Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: Dieu le Suprême

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3628

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 706
  • Karma: 2
La Mère Suprême…. ??
Jacques dit ceci dans un message plus haut
Nous sommes les enfants du Père Universel et de la Mère Suprême.

Pour moi la Mère Suprême était une inconnue – mais après une recherche j’ai trouvé la Mère Suprême une fois dans le livre

www.urantia.fr/index.php/component/searc...e=exact&limit=20

Mais ceci me dépasse complètement…

Je préfère ceci:

Fasc 117
Si vous désirez vraiment trouver Dieu, vous ne pouvez éviter de voir naître
dans votre mental la conscience du Suprême.

De même que Dieu est votre Père divin, de même le Suprême est votre Mère divine, en qui vous êtes nourri pendant
toute votre vie de créature de l’univers. “

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3629

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 325
  • Karma: 3
"Il faut amplifier notre conscience individuelle jusqu'à l'humanité" à écrit Jacques. En ce qui concerne la conscience individuelle, tout être possédant une personnalité a conscience de soi-même. Et il n'est pas difficile à ce moment-là pour lui de concevoir qu'il vit au milieu de femmes et d'hommes dont l'ensemble forme l'humanité. Donc, même pour un gamin de sept ans, atteindre la conscience de l'humanité ne semble pas trop difficile.
En avançant dans l'âge, ce gamin devenu adolescent peut se poser différentes questions et en particulier, en regardant le ciel étoilé, la question primordiale qui est l'embryon de la conscience cosmique: " Sommes-nous seuls dans l'univers?"
Mises à part les croyances au culte des fantômes, toutes les religions humaines nous parlent d'anges et d'êtres surnaturels. C'est la preuve que nous possédons presque tous une base de conscience cosmique.
Les lecteurs du livre d'Urantia ont beaucoup de chance car ce livre répond à toutes les principales questions que l'on puisse se poser à condition de lire attentivement et de chercher avec curiosité. La curiosité n'est pas un vilain défaut car elle est à l'origine de la créativité matérielle, intellectuelle et spirituelle.
Le livre d'Urantia nous permet en outre d'émettre des hypothèses à partir de ses écrits. Connaître le livre par cœur n'est pas un but forcément à atteindre car comme a dit Montaigne :" Mieux vaut avoir une tête bien faite que bien pleine!"
Émettre des hypothèses, c'est devenir créatif. C'est entrer dans la Suprématie, car Dieu le Suprême a besoin de nous pour évoluer. C'est à nous qu'incombe la tâche de faire entrer le monde dans l'ère de Lumière et de Vie! Cet âge de plénitude adviendra grâce à la coopération de l'homme et de Dieu!
Car, pour Dieu le Suprême, l'important c'est l'action et le service désintéressé. L'important, c'est la rose, chantait Gilbert Bécaud. Alors quand nous aurons fait fleurir cette rose, les hommes vivront d'amour, mais nous, nous serons morts, mon frère.

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3630

  • jt611121
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 54
  • Karma: 0
Bonjour frère,
Ce que je voulais dire en parlant de la dimension "humanité" de notre être, est plus proche de la place qu'occupe l'humanité
dans le monde, que la simple conscience de son existence...l'actualisation de la personnalité encore potentielle chez l'individu;
exige que l'on agisse tout autant comme individu que comme humanité, en même temps et à tout instant. Ce que personne ne fait apparemment. L'individu est plus que lui-même, il est en même temps l'humanité tout entière, mais il ne prend pas conscience de cette dimension en vivant sa vie de tous les jours. L'unification de la personnalité implique que l'individu vive dans un monde aussi bien matériel que spirituel, et donc qu'il ait une claire conscience de son individualité et de la place de l'humanité sur ce monde.
Car l'acte d'un être humain l' engage lui mais aussi toute l'humanité. Nous participons tous comme images les uns des autres, et ce reflet existe en chacun de nous.
Nous parlons ici de l'expression de la personnalité, qui n'est actuellement que potentielle, et cette naissance de la personnalité
est directement reliée à notre Mère Suprême dans la liaison que nous réalisons avec l'Ajusteur, notre Père. Le Père s'occupe de l'individu, le Suprême de la totalité, l'humanité en ce qui concerne ce monde...
Amitiés, Jacques.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: andre

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3632

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 325
  • Karma: 3
Salut Jacques. Je ne comprends pas pourquoi tu parles de Mère Suprême. Partout dans le livre, le Suprême est mis au masculin. Je comprendrais que l'on puisse dire "les anges gardiennes "car les esprits tutélaires de l'univers local sont issus de la Mère de l'Univers local? Mais je ne verrais aucune utilité de parler des anges au féminin, sauf pour m'amuser, C'est d'ailleurs ce que j'ai fait bien souvent! Mais peut être que tu as une raison personnelle d'appeler le Suprême: "Maman"?

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3633

  • jt611121
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 54
  • Karma: 0
Bonjour, frère,
Ma raison est toute simple:
Nous aimons nos parents terrestres, nous aimons nos parents célestes: Micaël et l' Esprit Mère, et Le Père Universel et La Mère Suprême.
(117, 6,5):... l'influence maternelle domine la personnalité humaine pendant toute l'enfance de l'âme croissant dans l'univers local. l'influence des parents divins devient plus égale après la fusion avec l'Ajusteur et durant la carrière superuniverselle, mais ... la nature paternelle devient de plus en plus manifeste( lors de la traversée de l'univers central...
Il nous est clairement dit que le Suprême est notre Mère. Pouvons-nous réellement ne pas aimer notre Mère? Pouvons- nous réellement passer à côté de cela? Mon amour pour le Père et le Suprême me les fait appeler Papa et Maman, tout naturellement.
C'est le franchissement des cercles psychiques qui nous fait découvrir la nature maternelle du Suprême, et je crois que le Suprême est mis presque partout au masculin dans le Livre, à l'exclusion de très rares endroits, afin de ne pas empiéter sur cette découverte individuelle. Cette découverte, cette prise de conscience, est le chemin qu'ont choisit les Dieux pour leurs enfants, et leur choix ne peut être remis en question<<<<;
Mais je t'assure que l'amour que je ressens de plus en plus pour notre Mère est tout aussi réel que mon amour pour notre Père.
(117, 6, 9):...L'amour du Père apparait dans la personnalité du mortel par le ministère de l'Ajusteur intérieur. ce fils qui connait Dieu révèle cet amour à ses frères de l'univers, et cette affection fraternelle est l'essence de l'amour du Suprême.
Amitiés, Jacques.

Re: Dieu le Suprême il y a 6 mois, 3 semaines #3634

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 325
  • Karma: 3
Ta dernière intervention, Jacques est une façon de voir les choses. Quant à moi, si jj'avais besoin d'attribuer une féminité à Dieu, c'est sans doute l'Esprit Infini que je choisirais.
Quant à Dieu le Suprême, même si nous évoluons dans les mondes évolutionaires du domaine de la Suprématie, il nous est impossible d'avoir une relation spirituelle avec lui comme nous le faisons avec le Père Universel à travers les Ajusteurs de Pensée. Même lorsque les pélerins du temps arrivent sur le sixième cercle de Havona, ils ne rencontrent pas Dieu le Suprême. Ces pélerins entretiennent "À certains égards, de nouvelles relations avec le Septième Maître Esprit " et "compensent cette impossibilité de contacter l'Etre Suprême" (292,3)
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 1.04 secondes