (esprit d’adoration)
que cet évènement se produit bientôt confirmé par l’entrée en service du septième
adjuvat (esprit de sagesse). Pour confirmer cela, observons ce qui est arrivé aux deux
premiers êtres humains de notre planète, Andon et Fonta. Vers leur neuvième année, ils
convinrent de vivre l’un avec l’autre et l’un pour l’autre (62 :5.8). Peu avant leurs dix ans,
le sixième adjuvat pris contact avec eux :
Imaginez notre joie lorsqu’un jour — les jumeaux avaient à peu près dix ans — l’esprit
d’adoration entra pour la première fois en contact avec le mental de la jumelle, et peu
après avec celui du jumeau. 62:6.5 (page 709.6) 
Le seuil entre l’animal et l’humain allait être franchi de façon imminente. Ils étaient
encore des animaux à ce moment-là, mais sur le point de devenir des humains primitifs
potentiellement capables de développer ultérieurement une âme.
… L’esprit d’adoration distingue à tout jamais l’être animal auquel il est associé des
créatures sans âmes douées de mental. L’adoration est l’insigne de la candidature à
l’ascension spirituelle. 36:5.11 (page 402.8)
J’aurais aimé connaitre ce qui motiva Fonta, puis Andon, pour que le ministère du
sixième adjuvat entre en fonction, malheureusement cela n’est pas mentionné
clairement dans le livre. Tout au plus pouvons-nous relever, en plus du serment
mentionné plus avant, le fait qu’ils éprouvaient, à ce moment-là, le sentiment de
déplaire à leur père et leur famille immédiate (63 :2.1) suivit de leur décision ferme et
définitive de quitter leur habitat tribal et leur foyer arboricole (63 :2.2). Mais,
poursuivons le récit du Porteur de Vie :
Nous savions que quelque chose d’intimement lié au mental humain arrivait à son
apogée. Environ un an plus tard, quand ils se résolurent finalement, sous l’effet d’une
pensée recueillie et d’une décision murement réfléchie, à fuir le foyer familial et à partir
vers le nord, alors l’esprit de sagesse commença à fonctionner sur Urantia et dans le
mental de ces deux humains désormais reconnus comme tels.
Ainsi, c’est au cours de leur onzième année qu’ils devinrent réellement des êtres
humains (63 :0.1).
Le ministère du Saint-Esprit
Voyons maintenant ce que nous obtenons : deux êtres humains dotés d’un circuit
mental leur procurant non seulement la conscience animale, la conscience de leur
identité, mais en plus la conscience de soi, la conscience d’être conscient, appelé aussi
la conscience réflexive ou superconscience (130 :4.9) en plus du pouvoir du libre arbitre,
les deux principales qualités de la personnalité humaine (130 :2.8). Lorsque le mental
est ainsi équipé, il peut maintenant devenir sensible au circuit spirituel de la Divine
Ministre, le Saint-Esprit. Le ministère des esprits mentaux adjuvats ayant bien préparé le
mental humain pour cette seconde étape.
L’homme mortel ressent pour la première fois le ministère de l’Esprit en conjonction
avec le mental lorsque le mental purement animal des créatures évolutionnaires
manifeste une capacité de réception aux adjuvats d’adoration et de sagesse. Ce ministère
des sixième et septième adjuvat dénote que l’évolution mentale a franchi le seuil du
ministère spirituel. Et un tel mental ayant fonction d’adoration et de sagesse est
immédiatement inclus dans les circuits spirituels de la Divine Ministre. 34:5.3 (page
379.3) 
… Le Saint-Esprit est le circuit spirituel de cette Fille Créatrice de l’Esprit Paradisiaque
Infini. Le Saint-Esprit est un circuit indigène dans chaque univers local et il est confiné
au domaine spirituel de cette création, mais l’Esprit Infini est omniprésent. 8:5.3 (page
95.6)
C’est sans doute cette influence spirituelle nouvelle dans le mental d’Andon qui le
poussa à presque devenir un adorateur du feu !
La philosophie d’Andon avait été fort confuse ; il avait failli devenir un adorateur du
feu à cause du grand confort procuré par sa découverte accidentelle. Pourtant, la raison
le détourna de l’adoration du feu et l’orienta vers le soleil, source supérieure et
imposante de chaleur et de lumière ; mais cette source était trop lointaine, et Andon ne
devint pas un adorateur du soleil. 63:6.2 (page 716.1) 
Le rôle du Saint-Esprit est de préparer à son tour le mental pour la réception d’un
Ajusteur de Pensée. C’est ce qui se produira dans le cas de nos deux ancêtres communs
à tous. Bien qu’ils durent attendre dans l’inconscience de la mort la première
dispensation planétaire, celle du Prince, pour être ressuscités, ils fusionnèrent
ultérieurement avec leur Ajusteur sur Jérusem (63 :7.1 et 2).
Lorsque le mental est ainsi doué du ministère du Saint-Esprit, il possède la capacité de
choisir (consciemment ou inconsciemment) la présence spirituelle du Père Universel —
l’Ajusteur de Pensée. 34:5.4 (page 379.4) 
Il va sans dire que nous sommes tous différents, nous avons tous hérité différemment
de talents et d’aptitudes variés. Notre progression dans l’apprentissage des différentes
influences spirituelles varie énormément d’un individu à un autre. Certains recevront
leur Ajusteur à quatre ans et demi et d’autres à six ans.
L’arrivée de l’Ajusteur de Pensée
