Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Les choses que Jésus a accomplit par sa mort.
(1 visualisation(s)) (1) Invité
sous titre quatrième révélation
  • Page:
  • 1

SUJET: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort.

Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 10 mois #297

Bonjour.

Qu'elles sont les choses que Jésus à accomplit par sa mort qu'il n'aurait pu faire aboutir par sa vie?

(1872.6) 171:4.9 Ces croyants avaient accepté Jésus en tant que Messie, et les Juifs ne savaient rien ou presque rien d’un Messie souffrant. Ils ne comprenaient pas que, par sa mort, Jésus allait accomplir bien des choses qu’il n’aurait pu faire aboutir par sa vie. La résurrection de Lazare avait donné aux apôtres le courage d’entrer à Jérusalem, mais ce fut le souvenir de la transfiguration qui soutint le Maitre durant cette éprouvante période de son effusion.
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 10 mois #298

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 604
  • Karma: 2
Bonjour

Pour illustrer notre propos je me permets de reformuler la question de Claude comme ceci :

Quelles sont les modifications dans l’administration de notre planète Urantia – après avoir été visité par Jésus/Micael - notre fils créateur ?

Notre groupe d’étude a planché sur cette question il y a quelque temps. Nous avons trouvé une dizaine de modifications majeures. (Je ne me souviens pas tout - il en manque dans cette énumération )

1. Les ajusteurs de pensée ont été attribués à tous les êtres humains avec un mental normal (avant le passage de Jésus ce n’était pas le cas)
2. Installation sur Jérusem de 24 conseillers ayant pour but de surveiller toutes les anciennes planètes rebelles. En quelque sorte le gouvernement personnel de Micael
3. Possibilité de se réveiller le troisième jour après la mort. Caligastia, notre ex-Prince planétaire rebelle avait interdit cette technique
4. Effusion de l’esprit de vérité – Une nouvelle influence spirituelle – Le consolateur www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...e-l-esprit-de-verite
5. Contrôle des Médians et unification des Médians secondaires et primaires www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...s-creatures-medianes
6. Les esprits rebelles ne peuvent plus pénétrer dans le mental des hommes. Avant le passage de Jésus ils le pouvaient
7. L’installation sur la planète d’un circuit d’archanges.
8. La désignation plus récente, comme Prince Planétaire vice-gérant, de Machiventa Melchizédek, jadis incarné sur Urantia.

www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...etaire-des-seraphins

Tor
Dernière édition: il y a 3 ans, 10 mois par Bgondontaire.

Re: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 10 mois #299

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 604
  • Karma: 2
Bonjour
Dans le message précèdent j’ai oublié l’essentiel :
Jésus a inaugurée la troisième résurrection générale des survivants endormis d’urantia
www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...-189-la-resurrection
3. La Résurrection Dispensationnelle
(2024.3) 189:3.1 Un peu après quatre heures du matin ce même dimanche, Gabriel convoqua les archanges à ses côtés et se prépara à inaugurer la résurrection générale de la fin de la dispensation adamique sur Urantia.
Tor

Re: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 10 mois #300

Et n'oublions pas les leçons de la Croix:

(2019.2) 188:5.9 La croix est le symbole supérieur du service sacré, la consécration de votre vie au bien-être et au salut de vos semblables. La croix n’est pas le symbole du sacrifice de l’innocent Fils de Dieu se substituant aux pécheurs coupables en vue d’apaiser le courroux d’un Dieu offensé. Elle se dresse pour toujours, sur terre et dans tout un vaste univers, comme un symbole sacré des bons s’effusant sur les méchants, et les sauvant ainsi par la dévotion même de leur amour. La croix se dresse véritablement comme le signe de la plus haute forme de service désintéressé, du dévouement suprême consistant à effuser pleinement une vie de droiture au service d’un ministère accompli de tout coeur, même dans la mort, la mort sur la croix. La seule vue de ce grand symbole de la vie d’effusion de Jésus inspire véritablement à chacun de nous le désir d’en faire autant.

