Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie.
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Le livre d'Urantia harmonise histoire, science et religion

SUJET: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie.

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2249

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 821
  • Karma: 2
Puisqu'on parle de distances - voici une petite devinette.

Qui dit ceci dans le livre d'Urantia?

"Il m’a fallu 109 jours de votre temps pour venir d’Uversa sur Urantia."


Journey_resized_a.jpg


109 jours de voyage: uversa-urantia


uversa-urantia.jpg
Dernière édition: il y a 3 ans par Bgondontaire.

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2250

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 366
  • Karma: 2
Facile, avec la fonction de recherche

Alors corsons un peu le jeu : combien de temps mettrait ce visiteur pour parcourir la distance entre les deux planètes du système solaire les plus éloignées l'une de l'autre : Mercure et Neptune (environ 4,5 milliards de kilomètres) ? 1-2





1. Depuis que Pluton est disqualifiée
2. Source monespaceunivers.eklablog.com
Dernière édition: il y a 1 an, 4 mois par Le Coeur. Raison: restauration de l'image

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2251

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 821
  • Karma: 2
Je ne sais pas répondre à cette question

Peut-être Ivan le terrible ou Lana2 ont des idées?
Dernière édition: il y a 3 ans par Bgondontaire.

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2252

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 376
  • Karma: 2
C'est un Conseiller Divin qui a mis 109 jours du temps d'Urantia pour venir d'Uversa jusqu'à Urantia. La distance séparant notre capitale superuniverselle de notre planète peut s'évaluer en dizaines de milliers d'années-lumière. Or, ce Conseiller n'a même pas mis le tiers d'une année pour venir jusqu'à nous. Il faut donc qu'il puisse se déplacer à des vitesses bien supérieures à celle de la lumière quand on sait qu'il faudrait quatre années à un être voyageant à la vitesse de la lumière pour atteindre alpha du Centaure, le soleil le plus proche de nous! Pour franchir la distance entre Jupiter et Saturne, il faudrait à ce Conseiller Divin, pas plus d'une ou quelques secondes. Ici, nous sommes loin des théorèmes euclidiens!
Ce qui me semble le plus important dans cette affaire de distances et de vitesses, c'est le dernier paragraphe du fascicule 19. Le Conseiller Divin semble nous tendre une perche. Il nous dit: "Par les mêmes voies, nous avons la possibilité d'une intercommunication presque instantanée". Ce qui veut dire qu'il existe des moyens plus rapides que la ligne droite de l'espace et du temps. De là à dire qu'il existe des raccourcis d'espace et que les êtres venus du Paradis peuvent s'en servir pour voyager, il ne nous reste à nous, emprisonnés dans l'espace et le temps, qu'à franchir le pas d'une pensée!

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2257

  • Lana2
Salut à toute et à tous,
Du point de vue théorique, pour parcourir 4,5 milliards de kilomètres, le Conseiller Divin mettrait 1 seconde et des poussières mais, du point vue pratique s’il devait partir de Mercure il lui faudrait accélérer puis freiner s’il ne veut pas s’écraser sur Pluton; de plus, la distance entre ces deux planètes est probablement trop courte pour qu’il puisse atteindre sa vitesse de croisière, donc, nous ne savons pas exactement combien de temps il mettrait.
Amike, Lana2

Re: La Galaxie d'Orvoton et l'Astronomie. il y a 3 ans #2262

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 366
  • Karma: 2
Intéressante réflexion…

Personnellement, ces notions d'inertie, écrasement, freinage, … me paraissent un peu humaines. Terrestres pour tout dire… Un peu comme ces soucoupes volantes « tôles et boulons » de la SF populaire…

S'agissant d'êtres spirituels, parcourant les espaces à des vitesse luminiques, je crois que l'on peut envisager qu'ils jouissent d'une maîtrise de la gravité un peu plus sophistiquée…

Pour en revenir au calcul, il faut se contenter d'une approximation, faute de connaître la distance exacte entre Uversa et Urantia. Une incertitude de plus ou moins dix pour cent me paraît raisonnable.

Basons-nous sur la distance Uversa-Jerusem, qui est annoncée comme étant de 200 000 années-lumière (359.8 ).

d la distance parcourue, une année-lumière valant 9 460 53 x 107 km, est donc, en multipliant par 200 000 : 1 892 106 x 10¹² km.
t la durée du voyage étant de 109 jours, cela nous donne 109 x 24 x 60 x 60 = 9 417 600 secondes
La vitesse d/t est donc : 1892106000000000000 / 9417600 soit 200 911 697 248 km/s

En français : environ 201 milliards de kilomètres par seconde
Soit un peu plus de 2 milliards de kilomètres par centième de seconde.

Le temps qui sera nécessaire à notre Uversien
pour parcourir les 4,5 milliards de kilomètres séparant
Mercure de Neptune, est donc, avec une approximation
de plus ou moins 10% : entre 2 et 2,5 centièmes de seconde.

Mais pour aller d'une planète du système solaire à sa voisine la plus proche, il faudra compter cette fois en millièmes de secondes.

S'il y a un représentant permanent d'Uversa sur chaque planète de notre système, le facteur qui leur distribue les colis a vite bouclé sa tournée !


Dernière édition: il y a 1 an, 4 mois par Le Coeur. Raison: restauration de l'image
Temps de génération de la page: 1.07 secondes