Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
La question du mal
#1
Bonjour,

La question du mal, comme réalité planant au dessus de l’humanité, semble hanter beaucoup de lecteurs.
On voit des sites incitant à la méfiance de toute information (sauf la leur), nous rappelant à une conspiration mondiale (?) le tout n’étant que le reflet d’une guerre céleste entre un grand méchant et le très gentil (Jésus). Et certains lecteurs répondent positivement à ces sirènes.

Cette vision plutôt binaire n’est pas du tout la mienne mais elle pose question.

La question du mal et du bien.

Le Mal en tant que principe absolu n’existe pas dans les Fascicules, le mal, la possibilité à l’erreur, fait partie de notre réalité comme l’ombre à la lumière. 
Notre libre arbitre conscient étant en quelque sorte le point de gravité.

C’est un sujet complexe mais qu’il faut poser pour ne pas réduire le monde, et les courants multiples que nous traversons dans un conflit binaire, enfantin, mais terriblement porteur.
Et pour tout dire dangereux.

Un premier extrait pour lancer un éventuel débat :

« 54.0.1
L’HOMME évolutionnaire trouve difficile de comprendre pleinement la signification du mal, de l’erreur, du péché et de l’iniquité, et d’en saisir le sens. L’homme est lent à percevoir que le contraste entre la perfection et l’imperfection produit lemal potentiel ; que le conflit entre la vérité et la fausseté crée la confusion et l’erreur ; que le don divin du libre arbitre, qui s’exprime par le choix, mène aux royaumes divergents du péché et de la droiture, que la recherche persévérante de la divinité conduit au royaume de Dieu, tandis que son rejet persistant aboutit aux
domaines de l’iniquité. » 
Répondre
#2
RE.

Je sais que de faire du copier coller ce n'est pas très satisfaisant,  mais le chapitre sur les inévitabilités est tellement beau 3-5-5 (p 51-4 à 13) que je vais essayer de le passer sur le forum, cela peut éventuellement répondre pourquoi le mal.

> 3:5.5 (51.4) Les incertitudes de la vie et les vicissitudes de l’existence ne contredisent en aucune manière le concept de la souveraineté universelle de Dieu. Toute vie d’une créature évolutionnaire est assaillie par certaines inévitabilités, dont voici des exemples :
3:5.6 (51.5) 1. Le courage — la force de caractère — est-il désirable ? Alors, il faut que l’homme soit élevé dans un environnement qui l’oblige à s’attaquer à de dures épreuves et à réagir aux désappointements.
3:5.7 (51.6) 2. L’altruisme — le service du prochain — est-il désirable ? Alors, il faut que l’expérience de la vie fasse rencontrer des situations d’inégalité sociale.
3:5.8 (51.7) 3. L’espoir — la noblesse de la confiance — est-il désirable ? Alors, il faut que l’existence humaine soit sans cesse confrontée aux incertitudes renouvelées et aux insécurités.
3:5.9 (51.8) 4. La foi — l’affirmation suprême de la pensée humaine — est-elle désirable ? Alors, il faut que le mental de l’homme se retrouve dans cette situation embarrassante où il en sait toujours moins que ce qu’il peut croire.
3:5.10 (51.9) 5. L’amour de la vérité — avec l’acceptation de la suivre où qu’elle vous conduise — est-il désirable ? Alors, il faut que l’homme croisse dans un monde où l’erreur est présente et la fausseté toujours possible.
3:5.11 (51.10) 6. L’idéalisme — l’émergence du concept du divin — est-il désirable ? Alors, il faut que l’homme lutte dans un environnement de bonté et de beauté relatives, dans un cadre qui stimule la tendance irrépressible vers des choses meilleures.
3:5.12 (51.11) 7. La loyauté — la dévotion au devoir supérieur — est-elle désirable ? Alors, il faut que l’homme poursuive son chemin parmi les possibilités de trahison et de désertion. La valeur de la dévotion au devoir implique le danger qui résulterait d’une défaillance.
3:5.13 (51.12) 8. Le désintéressement — l’esprit d’oubli de soi — est-il désirable ? Alors, il faut que l’homme mortel vive face à face avec les clameurs incessantes d’un moi qui demande inéluctablement reconnaissance et honneur. L’homme ne pourrait choisir dynamiquement la vie divine s’il n’y avait pas une vie du moi à délaisser. L’homme ne pourrait jamais faire jouer la droiture pour son salut s’il n’y avait pas de mal potentiel pour exalter et différencier le bien par contraste.
3:5.14 (51.13) 9. Le plaisir — la satisfaction du bonheur — est-il désirable ? Alors, il faut que l’homme vive dans un monde où l’alternative de la douleur et la probabilité de la souffrance soient des possibilités d’expérience toujours présentes.


