Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Urantia, une planète avec un avenir incertain
(1 visualisation(s)) (1) Invité

SUJET: Urantia, une planète avec un avenir incertain

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4338

  • samuel
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • "Cherche et tu trouveras"
  • Message: 485
  • Karma: 0
Depuis une dizaine d’années, je m’informe dans le journal et sur les affiches qui se trouve sur la devanture d’un magasin bio concernant les conférences « spirituelles » et de développements personnels qui auront lieu sur l’île.
A chaque fois que je m’y rends, je me suis rendu compte que lorsque je parle du livre d’Urantia, la grande majorité des personnes en ont entendu parler ou ont pris plus ou moins connaissance du livre.
La majorité de ces personnes me disent ; « c’est un livre d’intellectuel beaucoup trop compliqué à lire, un livre à caractère eugéniste, raciste et très dangereux ».
Pour ceux qui cherchent des réponses sur le sens de la vie et sur le moyen d’atteindre l’épanouissement personnel, je pense tout de même qu’il y a un problème de juste information concernant ce sujet (Surtout sur internet).
Cette expérience vécue depuis des années est pour moi très révélatrice et je vous encourage à en faire de même pour constater cela par vous-même.

L'amitié rehausse les joies, glorifie les triomphes de la vie et la fidélité est un trésor de l'âme.
www.urantiastudygroup.org/en?c=RE
Dernière édition: il y a 1 mois par samuel.

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4339

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 307
  • Karma: 2
Pour ce qui est de l'aspect intellectuel les avis sont moins unanimes (certains reprochant au contraire au L.U. une rhétorique approximative, voire primaire, et une structure confuse) mais pour le reste, tu as raison, ce sont les reproches faits le plus couramment au Livre.

Ceci dit, je ne vois pas de solutions.

En regard des critères éthiques, et légaux, de nos sociétés actuelles, il est indéniable que la Révélation contient des déclarations que les adversaires du racisme et de l'eugénisme ne peuvent que condamner.

Cet aspect est ainsi clairement l'un des freins à sa propagation.

Mais on peut rappeler que le Livre d'Urantia nous est présenté comme étant constitué des réponses faites par des interlocuteurs célestes aux questions posées par un groupe dont les membres étaient choisis parmi les relations du Dr Sadler et de la famille Kellogg. Or ces derniers étaient de fervents partisans de l'eugénisme, et des racistes convaincus, notamment à l'encontre des noirs, à l'image d'ailleurs de la majorité de la population blanche de cette époque, particulièrement aux États-Unis.

Pas très étonnant alors que ces pages se fassent l'écho de ce qui était alors des préoccupations majeures, portées par un darwinisme social prêchant une évolution basée sur l'élimination des faibles et la soumission des « inférieurs ».

Pourquoi est-ce précisément cette époque et ce milieu qui ont été choisis par les révélateurs pour transmettre Le Message ? Comme le dit Dominikos, si ces séances avaient eu lieu après la Seconde Guerre Mondiale, le contenu eût sans doute été, sur ces points, un peu différent.

Si l'on en croit cependant l'historique de la Révélation, le souci des observateurs invisibles était davantage le communisme que le nazisme. A l'instar d'ailleurs des classes dirigeantes américaines et européennes des années vingt et trente. L'histoire du vingtième siècle en est le résultat.

Cette révélation est donc aussi le reflet d'un monde…
Dernière édition: il y a 4 semaines par Le Coeur. Raison: orthographe

