Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Terminologie du livre d’Urantia par DR William S.
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S.

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 2 semaines, 5 jours #3413

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 604
  • Karma: 2
Je me suis renseigné un peu plus sur l’orgueil

Le clergé chrétien a établie une liste avec les péchés capitaux.

Et en haut de la liste on trouve « l’orgueil »
Voici les sept péchés capitaux que les Pères de l’église ont concoctés.
L'Orgueil
L'Avarice
L'Envie
La Colère
La Luxure
La Paresse
La Gourmandise

Moi je crois qu’il existe une sorte d’orgueil qui n’est pas un péché mais par contre un bien.

L’orgueil peut être une manifestation de la supériorité de l’esprit d’un individu/serviteur qui a un message à transmettre par ex.

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 2 semaines, 5 jours #3414

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 231
  • Karma: 3
Il n'y a rien de pire que l'orgueil. A l'echelle individuelle il prive l'orgueilleux de toute relation avec son Ajusteur car il n'est plus a l'écoute de l'esprit divin. Il croit que ses pensées personnelles ont été dictées par Dieu.. A l'échelle mondiale l'orgueil est un vériitable fournisseur de serial killers, exemple Napoléon, pour ne pas enquêter dans les pays voisins ou dans notre passé. Dites vous bien, mes frères , que lorsque l'orgueil est associé au pouvoir, il produit des résultats remarquables de destructions. L'orgueil est la base de toutes les guerres. L'auto satisfaction de soi est parfois nécessaire pour nous encourager à poursuivre le but que nous cherchons à atteindre et ne peut être confondu avec l'orgueil véritable qui est la source même du péché.

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 2 semaines, 2 jours #3423

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 244
  • Karma: 1
Tor écrit:
Moi je crois qu’il existe une sorte d’orgueil qui n’est pas un péché mais par contre un bien.

Mais dans ce cas on ne parle plus d'orgueil mais d'amour-propre, de dignité, de respect de soi…

Les manifestation de l'ego ne sont pas nécessairement négatives : la fierté, s'il elle est mesurée, le sens de l'honneur, sans excès, l'ambition de bon aloi, l'assurance bien fondée, l'autorité justifiée…

Mais lorsque ces inclinations perdent toute modération, elles corrompent la personnalité.
C'est alors qu'il s'agit d'orgueil.

Certes, les pires défauts des créatures peuvent être utilisés par le Ciel pour lutter contre le mal. C'est par exemple l'orgueil national des judéens en exil qui les a rendu réceptifs à l'idée d'un Dieu unique, parce que leurs prêtres les désignèrent en même temps comme constituant son peuple d'élection. Ce monothéisme prépara alors le terrain à Jésus.

Mais ce n'est pas parce qu'un bien peu résulter d'un mal qu'il ne s'agit pas d'un mal, et qu'il ne faut pas le combattre avec détermination.
Dernière édition: il y a 1 semaine, 3 jours par Le Coeur. Raison: style

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 1 semaine, 6 jours #3441

La Connaissance des Vérités du livre d'Urantia apporte la liberté.

Claude.
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 1 semaine, 5 jours #3443

