Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Communiquer avec son Ajusteur de Pensée
#1
Bonsoir,

(28/09/2020, 18:23)Tor a écrit : Tout le monde parle de la communication avec L'Ajusteur de pensée. Je crois plutôt qu'il faut être à l’écoute de l'Ajusteur - Il est ambassadeur du Père et il travail pour notre survie.

Il est évident que dans un dialogue avec l'Ajusteur, c'est plutôt lui qui aurait des choses à nous enseigner que l'inverse.

Cependant lui parler n'est pas inutile. Non pas pour lui apprendre quoi que soit, mais simplement parce que cela contribue à nous rapprocher de lui.

A condition bien sûr que notre discours ne consiste pas en vaines requêtes, en cirages de pompes, ou en bavardages, comme beaucoup de croyants se le permettent lorsqu'ils s'adressent à Dieu. Du moins à l'image qu'ils s'en font.

En tout cas, les bavardages, ici, on en est préservé, apparemment.



[Image: Tumbleweed2.gif]



Côté dialogue, faut reconnaître, on n'est pas encombré…


En attendant, après les mantras pour l’harmonisation avec l’Ajusteur présentés par Tor (ici) voici quelques réflexions émises par l'envoyé du Ciel qui les a inspirés :


Citation :108:4.3 Les Ajusteurs de Pensée semblent aller et venir sans tenir le moindre compte de toute autre présence spirituelle […] Malgré cette indépendance apparente […] les Ajusteurs opèrent dans le mental humain en coordination et en synchronisme parfaits avec tous les autres ministères d’esprit

108:4.4 Quand un monde est isolé par suite de rébellion […] il ne reste, en dehors des messagers personnels, qu’une seule possibilité de communiquer directement avec des planètes et avec l’univers, et c’est par la liaison des Ajusteurs de Pensée des sphères.

108:4.5 Je ne crois pas que les Ajusteurs se consacrent uniquement à remodeler le mental humain. Je suis persuadé que les Moniteurs Personnalisés et d’autres ordres d’esprits prépersonnels non révélés représentent le contact direct et inexpliqué du Père Universel avec les créatures des royaumes.

108:4.7 Quelle immense joie ils éprouvent à se passer de symboles et d’autres méthodes détournées pour adresser directement leurs messages comme des éclairs à l’intellect de leur partenaire humain !


Les Ajusteurs semblent donc des maîtres dans l'art de la communication universelle. Pourtant, et malgré des messages particulièrement directs à notre endroit, ils échouent à se faire entendre de nous. Serions-nous particulièrement bouchés ?

Les difficultés qu'éprouvent ceux qui tentent de les écouter viennent peut-être de ce que nous attendons d'eux des paroles. Or, il est possible que ces entités divines utilisent un autre langage, de nature plus universelle. Certes, théoriquement, un langage universel est un mode de communication que n'importe qui, y compris nous, doit être capable de comprendre de façon naturelle.

Mais encore faut-il que nous sachions qu'il s'agit d'un langage. Et que quelqu'un est en train de l'employer avec nous.

Peut-être alors somme-nous incapables de distinguer ces « éclairs », parce que nous ne les différencions pas du flot d'impulsions, d'émotions, de sensations et de perceptions que nous entretenons en permanence.

Que faut-il faire alors pour que les messages divins se dégagent de la masse ?

Peut-être d'abord mettre un frein à ce tapage intérieur permanent. En effet :

Citation :108:5.6 Vos émotions passagères et toujours changeantes de joie et de tristesse sont surtout des réactions purement humaines et matérielles à votre climat psychique interne et à votre environnement matériel externe.

On n'a donc rien à perdre à se détacher mentalement de temps à autre de toutes les considérations inutiles qui nous encombrent l'esprit.

A noter que ces conseils viennent d'un Messager Solitaire. Ce personnage, pour avoir rejoint un tel ordre, ne doit pas non plus être un acharné du bavardage et des dialogues encombrés.

Il serait donc assez à l'aise sur ce forum…

(alors tu viens quand tu veux, messager)

Bon week-end !

