Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

SUJET: Destinée planétaire ?

Re: Destinée planétaire ? il y a 1 an, 1 mois #2611

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 229
  • Karma: 1
Tor écrit:
Le temps libre est-il un danger pour une race primitive ?
Le livre d'Urantia semble répondre oui à cette question.
Étrange non ?

En fait, cela ne devrait pas trop nous étonner, car il n'est pas le seul à le faire.

« L'oisiveté est la mère de tous les vices », cette maxime bien connue, date du 3e siècle. Elle est due au romain Denys Caton, qui reprenait l'idée de Tacite (2e siècle) lui même succédant à Horace (1er siècle avant J.-C.). Mais le grec Hésiode, mille ans avant Caton, disait déjà « Le travail est la sentinelle de la vertu ».

En ces temps lointains pourtant, l'oisiveté était une valeur aristocratique bien considérée, un retrait bénéfique, temporaire ou définitif, des affaires du monde, pour l'étude ou la méditation. Les pauvres n'ayant guère les moyens de rester inactifs, les auteurs ci-dessus avaient donc pour souci de dénoncer un certain dévoiement des élites, mais aussi de motiver au travail autrement que par la menace de châtiment, les nombreux esclaves domestiques, assurés du gîte et du couvert, et indispensables pour assurer aux propriétaires leur temps libre.

Puis au moyen-âge, l'oisiveté fut seulement perçue dans le sens péjoratif de paresse et d'inutilité. Mais aujourd'hui, le concept est considéré variablement comme positif ou négatif.



Esclaves romains s'activant aux loisirs décadents de leurs maîtres


Mais d'un point de vue spirituel, il est évident qu'avant d'envisager de vivre l'éternité des temps, il est essentiel d'avoir appris à occuper… son temps. Et bien sûr, pas n'importe comment…

De fait, aux premiers stades de leur développement, les humains sont placés dans des situations où, répondant à l'instinct de survie, ils se trouvent obligés d'être actifs physiquement et intellectuellement. L'évolution de la société amène ensuite à un concept plus élaboré. Il y a toujours eu bien sûr la procréation comme source inépuisable d'efforts consentis au bénéfice d'autrui. Mais c'est par notre travail, qui consiste essentiellement, si nous voulons une rétribution, à faire quelque-chose pour les autres, que nous apprenons, bon gré mal gré, la notion de service. Et cela ne s'arrête pas là. Celui qui se contentait de cultiver son jardin devait déjà, pour en tirer subsistance, se soucier de la croissance et de la reproduction d'autres espèces, végétales ou animales. Mais peu à peu, notre perception a été conduite à s'élargir, pour nous amener à réaliser à quel point agir en harmonie avec notre environnement, qu'il soit social, naturel, ou cosmique, et ne pas nuire aux autres formes de vie, voire les protéger, est une nécessité vitale.



Pour embrasser la vie éternelle, libérés de l'obligation de manger, boire, nous abriter, nous reproduire, etc., nous devrons être capables de remplir d'une façon tout aussi constructive des loisirs sans fin. Or, à notre petite échelle, nous pouvons déjà mesurer le danger qui résulte par exemple de la quête des richesses pour elles-mêmes, l'argent ne procurant pas la satisfaction, si ce n'est par le bon usage que nous en faisons. Il en va de même pour la recherche du succès, de la séduction, de la gloire, du pouvoir, ou de n'importe quel bien, ou but que nous nous fixons… Si nous les convoitons par vanité, ces objectifs une fois atteints n'apportent aucun épanouissement. De sorte que si, pour leur avoir tout sacrifié, nous n'en concevons plus d'autres, c'est la vie elle-même que nous finissons par vider de son sens.

On peut dès lors imaginer ce que deviendrait un immortel qui, après avoir passé des millénaires à céder à toutes les sirènes de l'ego, verrait son existence dépourvue de toute signification… et se retrouverait néanmoins obligé d'exister à jamais…



Les spectres qui hantent l'imaginaire des hommes,
projections de nos propres vanités


De cette sinistre destinée, nous sommes préservés. Car quelle que soit notre mauvaise volonté, un évènement vient toujours nous sauver de ce terrible aboutissement : le grand sommeil. Ainsi la mort, qui nous épargne une éternité sans joie et sans espoir, n'est-elle pas une punition, mais un don que nous font les dieux.

Pourtant, tout au long de notre parcours terrestre, l'essentiel de nos actes, de nos pensées, de nos désirs, auront eu pour mobile de reculer autant qu'il est possible cette échéance. De sorte que nous pouvons dire que, si elle nous permet d'échapper à l'anéantissement de l'esprit, la mort est là d'abord pour nous apprendre à vivre.

