Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Caligastia sous titre

SUJET: La rébellion de Lucifer

Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 3 semaines #2926

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 216
  • Karma: 1
tor écrit:
35:2.8 (386.6) « La sagesse des Melchizédeks est à peu près parfaite, mais leur jugement n’est pas infaillible. Quand ils sont détachés et isolés dans des missions planétaires, ils se sont parfois trompés dans des questions mineures ; autrement dit, ils ont choisi de faire certaines choses que leurs supérieurs n’ont pas approuvées ultérieurement. »

Le choix de Lucifer comme souverain systémique semble aller dans ce sens

Le choix d'un souverain systémique n'est pas, cependant, une question mineure, ni une décision prise par des Melchizédeks « détachés et isolés ».

On peut alors se demander comment il se fait que les tendances néfastes de Lucifer n'aient pas été détectées. Il paraît inimaginable en effet que le processus de sélection pour un poste de cette importance ne comporte pas une étude psychologique approfondie. Même en admettant que ce personnage fût si brillant qu'il ait pu déjouer des tests, une telle inclination n'aurait pu échapper aux esprits réflectifs.

Quelle pourrait donc être la cause d'une telle erreur ?

Hypothèse 1 : Ses mauvaises penchants n'étaient pas encore apparues.
Étant donné cependant le profil psychologique de Lucifer, il est difficile de croire qu'on y ait pas reconnu un terrain favorable à l'éclosion de tels défauts.

Hypothèse 2 : Compte tenu des bienfaits résultant finalement d'une sédition, équivalent « à plus de mille fois la somme de tout son mal », il est possible que les autorités de l'Univers prennent délibérément le risque de voir se produire une telle situation, en confiant de temps en temps de hautes responsabilités à des personnalités susceptibles de ce faire ce genre d'écart.




Pour les physiciens, l'Univers est le résultat d'une anomalie infime dans l'équilibre entre matière et antimatière.
Sans ce minuscule perturbateur, les particules se seraient annihilées mutuellement, et tout ne serait qu'énergie.


L'histoire des sciences et des arts nous le rappelle : ce sont les imperfections, les imprévus, les erreurs, et les échecs, qui amènent les progrès les plus étonnants, et des nouveautés insoupçonnées. Il est donc envisageable que des créateurs et gestionnaires aussi avisés que le sont nos élites célestes, soient capable de prendre en compte, de susciter et d'exploiter, la part d'impondérable…

Il y a en fait un grand intérêt à ce que des rebellions, parfois, aient lieu, car elles produisent des personnalités d'exception, et renforcent même les compétences du Fils Créateur. Si les enfants de Dieu jouissent de la plus grande liberté sur Havona, dans les mondes évolutionnaires, au contraire, tout est contrôlé, surveillé, dirigé. Ce sont donc des lieux privilégiés pour de telles expériences, car, comme le montre le LU, elles sont faciles à circonscrire. Les personnalités compromises se trouvent également dans les meilleures dispositions pour être corrigées, et finalement rendues capables elles-aussi de progresser.
Dernière édition: il y a 3 mois, 3 semaines par Le Coeur.

Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 3 semaines #2931

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 166
  • Karma: 2
Il semble en effet que la charge des « potentiels » a venir soient inépuisables.

Alors il faut que tous les choix de possibilités d’agir le soient aussi.

Sinon nous serions dans un univers prévisible, appelé à stagner puis à mourir.

Ce que ne nous promettent pas du tout Les Fascicules.

N’ayons donc pas peur d’etre Inventifs dans notre recherche !

Bonne année 2018 créative !!

39:4.12 Ces séraphins stimulateurs de moralité enseignent la fécondité de la patience : ils enseignent que la stagnation conduit à une mort certaine, mais que la croissance trop rapide équivaut aussi à un suicide. Une goutte d’eau de haute altitude tombe à un niveau plus bas et, continuant à couler, elle descend de plus en plus bas par une succession de petites chutes. Le progrès dans les mondes morontiels et spirituels est similaire, mais toujours dirigé vers le haut – et il a lieu tout aussi lentement et par des stades tout aussi graduels.


Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 3 semaines #2932

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 535
  • Karma: 2
Je crois qu'il faut revenir plus tard sur l’hypothèse 2. de Le Cœur dans un message plus haut.

(Aujourd'hui, les Melchizédeks enseignent que le bien résultant de la rébellion de Satania équivaut à plus de mille fois la somme de tout son mal)

bigbluebook.org/fr/54/6/
ou
urantia.nyc/fre01/054e.html#54_6

Une rébellion qui apporte plus de bien que de mal me semble étrange!!

En attendant voici un excellent dico qui se considère comme athée mais qui parle très bien de la spiritualité.