Timide
Répondre
#2
Salut Le Coeur.

Pour essayer de pallier au manque évident d'intérêt manifeste sur ce forum, je suis d'accord avec toi au sujet des paroles que nous attendons certainement à tort, venant de nos Ajusteurs , alors qu'effectivement un autre langage doit se manifester pour essayer de capter leurs messages.
Quant aux éclairs de lucidité, le L. U. emploie le terme de clairvoyance spirituelle, et elle peut se manifester au travers de ce fameux langage chez chacun de nous.

Ravi et surpris de te revoir ici. Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#3
Salut Morelli,

J'appelai un messager, et te voilà.

(serais-tu solitaire ?)

Timide

Mais il est vrai que s'il n'en restait qu'un ici, se serait sans doute toi…

Ce forum a déjà connu des périodes d'assoupissement.
Mais, à ma souvenance, jamais si longue…

Consolons-nous en nous disant que la quantité ne va pas toujours de pair avec la qualité.

Et puis, en tout cas, là, pas de danger de perdre des messages dans la masse.

C'est pas comme ceux de l'Ajusteur.

(histoire de raccrocher au sujet)


[Image: D-bord-optimis.gif]


Ces entités, d'ailleurs, que nous sommes invités avec insistance à entendre et à comprendre, laissent pourtant dans la plus profonde perplexité jusqu'aux anges les plus experimentés, puisqu'on les appelle aussi « Moniteurs de Mystère ».

Or, à ce propos, Il me revient ce passage, cité naguère pas Tor :


Citation :108:5.5 «Les Moniteurs de Mystère […] ne cherchent pas à faciliter la carrière mortelle ; ils s’occupent plutôt de rendre votre vie raisonnablement difficile et accidentée, afin de stimuler et de multiplier vos décisions. La présence d’un grand Ajusteur de Pensée ne vous donne pas une vie facile […]»


Alors à mon avis… Je ne serais pas étonné que si nous avons des difficultés à entendre notre ajusteur, c'est peut-être aussi parce que nous pressentons les complications, désagréments, et épreuves diverses dans lesquels celui-ci nous engagerait si nous avions pleinement conscience de ce qu'il attend de nous. Beaucoup de croyants, d'ailleurs, toutes obédiences confondues, se plaignent que Dieu ne leur parle pas. Mais ont-ils vraiment envie de savoir ce qu'Il a à leur dire ?

Pour prendre un exemple au hasard, disons, moi, tiens…

Je sais bien, me connaissant, qu'il y a des moments où, avec tout le respect que je dois à ce résident intime, je serais bien tenté, le cas échéant, de l'envoyer un peu sur les roses, tout divin qu'il soit…

Enfin bon.

Chacun sa route…
Répondre
#4
(13/10/2020, 20:11)Lecoeur a écrit : Salut Morelli,

J'appelai un messager, et te voilà.

(serais-tu solitaire ?)

Timide

Mais il est vrai que s'il n'en restait qu'un ici, se serait sans doute toi…

Ce forum a déjà connu des périodes d'assoupissement.
Mais, à ma souvenance, jamais si longue…

Consolons-nous en nous disant que la quantité ne va pas toujours de pair avec la qualité.

Et puis, en tout cas, là, pas de danger de perdre des messages dans la masse.

C'est pas comme ceux de l'Ajusteur.

(histoire de raccrocher au sujet)


[Image: D-bord-optimis.gif]


Ces entités, d'ailleurs, si nous sommes invités avec insistance à les entendre et les comprendre, laissent pourtant dans la plus profonde perplexité jusqu'aux anges les plus experimentés, puisqu'on les appelle aussi « Moniteurs de Mystère ».