Récapitulons jusqu’à maintenant ce que nous avons : un mental humain, une identité
humaine, une personnalité (unificatrice) et le circuit spirituel du Saint-Esprit. Quelle
condition serait requise pour recevoir un Ajusteur de Pensée, la divine présence du Père
en soi ? La réponse tient dans la première décision morale. Il existe d’autres conditions
particulières qui font arriver un Ajusteur, elles sont mentionnées en 108:2.6 à 11. Nous
avons, dans la citation suivante, un exemple parfait de cet évènement par une première
décision morale :
Un peu plus d’un an après le retour à Nazareth [à sa cinquième année], l’enfant Jésus
arriva à l’âge de sa première décision morale personnelle et sincère, sur quoi un
Ajusteur de Pensée vint habiter en lui. 123:2.1 (page 1357.5) 
Voilà qui complète les outils qui équipent le circuit mental d’un être humain. À cela
s’ajoute la présence d’un séraphin de groupe, au départ dans la vie, puis personnel au
moment du franchissement du troisième cercle psychique.
Résurrection des enfants dans la nursery probatoire
Les révélateurs nous apprennent qu’en relation avec notre Ajusteur de Pensée nous
créons notre âme. C’est cette âme qui sert de matrice au moment de notre résurrection.
Que se passe-t-il pour les enfants morts avant d’avoir reçu un Ajusteur, donc avant la
naissance d’une âme ? Ces enfants, bien que dépourvus d’un Ajusteur, ont reçu un
mental au cours de leur développement intra-utérin. Ils sont dotés d’une individualité et
de manière potentielle, même dans le cas des plus jeunes, ils sont humains. Pour nous
qui sommes soumis au temps et à l’espace, ce sont des enfants immatures, mais pour
Dieu, ces contraintes n’existent pas. Il voit ces enfants comme des finalitaires accomplis.
Les potentiels inclus dans les trois Absolus de potentialité sont aussi réels pour Dieu que
les actuels. Il en va de même pour ces enfants morts avant d’avoir reçu un Ajusteur.
Leur potentialité a autant de valeur de réalité que s’ils avaient vécu toute une vie en
relation avec leur Ajusteur. L’actualité de cette expérience leur sera simplement rendue
accessible par la miséricorde divine. Ce sont les chérubins qui ont la responsabilité de
ces petites identités à potentialité d’âme non développées. La potentialité qui rend
possible leur résurrection est aussi réelle que celle des spornagias qui seront réincarnés
bien que faisant seulement partie du règne animal.
Les écoles de Satania où l’on reçoit les bébés sont situées sur le monde finalitaire, la
première des sphères de culture transitionnelle de Jérusem. Ces écoles où l’on reçoit des
bébés sont des entreprises consacrées à élever et à éduquer les enfants du temps, y
compris ceux qui sont morts sur les mondes évolutionnaires de l’espace avant d’avoir
acquis un statut individuel inscrit dans les archives de l’univers. Si l’un des parents ou
les deux parents d’un de ces enfants survivent, le gardien de la destinée délègue son
chérubin associé comme conservateur de l’identité potentielle de l’enfant ; il charge le
chérubin de la responsabilité de remettre cette âme non développée entre les mains des
Éducateurs des Mondes des Maisons dans la nursery probatoire des mondes morontiels.
47:2.1 (page 531.5) 
Une discussion surgit à l’occasion lorsque les lecteurs du Livre d’Urantia prennent
connaissance du fait que les enfants morts en très bas âge sont dépendants pour leur
résurrection de la survie d’un des deux parents. Cela semble de prime abord être une
injustice envers eux. Mais, lorsque l’on y regarde de plus près, il semble tout à fait
logique de procéder ainsi. Je m’explique à l’aide d’un exemple très terre à terre ! Si,
pour une raison ou une autre, ma femme et moi ne faisons pas l’amour, il est évident
que nous ne mettrons pas d’enfant au monde. Il en va de même pour le cas des parents
sans aucune ouverture d’esprit envers les réalités spirituelles. Si leur enfant meurt en
bas âge, sa chance d’avoir reçu une éducation spirituelle lui permettant de développer
une relation avec le divin est jugée nulle. Si aucun des deux parents ne survit, cet enfant
(encore au stade animal et sans Ajusteur) sans potentiel favorable sera aussi jugé non
viable spirituellement.
Conclusion
Comme nous pouvons le constater, c’est par le circuit mental de la Divine Ministre de
notre univers local de Nébadon dont nous obtenons en premier lieu la conscience puis
la superconscience, suivi de la personnalité, du circuit spirituel du Saint-Esprit et
finalement de l’Ajusteur de Pensée. Analogiquement, ce circuit mental est comparable à
un couteau suisse. Au départ, nous avons un couteau, mais au fur et à mesure de nos
besoins, nous pouvons déployer plusieurs autres outils augmentant d’autant nos
capacités à obtenir un résultat accru. Notre Père, parce qu’il est absolu, ne peut habiter
notre cerveau matériel subabsolu, cependant, il peut habiter notre mental parce que ce
mental est issu de la fille de l’Esprit Infini, le Dieu du mental. Tout cela est un fait et nous
est octroyé à condition que l’individu fasse l’effort, qu’il ait le désir sincère, de
progresser en vérité et en sagesse.