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4341

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 329
  • Karma: 3
Très bonne analyse de Le Cœur. Il est indéniable que le livre parle d'individus inférieurs. Ce serait nous voiler la face que de ne pas en parler.
Comment pourrait-on définir qui sont ceux-là?
Je me permets d'émettre l'hypothèse qu'un individu inférieur est quelqu'un d'incapable d'entretenir une relation avec Dieu. Ces gens-là se rencontrent sur tous les continents et dans toutes les sociétés. Il ne s'agirait donc pas là d'invoquer une race plus qu'une autre.
Un être anormal pourrait être quelqu'un d'incapable de choisir entre le bien et le mal. Ne pouvant faire un choix moral, il ne pourrait pas recevoir un Ajusteur. Le livre nous apprend que depuis Jésus, tous les êtres normaux reçoivent un Ajusteur. Cela ne veut pas dire que la grande majorité des gens en possèdent un. Ya aussi pas mal d'Ajusteurs qui se cassent lorsque leur client refuse de les écouter. Je me pose la question à savoir si je suis un être normal!
Est-ce une affaire d'intelligence? Je sais que même un imbécile est capable de prier. Et sa prière monte jusqu'à Dieu aussi bien que celle d'un savant.
D'ailleurs, qui sommes-nous pour nous pavaner comme des paons à cause de notre intelligence?
Les anges qui en un seul clin d'œil sont capables de compter nos cheveux sur la tête, doivent bien rigoler!
L'évolution de la planète a consisté d'abord en l'apparition de l'homme, ensuite à son développement intellectuel et spirituel. Car, tout de même, le mental et la spiritualité sont associés. Prier Dieu, c'est bien, mais arriver à le trouver et le comprendre, c'est autre chose! Le but final, c'est de faire en sorte que tous les humains soient ancrés dans la Lumière et la Vie! Pour l'instant, ya pas mal de casse!
Nos anges protecteurs font tout ce qu'ils peuvent pour permettre à notre spiritualité de se développer. Dieu est là, au fond de notre cœur et les anges qui eux sont beaucoup plus intelligents que nous, nous aident à le trouver. Les prières qu'on peut leur faire, sont reçues aussi par Dieu car il habite à l'intérieur de nous. Dieu s'efforce à se faire entendre et les anges s'efforcent à nous le présenter.

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4343

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 257
  • Karma: 3
Bonjour,

Dans ces questions il me paraît essentiel de séparer ce qui appartient à Dieu, et ce qui appartient aux hommes, comme dans la réponse de Jésus sur le paiement des impôts.

Du point de vue de Dieu tous les hommes sont égaux.

Il y a une sorte d’écologie divine, dans l’univers : rien ne se perd, tout se recycle, si je puis dire.

Pour autant dans leurs évolutions les sociétés font ressortir d’évidentes inégalités entre les hommes, d’un point de vue intellectuel, moral ou autres et organisent ses lois et tabous autour de ses besoins du moment.
Si il y a une constante, l’individu ne doit pas nuire à la collectivité, les nuances sont multiples dans son idée d’un individu « sain ».

En tant que lecteurs spirituellement éclairés notre prochain ne devrait-il pas être reconnu comme notre frère ?

Mais comme , chaque lecteur est aussi politiquement éclairé ( ) nous pouvons avoir des points de vue très différents sur la bonne direction que doit prendre notre société.

Je me souviens d’échanges parfois très animés entre lecteurs qui ne partageaient pas du tout le même point de vue sur tel ou tel sujet de société.

En tous cas il me paraît dangereux lorsque un peuple s’arroge le droit de mélanger les 2.

Nous pouvons arriver aux pires dérives.


181.2.14 ...Quand le nouvel instructeur viendra dans ton cœur, suis-le où il te conduira et fais voir à tes frères – et même au monde entier – ce que le Père peut faire pour un collecteur d’impôts détesté qui a osé suivre le Fils de l’Homme et croire à l’évangile du royaume. Dès le début, Lévi, je t’ai aimé comme j’ai aimé ces autres Galiléens. Puisque tu sais si bien que ni le Père ni le Fils ne font acception de personnes, veille à ne pas faire de distinction de cet ordre parmi ceux qui se mettront à croire à l’évangile grâce à ton ministère. Donc, Matthieu, consacre toute ta future vie de service à montrer aux hommes que Dieu ne fait pas acception de personnes et qu’aux yeux de Dieu et dans la communauté du royaume, tous les hommes sont égaux, tous les croyants sont les fils de Dieu. »