Or, à ce propos, Il me revient un passage, cité naguère pas Tor :


Citation :108:5.6  « Les Moniteurs de Mystère […] ne cherchent pas à faciliter la carrière mortelle ; ils s’occupent plutôt de rendre votre vie raisonnablement difficile et accidentée, afin de stimuler et de multiplier vos décisions. La présence d’un grand Ajusteur de Pensée ne vous donne pas une vie facile […]. »


Alors si vous voulez mon avis… Je ne serais pas étonné que si nous avons des difficultés à entendre notre ajusteur, c'est peut-être aussi parce que nous pressentons les complications, désagréments, et épreuves diverses dans lesquels celui-ci nous engagerait si nous avions pleinement conscience de ce qu'il attend de nous. Beaucoup de croyants, d'ailleurs, toutes obédiences confondues, se plaignent que Dieu ne leur parle pas. Mais ont-ils vraiment envie de savoir ce qu'Il a à leur dire ?

Pour prendre un exemple au hasard, disons, moi, tiens…

Je sais bien, me connaissant, qu'il y a des moments où, avec tout le respect que je dois à ce résident intime, je serais bien tenté, le cas échéant, de l'envoyer un peu sur les roses, tout divin qu'il soit…

Enfin bon.

Chacun sa route…


Chacun son chemin, comme dirait je ne sais plus qui, mais bref,
vous n'êtes pas tous seul les gars, ce n'est pas parce-que on ne répond pas, que l'on ne lit pas.

En ce qui me concerne, je n'aime pas écrire, mais je suis un mauvais exemple, 

Concernant les Ajusteurs, il est vrai que ce n'est pas facile de communiquer avec eux, mais si on est attentif à ce qui ce passe, on découvre souvent ce qu'ils veulent nous dire.

Je m'explique, on fait tous des demandes à Dieu, on se dit qu'il ne nous écoute pas, mais après analyse (pour peut que la chose demandée soit sincère et soit en adéquation avec les plans que Dieu a pour nous) on doit admettre qu'il s'est produit un changement de situation dans les jours qui suivent, changement dans notre façon de voir, d'appréhender la nouvel situation, ce changement s'opère souvent de l'intérieur, preuve que c'est notre Ajusteur qui a justement "ajusté" notre pensé.

Je constate personnellement ce fait de plus en plus, mais il faut pour cela mettre son ego de côté, et c'est pas gagné à chaque fois.

Mais soyons optimiste, dans 50 ans on n'y pense plus. Grand sourire

Jean
Répondre
#5
What do you want to do ?
New mail
Copy
Salut les amis.

Je devrai dire les deux irréductibles et effectivement j'en suis certainement un aussi.

Je suis d'accord avec vous deux, tout d'abord Le Coeur , lorsque tu précises  : "Mais ont-ils vraiment envie de savoir ce qu'il a à leur dire". Pour ma part j'ai pensé quelques fois avec appréhension que si un jour ou une nuit, j'entendais vraiment mon Ajusteur, ce serait certainement pas pour rien, à savoir, pour agir précisément pour faire quelque chose que je n'aurai peut-être pas le courage d'entreprendre.

Quant à ce que tu dis Jean, effectivement notre Ajusteur, probablement d'une manière beaucoup moins évidente, mais plus subtile ajuste notre pensée, mais comme tu le soulignes, gare à notre égo, trop content que nous nous prenions pour celui qui sait.

Amitiés Patrick M.
Répondre
#6
Bonsoir,


(13/10/2020, 23:48)jean a écrit : Concernant les Ajusteurs […] si on est attentif à ce qui ce passe, on découvre souvent ce qu'ils veulent nous dire […] on fait tous des demandes à Dieu, on se dit qu'il ne nous écoute pas, mais après analyse (pour peut que la chose demandée soit sincère et soit en adéquation avec les plans que Dieu a pour nous) on doit admettre qu'il s'est produit un changement de situation dans les jours qui suivent, changement dans notre façon de voir, d'appréhender la nouvel situation, ce changement s'opère souvent de l'intérieur, preuve que c'est notre Ajusteur qui a justement "ajusté" notre pensé.