What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#3
Bonjour Patrick, bonjour Dominique,

Tout cela c’est bien joli mais vous semblez faire l’impasse sur une bataille bien réelle, la rébellion de Lucifer ! 

Dont le procès est annoncé comme s’ouvrant a l’époque de de la rédaction des Fascicules !

Alors Caligastia ne peut-il pas encore intervenir !!? 

Nous sentons bien que des forces malfaisantes sont à l’œuvre !
Répondre
#4
Salut les amis.

Pour répondre à la question de Jean, qui a écrit le texte dont il parle, cette personne s'appelle Guy, et effectivement je la connais très bien c'est un ami.
Ensuite concernant Caligastia et son oeuvre néfaste, si c'est une allusion faite à la pandémie du Covid 19 et à ses conséquences, Caligastia est un Fils Lanonandek secondaire, particulièrement spécialiste dans l'expérience de l'administration des affaires planétaires d'un univers local. Il ne fait pas partie de ses prérogatives de pouvoir manipuler les cellules souches d'un ou plusieurs virus, ceci reste l'apanage des Porteurs de Vie, qui si je ne me trompe pas n'ont pas fait partie de la rébellion de Lucifer.
Personnellement je n'adhère pas à la théorie du grand complot, les humains depuis l'arrivée de Caligastia ont fait face à toute sorte de pandémie, peste, choléra, j'en passe et des meilleurs, qui ont certainement fait des millions de mort, et c'était certainement des phénomènes naturels. Certes, cela ne veut pas dire que je nie l'influence néfaste de Caligastia puisque apparemment il est encore présent sur Urantia, mais pour cela il faut avant tout que la personnalité qui est susceptible d'être influencée, décide par son libre arbitre souverain d'adhérer à ses sophismes.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#5
(04/09/2020, 09:26)patrick morelli a écrit : Salut les amis.

Pour répondre à la question de Jean, qui a écrit le texte dont il parle, cette personne s'appelle Guy, et effectivement je la connais très bien c'est un ami.
Ensuite concernant Caligastia et son oeuvre néfaste, si c'est une allusion faite à la pandémie du Covid 19 et à ses conséquences, Caligastia est un Fils Lanonandek secondaire, particulièrement spécialiste dans l'expérience de l'administration des affaires planétaires d'un univers local. Il ne fait pas partie de ses prérogatives de pouvoir manipuler les cellules souches d'un ou plusieurs virus, ceci reste l'apanage des Porteurs de Vie, qui si je ne me trompe pas n'ont pas fait partie de la rébellion de Lucifer.
Personnellement je n'adhère pas à la théorie du grand complot, les humains depuis l'arrivée de Caligastia ont fait face à toute sorte de pandémie, peste, choléra, j'en passe et des meilleurs, qui ont certainement fait des millions de mort, et c'était certainement des phénomènes naturels. Certes, cela ne veut pas dire que je nie l'influence néfaste de Caligastia puisque apparemment il est encore présent sur Urantia, mais pour cela il faut avant tout que la personnalité qui est susceptible d'être influencée, décide par son libre arbitre souverain d'adhérer à ses sophismes.

Amitiés Patrick M.

What do you want to do ?
Bonjjour
J'ai cru que Caligastia était incarcéré 
Jean
New mail
Copy
Répondre
#6
What do you want to do ?
New mail
Copy
Salut Jean.

