Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1

SUJET: La Trinité du Paradis

La Trinité du Paradis il y a 11 mois, 1 semaine #2952

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 245
  • Karma: 1
Ce sujet poursuit une discussion parallèle engagée sur le fil La rébellion de Lucifer.

morelli écrit:
ce thème de discussion est peu habituelle sur ce forum.

Salut Morelli,

Il faut dire que le Livre d'Urantia ne rend pas toujours ce genre d'approche très facile.

morelli écrit:
le Fils Eternel subit les entraves directes dont le Père s'est dépouillé.

Il n'est pas certain cependant que par ce transfert d'absoluité, le Fils hérite des limitations dont le Père s'est ainsi affranchi. On nous dit en effet que la libération des entraves de l'infinité non qualifiée accomplie par le JE SUIS, concerne la Déité (6.1). C'est donc la Déité dans son ensemble qui, se retrouvant en trois personnes distinctes donc différenciées, doit avoir été libérée des limites imposées par l'indifférenciation.

Certes, le Fils nous est présenté comme spirituellement non qualifié :

« Le Fils Éternel est la personnalisation spirituelle du concept universel et infini du Père du Paradis relatif à sa réalité divine, son esprit non qualifié et sa personnalité absolue. » (73.3)

« Le Fils Éternel est l’absolu de personnalité non qualifié. » (110.2)

Mais pour autant, le Fils n'a pas lui non plus subi « la diffusion dans l'ensemble du potentiel de la Déité Totale ». Il n'a pas vu sa nature neutralisée par des forces contraires. Il se distingue bel et bien comme Déité actuelle, spirituelle, personnelle, et résolument différenciée. C'est d'ailleurs à la différenciation, but de l'élan primordial, qu'il doit son statut :

« Chez le Fils, toutes les qualités spirituelles paraissent grandement rehaussées par différenciation avec l’universalité de la Source-Centre Première. » (75.3)




Le point crucial, assurément, c'est qu'en confiant l'absolu de personnalité au Fils, la Source-Centre Première a échappé à « l’absolutisme » qui confinait la Déité Totale dans ce moment statique de l'éternité. Mais si cet absolu Lui imposait des limitations, c'est parce que la Source-Centre Première cumulait les attributs transcendants : primauté, perfection, invariance, éternité, universalité, absoluité, infinité (108.1), sans que rien ne pût venir ébranler cet inamovible ensemble.

Or chez le Fils, le cumul n'est pas aussi absolu. S'il jouit également d'attributs transcendants, cela concerne uniquement le domaine spirituel, et encore partiellement puisque l'Esprit Infini en a une partie en charge. Cela fait une grande différence avec le cumul d'absolument tout dans tous les domaines qui paralysait la Déité totale avant que le Père ne bousculât cette situation.

Le Fils doit donc échapper lui aussi « aux entraves de l'infinité non qualifié » (6.1) parce que le Père, en répartissant les fonctions fondamentales et les attributs essentiels entre trois Personnes, a épargné à chaque Déité ainsi créée cette sclérose totalitaire
(je ne souligne pas pour appuyer l'argument, mais pour aider à s'y retrouver dans ce message ceux qui… n'ont pas envie de tout lire)


Mais alors, si la Source-Centre Seconde est libérée en tant que Déité, pourquoi est-elle dite, du moins en tant qu'esprit, non qualifiée ?

Nous savons qu'elle assume la personnalité divine absolue, et qu'elle est éternelle.
On nous dit aussi que son esprit est infini :

« En lui-même et de lui-même, l’esprit de Dieu est absolu, dans le Fils il est non qualifié, dans l’Esprit, il est universel, et chez eux tous il est infini. » (25.4)

Mais le Fils est qualifié également d'universel, et même d'universellement conscient :

« L’amour de ce Fils universel est également universel. » (75.10)
« Le Fils Originel est universellement et spirituellement conscient de lui-même. » (76.7)





Tout cela, cependant, n'a rien de vraiment spécifique. A des titres divers, en effet, on nous parle d'absolu, d'infini, d'universel, de conscience, et d'amour pour chacune des trois Personnes de la Trinité.