A propos de la relation entre prière et Ajusteur, voici quelques passages intéressants :


Citation :91:6.7 «Les accompagnements psychiques et spirituels de la prière de la foi sont immédiats, personnels et expérientiels. Il n’existe aucune autre technique permettant à chaque homme, indépendamment de tous autres accomplissements terrestres, d’approcher si efficacement et si immédiatement du seuil du royaume où il peut communiquer avec son Auteur, où la créature prend contact avec la réalité du Créateur, avec l’Ajusteur de Pensée intérieur »


Mais avant même d'avoir atteint ainsi le seuil du monde divin, la prière met en action les capacités de notre propre mental :


Citation :91:6.4 «Même en tant que pratique purement humaine […] la prière constitue une technique d’approche des plus efficaces pour mettre en oeuvre les pouvoirs de la nature humaine, dont les réserves sont accumulées et conservées dans les domaines inconscients du mental humain.»


Exemple :


Citation :91:5.3 «Si vous désirez vraiment vaincre l’habitude de critiquer un ami, la manière la plus rapide et la plus sûre d’effectuer ce changement d’attitude consiste à établir l’habitude de prier pour cette personne chaque jour de votre vie. »


C'est assez compréhensible. Une juste prière, si elle est sincère, nous met forcément dans de plus justes dispositions. Notamment à l'égard du sujet qu'elle concerne.

Aussi spirituelles et bien attentionnées que soient nos requêtes, cependant, Dieu ne modifiera pas d'un iota les plans qu'Il a fait pour nous. Une saine prière rendra simplement notre esprit plus en adéquation avec ce projet divin, lequel, en premier lieu, consiste en notre propre élévation spirituelle, dont les progrès seront ainsi favorisés :


Citation :91:4.5 «Rappelez-vous que, même si la prière ne change pas Dieu, elle effectue très souvent des changements importants et durables chez celui qui prie avec foi et dans une expectative confiante. La prière a engendré beaucoup de paix mentale, d’allégresse, de calme, de courage, de maitrise de soi et d’équité chez les hommes et les femmes des races en évolution. »

91:8.8 «L’homme ne devrait pas avoir peur de parler à Dieu, mais il serait spirituellement enfantin d’entreprendre de persuader Dieu »


Il n'y a pas lieu en effet que Dieu change d'avis, puisque ce que nous sommes appelés à atteindre, c'est simplement la réalité qu'Il a déjà installée pour nous de toute éternité et pour l'éternité :

Citation :91:8.11 «La prière est un geste subjectif, mais elle établit le contact avec de puissantes réalités objectives sur les niveaux spirituels de l’expérience humaine ; elle est un essai significatif de l’humain pour atteindre des valeurs suprahumaines. Elle est le plus puissant stimulant de la croissance spirituelle. »


A ce sujet, le chef Médian nous gratifie d'une jolie métaphore :


Citation :91:8.9 «la véritable prière atteint bel et bien la réalité. Même quand les courants aériens sont ascendants, nul oiseau ne peut prendre son essor sans déployer ses ailes. La prière élève l’homme parce qu’elle est une technique de progrès par utilisation des courants spirituels ascendants de l’univers. »


Si l'on peut finalement dire que Dieu nous répond, c'est parce que nous adresser à Lui nous porte (comme des ailes) à connaître sa volonté, laquelle est immuable :


Citation :91:8.11 «Dieu répond à la prière de l’homme en lui donnant une révélation accrue de la vérité, une appréciation rehaussée de la beauté et un concept élargi de la bonté. »


Bien sûr, comme Jean l'a souligné, pour que nos prières atteignent ce but, il y a des conditions à respecter, lesquelles d'ailleurs sont listées dans ce fascicule, au chapitre 9. Conditions d’Efficacité de la Prière. Une de ces recommandations me semble offrir une sorte de synthèse :


Citation :91:9.7 «6. Votre prière cherchera exclusivement à obtenir la sagesse divine permettant de résoudre les problèmes humains spécifiques rencontrés au cours de l’ascension vers le Paradis — l’aboutissement à la perfection divine »



Cela étant dit, on peut aussi se souvenir du prix qu'il y a à payer à laisser ainsi l'Ajusteur diriger notre vie (108:5.5).
C'est peut-être d'ailleurs pourquoi je ne prie jamais.
De peur, sans doute, que ça marche…