Par ex: sur Lucifer, Satan et le Diable

atheisme.free.fr/Themes/Diable.htm
Dernière édition: il y a 3 mois, 3 semaines par Bgondontaire.

Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 2 semaines #2943

  • samuel
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 144
  • Karma: 0
C’est quelque part « un peux » l'histoire de la parabole de Jésus sur le fils prodigue (Ou fils perdu).
LU/P.1850 - §8.

Les érreures enrichissent plus que la réussite.

Excellent week-end à vous tous.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 2 semaines #2946

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 216
  • Karma: 1
Dominikos écrit:
Alors il faut que tous les choix de possibilités d’agir le soient aussi.
Sinon nous serions dans un univers prévisible, appelé à stagner puis à mourir.

Ce serait en fait revenir au point de départ, « le moment statique hypothétique de l’éternité » ou « les actuels sont encore inclus dans leurs potentiels, et les potentiels ne sont pas encore apparus dans l’infinité du JE SUIS. » (1153.2)

Ce « moment hypothétique de l’éternité » ou « l’infinité ne présente nulle part de différenciation » fut révolutionné par le Père lorsqu'il introduisit la différenciation par la création de l'absoluité de personnalité.

Tor écrit:
Une rébellion qui apporte plus de bien que de mal me semble étrange!!

Cela ne devrait pourtant pas trop nous étonner car en s'émancipant de ce qui s'imposait alors à tout, l'indifférenciation, pour engendrer l'infinité différenciée, c'est à dire la réalité, Dieu allait à l'encontre de l'ordre établi. Cette opération, pas spécialement sereine puisque Le LU parle de « libération » « d'entraves », de « s'évader », de « divorce », de « tension » absolue, fait donc en quelque sorte du Père… le premier rebelle :

« l’éternel et infini JE SUIS accomplit la libération de la Déité des entraves de l’infinité non qualifiée, en exerçant son libre arbitre inhérent et éternel, et ce divorce d’avec l’infinité non qualifiée produisit la première tension de divinité absolue. » (6.1)


Cette tension fut résolue en coordonnant « l'infinité dynamique », dont la manifestation physique est le mouvement, avec « l'infinité statique », dont la manifestation physique est le corps, à la fois centre et satellites du phénomène ainsi créée : l'univers en rotation.



On remarque que dans ce refus de la norme, cette expression suprême du libre arbitre, et cette magistrale affirmation de soi, on retrouve ce qui animait Lucifer. Celui-ci avait seulement oublié que le Père, en même temps que l'affirmation de soi, avait inventé le don de soi. La personnalité absolue à peine conçue, en effet, il la déféra immédiatement au Fils (73.3).

Une petite différence, mais qui fait toute la différence. Celle qui distingue le bien, donner pour exister, du mal, prétendre exister pour soi… ce qui est métaphysiquement impossible

Le geste primordial de Dieu engendra la multitude phénoménale des créatures, lesquelles se retrouvent ainsi à chaque instant devant le même choix : aller vers la vie, par l'élan vers l'autre, ou se perdre, par la stagnation en soi.

C'est pour ces raisons fondamentales que prendre la mauvaise voie peut conduire de façon naturelle à la mort spirituelle, une horreur éternelle. Dans les univers évolutionnaires, cependant, les personnalités trop corrompues sont finalement délivrées de cette épouvante, lorsque les autorités célestes leur font la grâce de mettre fin à leur existence.

Nous échapperons donc, dans tous les cas, au pire…


Dernière édition: il y a 3 mois, 2 semaines par Le Coeur. Raison: l'univers

Re: La rébellion de Lucifer il y a 3 mois, 2 semaines #2947

  • morelli
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 168
  • Karma: 2
Bonne année.

Bien vu le Coeur, il me semble qu'il y a un point à éclaircir, c'est le paradoxe de la Source-Centre-Première, qui d'après le L. U. n'a pas perdu ni changé un iota de son statut de totalité d'origine, même après la séquence, arbitraire car c'est un phénomène d'éternité, de donation de soi.
Quant au don de lui-même, la tension créée est en permanence compensée par le phénomène de divergence, convergence, cher à Bill Sadler, apparemment cette tension est résolue par l'Absolu Universel. Tout au long de la création il y a toujours un élément fédérateur qui unifie et coordonne cet antagonisme, tel que l'Être Suprême pour Dieu le Suprême et le Tout-Puissant-Suprême.
Pour conclure, il me semble que dès la première manifestation de réalité existentielle, la tension mentionnée dans le L. U., est aussitôt pour ne pas dire simultanément compensée par le rééquilibrage d'une création de réalité, qui tend à préserver l'unité originelle sous-jacente.
Temps de génération de la page: 0.24 secondes