174.2.2 ...Voici la difficulté : Est-il licite pour nous de payer le tribut à César ? Le payerons-nous ou ne le payerons-nous pas ? » Percevant leur hypocrisie et leur sournoiserie, Jésus leur dit : « Pourquoi venez-vous me tenter ainsi ? Montrez-moi l’argent du tribut, et je vous répondrai. » Les étudiants lui donnèrent un denier qu’il examina, puis il dit : « De qui cette pièce porte-t-elle l’effigie et l’inscription ? » Ils répondirent : « De César ». Sur quoi, Jésus dit : « Rendez à César ce qui appartient à César, et rendez à Dieu ce qui appartient à Dieu. »
Dernière édition: il y a 1 mois par Dominikos.

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4347

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 257
  • Karma: 3
Pour tenter de répondre à la question de Samuel je vais risquer une mise en situation.

Si ma fille, qui ne lit pas le LU, (mais nous sait gré de ne jamais lui avoir pris la tête avec cela), tombait sur un de ces passages "gênants" et m'interroge comment lui répondrai-je ?

Je pense que j'aborderai d'abord le sujet sous l'angle du mode opératoire de rédaction du LU (du moins de ce que l'on en connaît) par questions réponses, comme nous le rappelait Le Coeur, et de l'époque dans lequel ces échanges se faisaient (les années 20 en gros).
Vu l'histoire des participants à ce "phénomène" il est évident que le sujet de l'eugénisme a été posé aux "révélateurs". On l'a rappelé ce thème était traité sans complexe dans maints pays.
Avec la 2ème guerre mondiale et les massacres organisés par l'état nazi on a vu les conséquences monstrueuses d'une idéologie mortifère basée sur une "race supérieure".

Alors comment concilier cela avec l'idée de fraternité universelle et d'amour du prochain pourrait-elle me répondre, un brin cynique, mais avec raison ?

Je pourrai alors lui dire qu'en effet si l'objectif individuel est d'accorder sa vie avec la plus haute morale, les sociétés évoluent vers la recherche d'un équilibre collectif qui amène en effet à définir à partir d'inégalités de faits (sociales, intellectuelles, physiques,etc...) un cadre de tabous, de règles, puis de lois.

Ces règles ne sont en rien des lois "divines", elles participent de l'évolution de l'humanité, et ne sont souvent que de la sélection encadrée.

Et toutes les sociétés le font, même à notre époque (ici rappel des extraits de Wikipedia cités par Le Coeur), avec plus ou moins d'honnêteté mais aussi beaucoup d'approximations.

Alors oui, si face à Dieu tous les hommes sont égaux car chacun a sa place, pour une société ce n'est pas du tout le cas.

Et il faut donc évoluer avec ces tensions contradictoires.

Je pourrai alors rappeler ce passage :


"
...Dans les carrières de l’univers et du superunivers, nul homme ne peut servir deux maitres à la fois, mais, dans la vie que vous vivez présentement sur Urantia, chaque homme est obligé de le faire. Il doit devenir expert dans l’art de pratiquer un compromis humain continu et temporel, tout en n’obéissant spirituellement qu’à un maitre. C’est pourquoi tant de personnes trébuchent et échouent, se fatiguent et succombent sous la tension de la lutte évolutionnaire." Le Livre d’Urantia (109:5.3)


Pour autant je doute que cela la convainque car il faudrait accepter l'idée que oui, nous pouvons être défini comme "inférieurs" ou "supérieurs" même sur une échelle d'évolution spirituelle.
En France nous sommes sans doute déformés par notre volonté hypocrite de nivellement.

Mais le bon sens devrait gagner à condition évidemment que chaque lecteur ne se retrouve pas dans des théories fumeuses inégalitaires, avec Jésus comme alibi.

Bon, je dis cela, mais dans la réalité cela se passerait sans doute bien autrement, comme toujours.