[Image: wink2.png]

En revanche, il y a des choses qui, prière ou pas, semblent ne pas marcher toujours très bien.
Encore des questions de technique de communication.
Mais cette fois relatives au forum. Donc un peu moins spirituelles.
Une autre histoire.
Donc un autre sujet…
Répondre
#7
(16/10/2020, 19:00)Lecoeur a écrit : Bonsoir,


(13/10/2020, 23:48)jean a écrit : Concernant les Ajusteurs […] si on est attentif à ce qui ce passe, on découvre souvent ce qu'ils veulent nous dire […] on fait tous des demandes à Dieu, on se dit qu'il ne nous écoute pas, mais après analyse (pour peut que la chose demandée soit sincère et soit en adéquation avec les plans que Dieu a pour nous) on doit admettre qu'il s'est produit un changement de situation dans les jours qui suivent, changement dans notre façon de voir, d'appréhender la nouvel situation, ce changement s'opère souvent de l'intérieur, preuve que c'est notre Ajusteur qui a justement "ajusté" notre pensé.

A propos de la relation entre prière et Ajusteur, voici quelques passages intéressants :


Citation :91:6.7 «Les accompagnements psychiques et spirituels de la prière de la foi sont immédiats, personnels et expérientiels. Il n’existe aucune autre technique permettant à chaque homme, indépendamment de tous autres accomplissements terrestres, d’approcher si efficacement et si immédiatement du seuil du royaume où il peut communiquer avec son Auteur, où la créature prend contact avec la réalité du Créateur, avec l’Ajusteur de Pensée intérieur »


Mais avant même d'avoir atteint ainsi le seuil du monde divin, la prière met en action les capacités de notre propre mental :


Citation :91:6.4 «Même en tant que pratique purement humaine […] la prière constitue une technique d’approche des plus efficaces pour mettre en oeuvre les pouvoirs de la nature humaine, dont les réserves sont accumulées et conservées dans les domaines inconscients du mental humain.»


Exemple :


Citation :91:5.3 «Si vous désirez vraiment vaincre l’habitude de critiquer un ami, la manière la plus rapide et la plus sûre d’effectuer ce changement d’attitude consiste à établir l’habitude de prier pour cette personne chaque jour de votre vie. »


C'est assez compréhensible. Une juste prière, si elle est sincère, nous met forcément dans de plus justes dispositions. Notamment à l'égard du sujet qu'elle concerne.

Aussi spirituelles et bien attentionnées que soient nos requêtes, cependant, Dieu ne modifiera pas d'un iota les plans qu'Il a fait pour nous. Une saine prière rendra simplement notre esprit plus en adéquation avec ce projet divin, lequel, en premier lieu, consiste en notre propre élévation spirituelle, dont les progrès seront ainsi favorisés :


Citation :91:4.5 «Rappelez-vous que, même si la prière ne change pas Dieu, elle effectue très souvent des changements importants et durables chez celui qui prie avec foi et dans une expectative confiante. La prière a engendré beaucoup de paix mentale, d’allégresse, de calme, de courage, de maitrise de soi et d’équité chez les hommes et les femmes des races en évolution. »

91:8.8 «L’homme ne devrait pas avoir peur de parler à Dieu, mais il serait spirituellement enfantin d’entreprendre de persuader Dieu »
 

Il n'y a pas lieu en effet que Dieu change d'avis, puisque ce que nous sommes appelés à atteindre, c'est simplement la réalité qu'Il a déjà installé pour nous de toute éternité et pour l'éternité :

Citation :91:8.11 «La prière est un geste subjectif, mais elle établit le contact avec de puissantes réalités objectives sur les niveaux spirituels de l’expérience humaine ; elle est un essai significatif de l’humain pour atteindre des valeurs suprahumaines. Elle est le plus puissant stimulant de la croissance spirituelle. »


A ce sujet, le chef Médian nous gratifie d'une jolie métaphore :