Qu'y a-t-il donc de particulier à l'esprit de la Source-Centre Seconde pour qu'il soit dit « non qualifié » ? Nous savons que le Fils ne s'exprime ni n'agit par lui-même en tant que personne, mais le fait à travers les Enfants du Paradis. Cela cependant est également vrai pour le Père Universel et l'Esprit infini. En outre, ce fonctionnement ne constitue pas une limitation, mais plutôt une extension.

Alors il y a peut-être une explication : si le Fils possède tous les attributs spirituels fondamentaux partagés par les deux autres déités, avec pour singularité que chez lui la personnalité divine est absolue, en revanche, l'infinie diversité des propriétés spécifiques et particulières de l'esprit et de la personnalité, ce n'est pas chez le Fils qu'on la trouve. C'est chez l'Esprit infini, lequel est « par bien des côtés apparemment le plus doué de talents variés dans l’action » (100.1). Il existe en outre un large domaine de compétences distinctives, dépassant le spirituel, qui relève cette fois du Père.

C'est donc finalement peut-être parce qu'il représente la quintessence de l'esprit, sans caractéristiques particulières, que le Fils Éternel, en tant qu'esprit (et non en tant que déité) est non qualifié.

Mais alors, au passage, pourquoi n'est-ce pas lui qui est nommé « L'Esprit Infini » ?

Sans doute pour insister sur… la filiation.

Lorsque la Source-Centre Seconde est présentée comme universelle (75.10), c'est précisément en tant que Fils, pas en tant que déité (car c'est le Père qui est la déité universelle). Ce caractère filial universel indique alors que c'est la la Source-Centre Seconde et ses enfants qui au premier chef héritent du projet du Père et de son Royaume. La Source-Centre Troisième en étant quant à elle, en raison de son dévouement absolu et la diversité de ses aptitudes, le complément indispensable, omniprésent et éternel…
Dernière édition: il y a 11 mois par Le Coeur. Raison: mise en forme

Re: La Trinité du Paradis il y a 11 mois, 1 semaine #2953

  • morelli
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 192
  • Karma: 2
Salut Le Coeur.

Vaste sujet que tu abordes, tu as entièrement raison lorsque tu précises :

"Mais pour autant, le Fils n'a pas lui non plus subi "la diffusion dans l'ensemble du potentiel de la Déité Totale".

Tout à fait d'accord, car à ce moment 0, comme le défini Bill Sadler, la Source-Centre-Première se différencie en personnel et non personnel, en créant le Fils Eternel et d'une manière concomitante l'Ile du Paradis, et devient Père Universel du Fils Eternel. C'est là qu'il me semble, que l'emprise de la personnalité absolue implique l'apparition d'un troisième absolu, qui permet de relier la totalité Déité à la totalité seulement spirituelle, si j'ose dire. Ce moyen de manifestation et d'équilibre est en quelque sorte l'élément fédérateur qui unifie et coordonne cet antagonisme.
Juste une remarque au passage, on aurait pu penser que lors de la première différenciation de la Source-Centre-Première, en Fils Eternel et Ile du Paradis, que la logique nous aurait laissé croire que la Trinité Originelle aurait été composée du Père Universel, du fils Eternel et de l'Ile du Paradis, alors qu'en fait l'Ile du Paradis est vraiment à part de la Trinité Originelle et avec un statut particulier.
Quant à la manière dont la Source-Centre-Première échappe aux entraves du non qualifié, il faut faire intervenir à ce stade de réflexion les Absolus de potentialité, Absolu de Déité, Absolu Non Qualifié et Absolu Universel, les moyens employés par la Source-Centre-Première ont sept éléments Absolus et pas seulement trois. A ce niveau de réflexion interviennent les sept Triunités, qui sont des associations fonctionnelles, et qui en fait sont composées de quinze éléments, dont huit ne nous sont pas révélés, et là je pense que cela n'intéresse personne.
Le problème que tu soulèves :

"Mais alors, si la Source-Centre-Première est libérée en tant que Déité, pourquoi est-elle dite du moins en tant qu'esprit, non qualifié."