(2019.3) 188:5.10 Quand les hommes et les femmes réfléchis considèrent Jésus offrant sa vie sur la croix, ils ne peuvent plus guère se permettre de se plaindre, même des plus rudes épreuves de la vie, et encore bien moins des petites vexations et des nombreux griefs purement fictifs qui en découlent. La vie du Maitre fut si glorieuse et sa mort si triomphale que nous sommes tous attirés et incités à partager les deux. Toute l’effusion de Micaël possède un véritable pouvoir d’attraction, depuis l’époque de sa jeunesse jusqu’au spectacle accablant de sa mort sur la croix.

www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...u?term=signification|mort|sur|croix#search-jump-result-0
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 10 mois #302

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 244
  • Karma: 1
Bonjour,

Les changements et avancées concernant la partie cachée, à nos yeux, du monde, sont manifestement très importants. Il nous est peut-être malgré tout difficile de les considérer tous à leur juste valeur. Ces aspects relèvent sans doute encore, pour beaucoup d'entre nous, du domaine de la foi.

Mais il y a des conséquences de la mort du Christ qui semblent pouvoir être mesurables par tout un chacun, qu'il soit croyant, d'ailleurs, ou non.

Que ce serait-il passé en effet si Jésus n'avait pas choisi cette fin tragique et précoce, laquelle, nous dis le LU, n'est jamais exigé d'aucun Fils d'Effusion pour que sa mission soit considérée comme accomplie (20:6.6) ? Pour ce qui est de l'administration de l'univers, difficile de se prononcer, mais en ce qui concerne le destin visible de l'humanité… la religion issue de ces évènements, par exemple, eût-elle évolué de la même façon?

Le martyre de Jésus a été proclamé par les disciples comme étant l'accomplissement de la volonté d'un Divin Père, sacrifiant un fils cher entre tous, dans le but d'assurer le salut des hommes, ses enfants. Cela introduisit ainsi l'idée d'un Dieu Amour, créateur et protecteur de l'humanité entière, laquelle est désormais présentée comme une fraternité universelle (196:3.19).

]


Voilà qui devait sans doute changer beaucoup la perspective des populations de ce temps, habituées, depuis des siècles, à vénérer des divinités en conflit entre elles et avec leurs créatures, pour leur seul prestige. Ce sacrifice a donc sans doute permis qu'une déité, devenue symbole d'espoir car elle offrait un idéal à la fois divin et humain, remplaçât dans le cœur des croyants les dieux narcissiques de l'antiquité, tout en offrant aux élites, en proie aux doutes, une foi répondant à leurs aspirations (195:0.2).

Mais une telle mort met aussi en lumière, me semble-t-il, toute l'ignominie d'une catégorie particulière d'ennemis de Dieu : ceux qui se réclament de Lui.
Une triste réalité qui n'a cessé de se vérifier depuis. D'ailleurs… si Jésus revenait aujourd'hui, non pas « à la tête des armées célestes » mais en tant que simple être humain, on peut se demander quel groupe, s'exprimant aujourd'hui en son nom, le reconnaitrait, et l'écouterait…

La plus grave erreur des apôtres, nous dit-on, est d'avoir, dès la mort de Jésus, passé au second plan ce qu'il incarnait vraiment, à savoir le modèle d'un homme accomplissant la volonté du Père pour s'unir à la divinité. Ils n'ont mis en avant que leur vision exhaltée d'un Dieu descendu sur la terre (196:2.4). Qu'est-ce que cela aurait été, alors, si le Fils Divin nous avait quitté en pleine gloire ! Mais le choix de Michaël, substituant à l'image d'un Messie triomphant, celle d'un pauvre hère cloué sur la croix d’infamie des esclaves, a peut-être réussi finalement à compenser un peu cette dérive, dont il avait constaté le danger. De fait, les peuples se sentirent sûrement plus proches de cet être humilié, que d'un Maître jouissant de l'admiration des foules et des grands de ce monde.