Ce que je trouve encore un peu difficile à comprendre, c'est la connexion de Dieu le Suprême avec les humains de notre planète Urantia ?

Hello les amis,
Ce matin en relisant le fascicule 117 concernant Dieu le Suprême, j’ai bien lu que toutes les réponses à mon interrogation ci-dessus s’y trouvèrent.
C’est un passage du livre d’Urantia qui parle de beaucoup de choses très intéressantes pour l’étude et la compréhension.
On nous parle de l’expérience de « la Divine Ministre » dans son « univers local ».
On nous parle de « l’Esprit de Vérité » et du « Saint-Esprit », deux termes utiliser dans la bible, mais que "les grandes majorités des chrétiens ne comprennent pas".
On nous parle de la personne de "la Suprématie", de "l’expérience à l’intérieur du Suprême" et de "l’Ajusteur" (L’esprit divin qui habite le mental de l’homme, https://bigbluebook.org/fr/0/5/ ou LU page 8 )

« Comment ces multiples circuits de ministère cosmique enregistrent-ils, dans le Suprême, les significations, les valeurs et les faits de l’expérience évolutionnaire ? Sans en être tout à fait certains, nous croyons que cet enregistrement a lieu grâce aux personnes des Créateurs Suprêmes originaires du Paradis, qui sont les pourvoyeurs directs des circuits du temps et de l’espace. L’expérience mentale accumulée des sept esprits-mentaux adjuvats au cours de leur ministère sur le niveau physique de l’intellect est une partie de l’expérience de la Divine Ministre dans son univers local, et, par cet Esprit Créatif, l’expérience trouve vraisemblablement le moyen de s’enregistrer dans le mental de la Suprématie. De même, les expériences humaines avec l’Esprit de Vérité et le Saint-Esprit sont probablement enregistrées par des techniques similaires dans la personne de la Suprématie.

Même l’expérience de l’homme et de l’Ajusteur doit trouver un écho dans la divinité de Dieu le Suprême. En effet, quand les Ajusteurs font leur expérience, ils sont semblables au Suprême, et l’âme évoluante des mortels est créée grâce à la possibilité préexistante de cette expérience à l’intérieur du Suprême.

De cette manière, les multiples expériences de toute la création deviennent une partie de l’évolution de la Suprématie. Les créatures utilisent simplement les qualités et quantités du domaine fini dans leur ascension vers le Père ; les conséquences impersonnelles de cette utilisation restent pour toujours une partie du cosmos vivant, la personne Suprême. » (LU/117 :5. 10 à 12, page 1285 à 1287) https://bigbluebook.org/fr/117/5/

A bientôt, n'hésitons pas à poser des questions !
Amitiés.
Samuel.H
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)