Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste

SUJET: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE!

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3197

  • erick
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 62
  • Karma: 0
Hello Banabo,

Je ne confondais pas les 7 maisonias avec les 7 mondes/prisons de Satania. Deux réalités différentes.
Ma réflexion ne porte pas sur le "lessivage" de notre animalité ( peurs, colère, etc..) que nous allons suivre dans les maisonias ou l'apprentissage d'une sociabilité universelle, mais sur cette part de la personnalité qui n'est pas éducative, mais plutôt "expiatoire"...regrets sincères... demande de pardons, sur des actions volontaires répétitives parfaitement conscientes qui ont généré beaucoup de souffrance!
Un exemple? Il suffit d'ouvrir son média préféré....
J'ai du mal ( et je ne suis pas le seul) à concevoir que le plan divin n'ai pas prévu cette phase transitoire...
Et je vous rassure, je ne suis pas une grenouille de bénitier
ScreenHunter_199Jun.2018.35.jpg
Dernière édition: il y a 3 mois par erick.

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3198

  • morelli
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 184
  • Karma: 2
Salut Erick

Le terme purgatoire n'est apparemment pas écrit dans la bible, il est certainement inspiré par le passage, 1 Corinthiens, chapitre 3 verset 15, ce sont vrai semblablement les paroles de Paul :
"il perdra sa récompense, pour lui même il sera sauvé mais comme s'il était passé par le feu".

Pour le pape Grégoire 10 concile de Lyon 2 1274 :
"Que si vraiment pénitents, ils sont morts dans la charité avant d'avoir satisfait, par de dignes fruits de pénitence, pour ce qu'ils ont commis ou omis", leurs âmes sont purifiées après la mort par des peines purgatoires et purifiantes...

Donc ce mot purgatoire est apparu tardivement également au concile de Florence 1438 et de Trente 1545, il était certainement présent auparavant, confusément dans la pensée catholique, mais encore une fois il ne figure pas comme tel dans la bible.
Sans vouloir jouer aux exégètes, les sources du mot purgatoire sont pour le moins obscures, ne serait-ce qu'en terme de sémantique pure, ce ne sont que des interprétations.
Je pense pour ma part que la seule analogie que l'on peut faire avec le L. U. et le terme purgatoire, n'est mentionné qu'une seule fois et à titre indicatif, et non comme une explication au fascicule 94-10-2.
Le purgatoire est certainement l'équivalent de la miséricorde divine, qui fonctionne du vivant et après la mort des mortels, comme la justice divine tempérée par l'Amour de notre Père Universel, et qui laisse ainsi la possibilité au pêcheur de se racheter, avant d'atteindre le statut rédhibitoire de l'iniquité.

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3199

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 592
  • Karma: 2
Je viens de trouver ceci:

Le purgatoire est-il une invention catholique du Moyen âge ?

Chez les protestants le purgatoire n'existe pas (à cause de Luther?)

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3200

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 223
  • Karma: 3
Salut' Erick.
Je sais très bien que tu ne confonds pas les sept mondes des maisons avec les prisons du Système. Je voulais dire que pour les rebelles, il y avait possibilité de repentance car possédant la totalité de leur identité, ils étaient conscients et avaient donc la faculté de revenir sur leurs erreurs tandis que pour les humains, ce n'était pas possible. Le livre est très clair sur ce point; après la mort, il n'y a plus de communication entre les morts et les vivants. Veux-tu en venir au fait qu'il y aurait un espace existant entre les maisonnias et les planetes dans lequel les humains auraient la possibilité de se repentir et même de faire leur choix?
J'ai habité un appartement qui avait la réputation d'être hanté. J'ai vu ou cru voir quelqu'un me regarder avec bienveillance dans la demi pénombre. Sans aucune hésitation, j'ai dis " viens auprès de moi chérie.", mais cette chérie a pris aussitôt la direction de la chambre. Je me suis précipité et je l'ai trouvée là bien endormie. Si ce que j'ai vu ou cru voir est vrai, il peut s'agir d'un phénomène où la personne s'est dédoublé pendant son sommeil, mais elle était bien vivante. Cette possibilité de dédoublement expliquerait bien d'autres phénomènes décrits dans la littérature et le cinéma.