On peut se demander cependant si cet exemple n'a pas poussé des chrétiens à rechercher à leur tour le martyre. Le LU, sur ce sujet, nous dit que les persécutions des premiers siècles ont été provoquées par une certaine arrogance des prédicateurs, et une croyance erronée, qui leur faisait proclamer le retour imminent d'un Christ Souverain, devant détrôner les autorités du temps, qu'il ne convenait plus, dès lors, de respecter (195:2.2).

Si une telle intransigeance était vraisemblablement de nature à freiner l'expansion du Christianisme, le fait que les fidèles, aux yeux de tous, soient allé au supplice comme vers une grâce, a sans doute en même temps témoigné de la force du message, ainsi que de l'actualité du sacrifice de Jésus, et eut pour conséquence ainsi de contrebalancer là-aussi les errances de leur foi (195:3.4).
Finalement, par son immolation, Michaël a sans doute permis que celle, prévisible, de ses futurs disciples ne fût pas vaine.

Enfin, on conçoit en effet facilement que toute personne éprise de justice et de vérité qui compare les épreuves qu'il endure à celles de Michaël, puisse ainsi, grâce à lui, les relativiser. Cependant il y a là-aussi un risque : la tentation, par imitation, d'aller aux mêmes extrêmes. Mais le parcours de Jésus peut alors nous suggérer que, finalement, en versant son sang, le Christ nous dispense sans doute, nous ses enfants, d'un sacrifice suprême, qui, lui… n'apporterait vraisemblablement rien à personne.
Dernière édition: il y a 3 semaines, 3 jours par Le Coeur. Raison: Restauration des images

Re: Les choses que Jésus a accomplit par sa mort. il y a 3 ans, 9 mois #303

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 231
  • Karma: 3
Bravo à Le Coeur. Le LU nous dit à la page 2083 que le christianisme est la meilleure religion du vingtième siècle. On nous dit en 2082 que les époques de grandes épreuves et de défaites menaçantes sont toujours des périodes de grande révélation. C'est sans doute une des raisons pour laquelle le Livre d'Urantia a été mis entre nos mains. Il reste pas mal de chemin à faire pour sortir des erreurs du matérialisme, du machinisme et du laïcisme. Le caractère spirituel de notre religion ne devrait pas être oublié aux seuls dépens des problèmes sociaux et matériels. Quoiqu'il en soit, malgré son sectarisme intransigeant, ses croisades, sa cruauté et toutes ses violences, la religion de Rome a préservé l'idée d'une rédemption. Même si le Christ n'est pas un Rédempteur, mais un Sauveur, il n'en reste pas moins vrai que des milliards d'êtres humains lui ont fait et lui font encore confiance. Depuis sa mort et sa résurrection, le concept d'un Père aimant et miséricordieux donne l'Espérance et la Foi à toute cette fraternité chrétienne. Aujourd'hui la Fraternité, grâce au LU a tendance a devenir planétaire et universelle. L'individu est en train de devenir un être respecté pour son appartenance à l'espèce humaine quelle que soient sa race et ses coutumes. L'homme quelqu'il soit est mon frère car il possède en lui une parcelle divine identique à la mienne.
Je remercie l'église chrétienne d'avoir, malgré ses erreurs, conservé le concept d'un Dieu Unique et de la Trinité. Je la remercie d'avoir créé des saints comme Saint Nicolas et Saint Sylvestre. J'attends maintenant que le pape François canonise aussi le Père Noël car avec tout le travail qu'il se donne et la joie qu'il procure aux enfants, il mérite lui-aussi de devenir Saint. En ce jour de Noël je prie donc ce bienheureux pour qu'il vous apporte à travers quelques chandelles, la lumière de Dieu. Joyeux Noël à tous.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.26 secondes