En ce qui concerne le statut actuel de Caligastia, fascicule 53-8-6 (page 53- 2) :
"votre prince planétaire apostat, est encore libre de poursuivre ses desseins néfastes sur Urantia, mais n'a absolument pas le pouvoir de pénétrer dans le mental des hommes ni d'aborder leur âme pour les tenter ou les corrompre, à moins que les hommes ne désirent réellement être maudits par sa présence perverse";

A plus mon ami. Patrick M.
Répondre
#7
(04/09/2020, 12:00)patrick morelli a écrit :
What do you want to do ?
New mail
Copy
Salut Jean.

En ce qui concerne le statut actuel de Caligastia, fascicule 53-8-6 (page 53- 2) :
"votre prince planétaire apostat, est encore libre de poursuivre ses desseins néfastes sur Urantia, mais n'a absolument pas le pouvoir de pénétrer dans le mental des hommes ni d'aborder leur âme pour les tenter ou les corrompre, à moins que les hommes ne désirent réellement être maudits par sa présence perverse";

A plus mon ami. Patrick M.


Merci, j'avais zapé ce passage
Jean
Répondre
#8
Salut mon ami Patrick

Que pense tu des propos de Xénon concernant les mondes intermédiaires de probation avant de parvenir aux mondes des maisons.
En ce qui me concerne, pourquoi pas.
j'aimerai bien avoir ton avis sur le sujet.

Jean
Répondre
#9
Salut Jean.

Pour répondre à ta question sur le texte de Xénon, je ne partage pas totalement son point de vue, cela me permet néanmoins d'apprécier sa créativité idéologique, car le L. U. précise qu'il ne dévoile bien souvent pas la totalité de ce qui se passe, en particulier en ce qui concerne les mortels que nous sommes.
Notre point de divergence est particulièrement technique, et tient essentiellement au mental, celui que nous donne notre Mère Divine via les sept Esprits mentaux adjuvats, il est le seul moyen d'expression du libre arbitre de notre personnalité. Or le mental à notre mort nous est retiré, tout au moins la part qui concerne le moyen d'expression qu'est l'identité de notre individualité, le L. U. emploie le terme "il meurt". Le fascicule 112-3-7 entre autre évoque cela.
Donc quel est le moyen d'expression dans la période probatoire chère à Xénon ?

Amitiés Jean. Patrick M.

What do you want to do ?
New mail
Copy
Répondre
#10
(05/09/2020, 18:47)patrick morelli a écrit : Salut Jean.

Pour répondre à ta question sur le texte de Xénon, je ne partage pas totalement son point de vue, cela me permet néanmoins d'apprécier sa créativité idéologique, car le L. U. précise qu'il ne dévoile bien souvent pas la totalité de ce qui se passe, en particulier en ce qui concerne les mortels que nous sommes.
Notre point de divergence est particulièrement technique, et tient essentiellement au mental, celui que nous donne notre Mère Divine via les sept Esprits mentaux adjuvats, il est le seul moyen d'expression du libre arbitre de notre personnalité. Or le mental à notre mort nous est retiré, tout au moins la part qui concerne le moyen d'expression qu'est l'identité de notre individualité, le L. U. emploie le terme "il meurt". Le fascicule 112-3-7 entre autre évoque cela.
Donc quel est le moyen d'expression dans la période probatoire chère à Xénon ?

Amitiés Jean. Patrick M.

What do you want to do ?
Merci pour ton commentaire, Patrick je vais y réfléchir, j'avoue néanmoins partager ses réflexions, car n'oublions pas que Urantia est une planète en quarantaine, et certainement nos superviseurs planétaire ont prévu un plan de secours pour toutes ces âmes en quêtes de recherche de la vérité. 
Il me semble que ce plan de secours est tout à fait plausible, cela ressemble sous beaucoup de rapport au monde des maisons, cela peut-être la maternelle avant de partir pour le monde des maisons pour ceux évidement qui l'accepte.
A voir, quoi qu'il en soit, que ce soit vrai ou pas, l'important c'est d'avoir la foi (croire sans voir)
A+ Jean
New mail
Copy
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)