Re: Urantia, une planète avec un avenir incertain il y a 1 mois #4348

  • Lucas
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • "donner priorité aux valeurs spirituelles"p1581.
  • Message: 202
  • Karma: 0
Qui défendra le Livre d'Urantia des accusations injustifiées et vagues qui font croire que ses propos sont ceux du commun mortel aux préjugés racistes ??!
" Physiquement, les hybrides blancs-noirs sont d’excellents spécimens de l’humanité, nonobstant leur légère infériorité sous certains autres rapports." Ceci est écrit dans le passage ci-dessous du Livre d'Urantia :


"6. Les mélanges raciaux

(82.0) 82:6.1 Il n’y a pas, aujourd’hui, de races pures dans le monde. Les peuples évolutionnaires de couleur, primitifs et originels, n’ont que deux races représentatives qui subsistent sur terre, les hommes jaunes et les hommes noirs ; et même ces deux races contiennent beaucoup de sang des peuples de couleur disparus. Bien que la race dite blanche descende d’une manière prédominante des anciens hommes bleus, elle comporte plus ou moins un mélange de toutes les autres races, comme d’ailleurs les hommes rouges des Amériques.

(82.0) 82:6.2 Parmi les six races sangiks de couleur, trois étaient primaires et trois secondaires. Bien que les races primaires – bleue, rouge et jaune – fussent, sous bien des rapports, supérieures aux trois peuples secondaires, il ne faut pas oublier que ces derniers possédaient beaucoup de caractéristiques désirables qui auraient considérablement amélioré les peuples primaires s’ils avaient pu intégrer les meilleures lignées des races secondaires.

(82.0) 82:6.3 Les préjugés d’aujourd’hui contre les "métis ”, “ les hybrides ” et les “ bâtards ” ont pris corps parce que la plupart des fécondations croisées modernes s’effectuent entre les lignées grossièrement inférieures des races intéressées. Les résultats sont également peu satisfaisants quand les lignées dégénérées de la même race se marient entre elles.

(82.0) 82:6.4 Si les races actuelles d’Urantia pouvaient être libérées de la malédiction résultant de leurs classes les plus basses de spécimens dégénérés, antisociaux, mentalement débiles et exclus, il y aurait peu d’objections à une amalgamation raciale limitée. Et, si ces mélanges raciaux pouvaient se produire entre les types tout à fait supérieurs des diverses races, cela offrirait encore moins d’inconvénients.

(82.0) 82:6.5 L’hybridation de souches supérieures et dissemblables est le secret pour créer des lignées nouvelles et plus vigoureuses, et cela est vrai aussi bien pour les plantes et les animaux que pour l’espèce humaine. L’hybridation augmente la vigueur et accroit la fécondité. Les mélanges raciaux des classes moyennes ou supérieures de divers peuples accroissent beaucoup le potentiel créatif, comme le montre la population actuelle des États-Unis d’Amérique du Nord. Quand ces accouplements se produisent entre individus des classes inférieures, la puissance créative est diminuée, comme on peut le voir aujourd’hui chez les peuples de l’Inde méridionale.

(82.0) 82:6.6 Le mélange des races contribue beaucoup à l’apparition soudaine de caractéristiques nouvelles, et, si cette hybridation est l’union des lignées supérieures, alors ces caractéristiques nouvelles seront aussi des traits supérieurs.

(82.0) 82:6.7 Tant que les races actuelles resteront pareillement surchargées de lignées inférieures et dégénérées, les mélanges raciaux, sur une grande échelle, seront fort préjudiciables, mais la plupart des objections à cette expérience sont fondées sur des préjugés sociaux et culturels plutôt que sur des considérations biologiques. Même parmi les souches inférieures, les hybrides sont souvent meilleures que leurs ancêtres. L’hybridation tend à améliorer l’espèce, à cause du rôle des gènes dominants. Les mélanges de races augmentent la probabilité qu’un plus grand nombre de dominants désirables soit présent chez l’hybride.