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 231
  • Karma: 3
"On ne saurait beaucoup prendre sans rien donner. A mesure que vous vous élevez sur l'échelle de la personnalité, vous apprenez d'abord à être loyal, ensuite à aimer, ensuite à être filial, et alors vous pouvez être libre." 435,4
Pour répondre à Claude, si je me réfère à cette citation, je ne crois pas que la connaissance seule des vérités contenues dans le LU apporte la liberté. Cette connaissance ne peut nous rendre libre si nous n'arrivons pas en même temps, à franchir les étapes obligatoires de croissance mentale et spirituelle nous permettant de nous élever sur l'échelle de la personnalité.Ces étapes dépendent du degré de notre conscience planétaire et cosmique. Chacun d'entre nous est unique et seul sur cette planète. Cela, tout le monde le sait! Je ne suis pas comparable à mon voisin, mon mental ne fonctionne pas toujours comme le sien, bien qu'il lui ressemble. Nous avons pourtant une forme de pensée commune avec laquelle nous pouvons échanger des idées parfois différentes mais qui sont susceptibles de se rejoindre.
La première étape qu'il me faudrait franchir avant d'être libre, ce serait d'être loyal. Le suis-je vraiment? Je vous permets d'en douter. Et, si vous voulez me faire plaisir, décernez-moi aux prochaines élections, le prix Nobel du mensonge.
Ensuite, il me faudrait apprendre à aimer. Sans mentir, il me semble que j'en suis capable, du moins en intention et c'est cela qui compte. Mais qu'est-ce que cela veut dire? " Je t'aime" est sans doute la plus belle parole qui soit! Chaque fois que j'ai prononcé ces mots, je l'ai fait avec sincérité. Mais souvent, j'aurais peut être mieux fait de me taire. Aimer ne se résume pas à une parole, c'est une valeur sûre, quelque chose qu'on possède en soi et qui est indestructible, c'est une valeur éternelle sanctifiée par notre Ajusteur. Aimer nous permet d'être filial parce qu'avant cette étape expérientielle, il nous est impossible de reconnaître Dieu pour Père Universel. Je t'aime donc, toi qui est de passage sur terre, d'un amour fraternel car tu es le fils de mon Père. Jamais je ne trahirai cet amour car l'amour que le Père a infiltré en moi ne peut être qu'éternel! Dieu fasse que ces belles paroles ne soient pas jetées dans le feu de la trahison!
Toi l'étranger, toi, l'Univitatia, en te sachant fils du même Père, je te reconnais pour frère universel. Si j'étais moins loyal que je ne le suis, je ne te dirais pas que je ne partagerai pas obligatoirement ton point de vue tout au long de ces millénaires. Je voudrais pouvoir te prodiguer un amour bien plus grand que celui dont je te parle. Faire que chaque être humain soit le fruit de mes entrailles serait aimer comme le Père Universel aime tous ses enfants. C'est alors seulement que je pourrais être libre!
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: claude martel en tête

Re: Terminologie du livre d’Urantia par DR William S. il y a 1 semaine, 4 jours #3447

Très beau texte Bon à Beau (bonabo)

J'ajoute:

La foi de Jésus indiqua le chemin vers la finalité du salut humain, vers l’ultimité de l’aboutissement universel des mortels, puisqu’elle assurait :

101:6.9 (1112.5) 1. La délivrance des entraves matérielles dans la réalisation personnelle de la filiation avec Dieu, qui est esprit.

101:6.10 (1112.6) 2. La délivrance de l’esclavage intellectuel : l’homme connaitra la vérité, et la vérité l’affranchira.

101:6.11 (1112.7) 3. La délivrance de l’aveuglement spirituel, la réalisation humaine de la fraternité des êtres mortels et la conscience morontienne de la fraternité de toutes les créatures de l’univers ; la découverte de la réalité spirituelle par le service et la révélation de la bonté des valeurs spirituelles par le ministère.

101:6.12 (1113.1) 4. La délivrance de l’incomplétude du moi, par le fait d’atteindre les niveaux spirituels de l’univers et finalement par la réalisation de l’harmonie de Havona et de la perfection du Paradis.

101:6.13 (1113.2) 5. La délivrance du moi, échappant aux limitations de la conscience de soi par l’aboutissement aux niveaux cosmiques du mental Suprême et par la coordination avec les accomplissements de tous les autres êtres conscients de soi.

101:6.14 (1113.3) 6. La délivrance du temps, par l’accomplissement d’une vie éternelle de progrès sans fin dans la reconnaissance de Dieu et le service de Dieu.

101:6.15 (1113.4) 7. La délivrance du fini, par une unité devenue parfaite avec la Déité dans et par le Suprême, au moyen de laquelle la créature essaye de découvrir transcendantalement l’Ultime sur les niveaux postfinalitaires absonites.

101:6.16 (1113.5) Cette septuple délivrance équivaut à atteindre la réalisation parfaite et complète de l’expérience ultime du Père Universel.,

Claude.
Dieu est notre Père qui nous aime.
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.22 secondes