Cela implique à mon sens de faire le rapport étroit et pourtant le distinguo entre la personnalité et l'esprit, qu'elle est la définition exacte de l'esprit, vaste sujet.
Pour l'Esprit Infini, son rôle est certainement indissociable de celui de l'Absolu Universel.
Dernière édition: il y a 11 mois, 1 semaine par morelli.

Re: La Trinité du Paradis il y a 11 mois, 1 semaine #2954

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 245
  • Karma: 1
morelli écrit:
la logique nous aurait laissé croire que la Trinité Originelle aurait été composée du Père Universel, du fils Eternel et de l'Ile du Paradis, alors qu'en fait l'Ile du Paradis est vraiment à part de la Trinité Originelle et avec un statut particulier.

Effectivement.

Le trois et le sept sont les nombres clé de la réalité spirituelle, mais cela ne suffit pas à exprimer toute la réalité divine…

morelli écrit:
Quant à la manière dont la Source-Centre-Première échappe aux entraves du non qualifié il faut faire intervenir à ce stade de réflexion les Absolus de potentialité, Absolu de Déité, Absolu Non Qualifié et Absolu Universel (…)

Je serais enclin à considérer tous les absolus comme constituant au départ l'ensemble qui maintenait la Déité dans l'immobilité. C'est après l'élan primordial de libération, la volonté de différencier l'Absolu de Personnalité, que toutes ces transcendances sont devenues, me semble-t-il, des forces susceptibles d'intervenir de diverses façons dans le processus de la création primordiale

Parmi les moyens ayant permis aux Déités de s'évader définitivement, en tant que personnes, de l'infinité non qualifiée, il faut sans doute compter l'engendrement de la multitude phénoménale des créatures du Paradis, extensions individuelles des membres de la Trinité, dotées de tous les attributs divins (y compris le libre arbitre individuel). Mais aussi ces innombrables fragments du Père que sont les Ajusteurs, ainsi que… nous mêmes, tous êtres destinés à prendre en charge le projet divin

En quelque sorte, le transfert que font les Déités de leur capacité d'agir et de s'exprimer à leurs enfants, est en fait ce qui leur permet de dépasser les limites de l'absolu, grâce à l'investissement des potentialités et réalités infinies du relatif qu'assument les créatures.

morelli écrit:
Pour l'Esprit Infini, son rôle est certainement indissociable de celui de l'Absolu Universel.

Sans doute. L'Absolu Universel, de toutes façons, c'est un peu le genre à se mêler de tout…
Dernière édition: il y a 11 mois, 1 semaine par Le Coeur.

Re: La Trinité du Paradis il y a 10 mois, 3 semaines #2965

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 238
  • Karma: 3
Le Conseiller divin, auteur du fascicule 6 traitant du Fils Eternel, nous dit qu'il est obligé d'employer des concepts temporels (73,2) pour expliquer l'origine du Fils Eternel. Nous sommes ici dans la théorie du Je Suis qui n'est faite que pour éclairer la lanterne des humains. Cette théorie a pour but de nous faire comprendre la différenciation des trois Souces Centre impliquant Mental et Spirituel et du Paradis , l'archétype de la Matière. Le Je Suis est la théorie de tout ce qui serait pre-Eternel et de tout ce qui deviendrait post-Eternel dans le cas où Dieu l'Absolu arriverait à son émergence complète si l'éternité avait une fin. Mais, tout cela reste bien évidemment impossible dans les faits. Le Je Suis n'a jamais existé. C'est pourquoi aucune Personne de la Déité Totale , pas plus le Fils que les deux autres, n'a jamais été non qualifiée. On peut parler de non qualification, seulement dans une théorie explicative. Le Père Eternel Originel est aussi Existentiel que le Fils Eternel et le Mental Eternel.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.23 secondes