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3201

  • erick
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 62
  • Karma: 0
Hello Bonabo,

En aucun cas je ne suggérai un espace intermédiaire!
Je précise que si un espace existe assimilé à un "purgatoire" c'est bien sur un monde de Satania et non pas dans les fantasmes de Stéphen King!
Contrairement à ce que j'ai pu lire sur les forum, je pars du principe que l'on ne sait pas exactement ce que notre ajusteur nous restitue comme mémoire lors de notre réveil! On nous dit que cette mémoire restituée nous servira pour notre ascension...comprenons par la que l'inutile ne nous servira pas dans notre évolution. Simplement qui peut connaitre la valeur de "l'utile et de l'inutile" pour un ajusteur?
Ce qui peut amener un lecteur à se poser la question suivante: l'ajusteur restituera t il la mémoire à sa personnalité concernant ses actions détestables, inhumaines? Car la restitution de cette mémoire (utile) pourrait être fort bénéfique pour une prise de conscience de cette personnalité, pour générer un changement d'attitude! C'est, d'une certaine façon ce que l'on retrouve partiellement dans nos sociétés, avec l'isolement des individus dangereux pour leur entourage. Cet isolement peut leur permettre de "réfléchir" sur leurs actes avant de les libérer. Ne peut on imaginer le même scénario sur d'autres plans d'existence? N'est il pas écrit dans le LU que les schémas des sociétés sont "stockés" au Paradis!

Re: REFLEXION SUR...LE PURGATOIRE! il y a 3 mois #3202

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 223
  • Karma: 3
L'Ajusteur provient d'une source existentielle. En cela, il possède en lui une mémoire originelle provenant de l'éternité. Cette mémoire nous sera utile pour la compréhension des significations au fur et à mesure que nous nous élèverons sur l'échelle des paliers universels. Puisqu'après la fusion, l'Ajusteur, c'est nous, car on ne peut plus le reconnaître en dehors de notre personnalité, nous possédons une mémoire éternelle qui ne se libère qu'au moment où le besoin s'en fait sentir, c'est à dire au moment où notre âme accède à la découverte de valeurs spirituelles plus importantes.
Mais là, n'est pas exactement le sujet de notre débat. Pour nous avoir habité pendant notre vie terrestre, l'Ajusteur emporte avec lui une mémoire d'origine animale faite de significations humaines valorisées par sa présence ; c'est un duplicata experientiel qu'il conserve même si nous avons refusé la survie. Les anges gardiens sont les conservateurs de notre âme et tire profit de l'expérience qu'ils ont faite avec nous en nous aidant. Ils en conservent la mémoire intégrale puisque tous nos cheveux sur la tête sont comptés. Ils pourront peut-être nous en faire profiter un peu plus tard. Ajusteur et anges sont les acteurs de notre résurrection. L'âme réunie à la personnalité fait que nous devenons un être morontiel. Toute la mémoire des faits et des significations ayant une valeur de survie sont maintenant disponibles dans leur totalité. Tout ce que nous avons fait sur terre, ayant valeur de survie peut ressusciter mais ce n'est pas forcément beau et bon au départ; une maladresse, une erreur commise a pu nous faire réfléchir et nous permettre de nous redresser. Pour résumer, la mémoire de toute une vie ne nous est pas entièrement restituée entièrement.
Mais il existe aussi un phénomène de réminiscence. Nous avons vêcu avec beaucoup de personnes des événements communs. Nous partageons bien souvent les mêmes expériences. Mais ce qui a une valeur de survie pour toi, n'en a pas forcément une pour moi ou pour un autre. Sur le monde des maisons, petit à petit, en rencontrant d'autres personnes, on peut se remémorer des événements du passé qui ne sont pas montés avec nous jusqu'au ciel. C'est ainsi que sur le monde des maisons, on peut regretter des actions peu glorieuses commises sur terre. Et dire "J'le ferai plus M'sieur le curé!"
Temps de génération de la page: 0.22 secondes