(82.0) 82:6.8 Au cours des cent dernières années, il s’est produit plus d’hybridations raciales que précédemment au cours de plusieurs millénaires. On a grandement exagéré le danger de voir de grossières inharmonies résulter de la fécondation croisée entre souches humaines. Les principales difficultés concernant les “ métis ” proviennent des préjugés sociaux.

(82.0) 82:6.9 L’expérience de Pitcairn, consistant à mêler la race blanche et la race polynésienne, eut d’assez bons résultats parce que les hommes blancs et les femmes polynésiennes provenaient de lignées raciales relativement bonnes. Les mariages mixtes entre les types les plus élevés des races blanche, rouge et jaune amèneraient immédiatement à l’existence de nombreuses caractéristiques nouvelles et biologiquement efficaces. Ces trois peuples appartiennent aux races sangiks primaires. Les croisements des races blanche et noire ne sont pas aussi souhaitables quant à leurs résultats immédiats, mais les mulâtres qui en proviennent ne sont pas aussi indésirables que les préjugés sociaux et raciaux voudraient le faire croire. Physiquement, les hybrides blancs-noirs sont d’excellents spécimens de l’humanité, nonobstant leur légère infériorité sous certains autres rapports.

(82.0) 82:6.10 Quand une race sangik primaire s’amalgame avec une race sangik secondaire, la dernière est considérablement améliorée aux dépens de la première. Sur une petite échelle – s’étendant sur de longues périodes de temps – il ne peut guère y avoir d’objections sérieuses à cette contribution sacrificielle des races primaires à l’amélioration des groupes secondaires. Du point de vue biologique, les Sangiks secondaires étaient, sous certains rapports, supérieurs aux races primaires.

(82.0) 82:6.11 Après tout, le véritable péril, pour l’espèce humaine, réside dans la prolifération désordonnée des lignées inférieures et dégénérées des divers peuples civilisés plutôt que dans le danger supposé de leur entrecroisement racial.

(82.0) 82:6.12 [Présenté par le Chef des séraphins stationné sur Urantia.]

De plus, le Chef des Séraphins stationnés sur Urantia révéla qu'il existe des 'anges des races' travaillant à conserver les races évolutionnaires en association avec les commissaires raciaux.'
Ne vous laisser jamais convaincre que vous lisez un livre raciste !
Ce sont là des propos tenus par des personnes aux idées superflues, qui ont fait une lecture superficielle et insuffisante de ce livre ou ne l'ont pas lu ou ne s'appuient pas sur une réflexion approfondie et un lecture suffisamment attentive.
Il y aurait plein d'autres arguments pour prouver que ce livre n'est pas raciste : ils sont par exemple dans la 4ème partie où il est question de fraternité spirituelle dans le Royaume des Cieux au-delà des races, religions, conditions sociales, et autres facteurs, comme c'est bien rapporté aussi dans les Evangiles.

Par rapport aux expériences chinoises citées par Le Coeur, il faut rappeler ce qu'on lit p 771 du Livre d'Urantia :
"L’homme normal devrait être encouragé ; il est l’épine dorsale de la civilisation et la source des génies mutants de la race." (Fascicule 68, fin du chapitre 6).

J'ai regardé le film en 3 parties sur Youtube, posté par Samuel : je trouve que cela donne une idée plus précise des tests pratiqués aux Etats-Unis à l'entrée des migrants. On apprend qu'on trouve dans ce pays des points de vue déterministes sur les gènes et c'est un point de vue à prendre avec des pincettes, (un certain déterminisme modéré est justifiable selon moi), mais il faut tenir compte de ce que l'on a appris sur l'épigénétique, c'est-à-dire l'influence du milieu et d'autres facteurs comme l'éducation acquise par exemple, au fil de la vie. On peut reprogrammer nos gènes, parait-il par le langage.
Mais non, ne nous laissons pas coller cette étiquette citée par Le Coeur, argumentons : prouvons que notre Livre rend bienveillants bien qu'il mette au défi l'intelligence de chacun.
Temps de génération de la page: 0.42 secondes