Citation :91:8.9 «la véritable prière atteint bel et bien la réalité. Même quand les courants aériens sont ascendants, nul oiseau ne peut prendre son essor sans déployer ses ailes. La prière élève l’homme parce qu’elle est une technique de progrès par utilisation des courants spirituels ascendants de l’univers. »


Si l'on peut finalement dire que Dieu nous répond, c'est parce que nous adresser à Lui nous porte (comme des ailes) à connaître sa volonté, laquelle est immuable :


Citation :91:8.11 «Dieu répond à la prière de l’homme en lui donnant une révélation accrue de la vérité, une appréciation rehaussée de la beauté et un concept élargi de la bonté. »


Bien sûr, comme Jean l'a souligné, pour que nos prières atteignent ce but, il y a des conditions à respecter, lesquelles d'ailleurs sont listées dans ce fascicule, au chapitre 9. Conditions d’Efficacité de la Prière. Une de ces recommandations me semble offrir une sorte de synthèse :


Citation :91:9.7 «6. Votre prière cherchera exclusivement à obtenir la sagesse divine permettant de résoudre les problèmes humains spécifiques rencontrés au cours de l’ascension vers le Paradis — l’aboutissement à la perfection divine »



Cela étant dit, on peut aussi se souvenir du prix qu'il y a à payer à laisser ainsi l'Ajusteur diriger notre vie (108:5.6).
C'est peut-être d'ailleurs pourquoi je ne prie jamais.
De peur, sans doute, que ça marche…

[Image: wink2.png]

En revanche, il y a des choses qui, prière ou pas, semblent ne pas marcher toujours très bien. Des questions de technique de communication.
Mais cette fois relatives au forum. Donc un peu moins spirituelles.
Une autre histoire.
Donc un autre sujet…

Salut à toutes et à tous

Ce n'est pas le nombre qui compte (les apôtres n'était que 12) mais la persévérance dans les actes et les paroles.
Ne te soucis pas LEcoeur (d'ailleurs quel est ton prénom, il y a Patrick que je connais moi je m'appel Jean, il serait plus sympa que chacun se nomme, c'est mon avis et le le partage Langue .)je disais donc ne te soucis pas de savoir si il y a beaucoup de lecteurs à nos discutions, l'important c'est de savoir que l'on sème quelque chose chez certain, quand bien même il sont peu.
Je te remercie pour ton intervention, tu est plus doué que moi pour exprimer ce que je veux essayer de dire, mais rassure toi je n'ai aucun complexe, simplement ce n'est pas donné à tout le monde, et je compte sur des gars comme toi et Patrick pour développer les sujets.

Merci à vous
Jean
Répondre
#8
What do you want to do ?
New mail
Copy
Salut les amis.

Le Coeur, je vois avec plaisir que tu connais parfaitement le L. U., la métaphore de la citation 91-8-9 est vraiment magnifique.
 Pour le fascicule 108-5-5, effectivement le prix à payer ne reçoit pas de contre partie immédiate et terrestre. Cependant le fameux plan divin qui est évoqué dans tes autres réflexions, s'il est "déjà installé pour nous de toute éternité", l'application de ce plan, même si les conséquences directes sont loin d'être immédiates, il tient compte du plaisir éventuel de nos personnalités uniques qui sont conçues pour être sensibles à certaines stimulations. A savoir, chacun de nous est certainement agréablement réceptif à l'obtention d'une harmonie et d'une paix, même passagères, d'un certain plaisir à ne pas résister à notre esprit grégaire, et d'apprécier ainsi la présence de certains, (pas tous) de nos congénères, et de tas d'autres satisfactions, certes éphémères, mais qui ne sont pas exemptes de plaisir.
 Quant au forum je ne peux pas saisir totalement la raison actuelle de son désintérêt.

Jean, j'avoue ne pas penser à ceux qui éventuellement lisent ou pas nos échanges, peut-être que ne suis sensible qu'aux interlocuteurs avec qui je fais cet échange, c'est certainement dénué d'une part de prosélytisme et ensuite d'un égoïsme intellectuel dont je ne méfie  probablement pas assez.

Amitiés Patrick M.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)