Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1

SUJET: Physique nucléaire

Physique nucléaire il y a 3 mois, 3 semaines #3828

  • Jean
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 65
  • Karma: 0
Tchô

Je suis entrain de relire le chapitre 42 et une chose me titille:

(42.0) 42:7.7 Dans Orvonton, il n’a jamais été possible d’assembler naturellement plus de cent électrons orbitaux dans un même système atomique. Quand un cent-unième a été introduit artificiellement dans le champ des orbites, il en est toujours résulté une dislocation instantanée du proton central et une folle dispersion des électrons et autres énergies libérées.

Dans le tableau périodique des éléments on arrive à 118 ?????????

Est-ce que il y a un physicien parmi-nous qui puisse m'éclairer sur ce
problème.

Jean

Re: Physique nucléaire il y a 3 mois, 3 semaines #3830

  • jt611121
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 54
  • Karma: 0
Bonjour,
en ce qui concerne le tableau périodique des éléments, et des numéros au-delà de 100,
c'est exactement ce qui se passe. Les éléments découverts par expérience de laboratoire
sont tous très instable, et leur vie est de l'ordre de quelques millisecondes.
Ils sont plus décrits par le calcul que par l'observation.
Les révélateurs d'urantia ne nous disent pas qu'ils sont inexistants, mais que leur stabilité n'est pas semblables
aux autres éléments.
On aborde là la frontière entre la matière et la morontia.
les atomes ont des électrons groupés en couches et en sous-couches, appelées orbitales.
Ces orbitales se structurent en sept couches principales, et en trois sous-couches supplémentaires.
Et il faut savoir que les atomes les plus lourds, ceux qui approchent les derniers numéraux,
remplissent les dernières sous-couches des couches 4 et 5 et non des dernières des sept couches principales.(6 et 7)
Cela veut dire que la matière rejoint la morontia par l'intérieur d'elle-même et non par son sommet.
Sur les sept couches structurant la matière électronique, les couches 4 et 5 sont la porte menant à la morontia.
C'est ainsi que les éclairs de fusion nocifs sans protection spéciale pour la vie organique, sont faisables dans le temple morontiel
de l'époque de lumière et de vie, absorbés par la morontia.
Sur les éléments on remplit la couche appelée s en premier. et la première sous-couche appelée p, puis le maximum de couches s quasiment jusqu'à la septième avant de remplir les sous-couches d et f des quatrième et cinquième couches s.
C'est un peu difficile à comprendre sans visualiser les graphiques disponibles dans les descriptifs de la structure atomique.
Mais une fois compris cela, tout devient clair.
Unité dans l'esprit,
Jacques.

Re: Physique nucléaire il y a 3 mois, 3 semaines #3831

  • jt611121
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 54
  • Karma: 0
Bonjour,
s
sp
spd
spdf
spdf
spd
sp
7 couches s
3 sous-couches p d f
On remplit un max de s avant de revenir sur d et f en position 4 s et 5 s
vers le centre et non le sommet.
Amitié,
Jacques

Re: Physique nucléaire il y a 3 mois, 3 semaines #3832

  • Jean
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 65
  • Karma: 0
Il me semble que c'est plus compréhensible avec les N° quantique (ou lettre)
K,L,M,N,O,P,Q qui correspond aux 7 couches électroniques (respectivement 2,8,18,32,32,28,8 électrons par couche.

Jean

Re: Physique nucléaire il y a 3 mois, 3 semaines #3833

  • Jean
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 65
  • Karma: 0
Correction (2,8,18,32,32,18,
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.77 secondes