C'est à dire, en nous motivant à agir, et à agir bien, pour nous apprendre à combler, de la meilleure façon possible, nos futurs et éternels temps libres…

Sur l'oisiveté :
Macadam philo - FranceCulture.fr
Définition - CNRTL.fr
Expressions, proverbes - FrancePittoresque.com
Citations - mon-poeme.fr
Dernière édition: il y a 1 mois, 1 semaine par Le Coeur. Raison: Restauration des images & style

Re: Destinée planétaire ? il y a 1 an, 1 mois #2612

Dans le chapitre sur les instructions aux éducateurs et aux croyants Jésus enseigne ceci:

159:3.4 (1765.6) Prenez garde de ne pas blesser le respect de soi des âmes timides et craintives. Ne vous permettez pas d’être sarcastiques aux dépens de mes frères candides, ni cyniques avec mes enfants apeurés. L’oisiveté détruit le respect de soi ; donc, recommandez à vos frères de s’occuper toujours activement des tâches qu’ils ont choisies et ne négligez aucun effort pour procurer du travail à ceux qui se trouvent sans emploi.

Et si quelqu'un veut être grand dans le royaume qu'il soit le serviteur de tous.


Fraternellement.

Claude.
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: Destinée planétaire ? il y a 1 an #2642

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 161
  • Karma: 0
Vouloir toujours plus et être plus éternellement !
Vivre en accord parfait avec les lois universelles !

LU/P.24 - §4 3 . « Le désir intense qu'a la personnalité d'être semblable à Dieu–le désir sincère de faire la volonté de Dieu. »

LU/P.2084 - §5 « Pour gagner des âmes au Maitre, ce n'est pas la première lieue parcourue par obligation, devoir ou convention qui transformera l'homme et son monde, mais plutôt la seconde lieue de service libre et de dévotion aimant la liberté ; elle dénote que le disciple a tendu la main à la manière de Jésus pour saisir son frère et l'amener, sous gouverne spirituelle, vers le but supérieur et divin de l'existence de mortel. Même aujourd'hui, le christianisme parcourt volontiers la première lieue, mais l'humanité languit et marche en trébuchant dans les ténèbres morales parce qu'il y a trop peu de disciples authentiquement prêts à parcourir la seconde lieue — trop peu de partisans avoués de Jésus qui vivent et aiment réellement comme il enseigna à ses disciples à vivre, aimer et servir. »

Voila ce qui est à l’opposé de l’oisiveté !
Aimer c’est Servir.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: Destinée planétaire ? il y a 5 mois, 1 semaine #3134

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 161
  • Karma: 0
L’extraordinaire hélium 3 de la Lune peut-il régler les problèmes d’énergie de la Terre?

Le professeur Ouyang Ziyuan, responsable scientifique du programme chinois d’exploration lunaire, a déclaré que la lune «est tellement riche en hélium 3, que cela pourrait régler le problème des besoins en énergie de l’humanité pour au moins 10 000 ans».

Pour ceux qui sont intéresser par ce sujet ; voici deux lien : www.slate.fr/story/97447/helium-3-lune-energie-terre

www.lexpress.fr/actualite/poussiere-de-l...ploiter_1836148.html


A plus.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: Destinée planétaire ? il y a 4 mois, 3 semaines #3164

  • Lucas
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • "donner priorité aux valeurs spirituelles"p1581.
  • Message: 185
  • Karma: 0
Bonjour Samuel,
à propos du message 3134 que vous avez posté sur ce forum concernant l'hélium 3, j'ai confiance que va bientôt se développer l'énergie libre, et c'est une étape nécessaire pour notre évolution globale, l'évolution de notre monde . Celle-ci demande des bases de bien-être dont on nous parle p 577 :
" La recherche de la connaissance et de la sagesse. La nourriture, la sécurité, le plaisir et les loisirs fournissent la base permettant à la culture de se développer et aux connaissances de se répandre. L'effort pour mettre les connaissances en pratique aboutit à la sagesse ". Après ce stade d'évolution, décrit dans le chapitre 'Civilisation Progressive' du fascicule 50, Les Princes Planétaires, une planète passe par "L'Époque de la philosophie et de la fraternité. Quand les mortels apprennent à penser et commencent à profiter de l'expérience, ils deviennent philosophes - ils se mettent à raisonner en eux-mêmes et à exercer un jugement avisé ".
Pour avoir le loisir de penser profondément et devenir philosophes, il faut être prospères et disposer d'assez de loisirs. Notre époque a des caractéristiques à la fois de la dispensation de l'humanité postérieure au prince planétaire, et de la dispensation de l'humanité postadamique (bien que le terme 'humanité' ne doive bien-sûr pas faire croire que les habitants des autres mondes soient très semblables à notre humanité, puisque nous sommes une humanité expérimentale assez différente). Ceci, c'est pour dire qu'il est normal de voir un grand développement technologique se produire (voir p 593,5, fascicule 52, Époques Planétaires des Mortels, chap.3, L'Homme Postadamique).
Je crois que l'abondance d'énergie signifie un grand espoir de paix.


L'énergie libre est développé en Inde actuellement. Voici un article sur le sujet :
lesmoutonsrebelles.com/linde-ne-supprime...de-larabie-saoudite/
Temps de génération de la page: 0.23 secondes