Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Les planètes habitables du système solaire.
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: Les planètes habitables du système solaire.

Les planètes habitables du système solaire. il y a 11 mois #2782

  • Lana2
Salut à tous et à toutes,
Planètes habitables du sytème solaire
On nous dit qu'il y trois planètes habitables dans notre système solaire.
15:6.15 (173.5) Dans votre système solaire, trois planètes seulement sont présentement appropriées pour héberger la vie.

Deux, au moins sont habitées, la première est Urantia, la deuxième est un monde de non-respirateurs qui est relativement proche de nous. Pour la troisième nous ne savons rien.
Amike, Lana2
Dernière édition: il y a 11 mois par Bgondontaire.

Re: Les planètes habitables du système solaire. il y a 11 mois #2783

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 592
  • Karma: 2
Pour les mondes des non-respirateurs voir:
Fascicule 49. Les mondes habités. 3. Mondes des Non-Respirateurs
www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...search-jump-result-0

Il y a très peu des mondes avec des créatures non-respirateurs dans notre système.

Dans tout Satania il n'y a que neuf mondes de cet ordre

Re: Les planètes habitables du système solaire. il y a 11 mois #2784

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 195
  • Karma: 2
Bonjour,

J’ai beaucoup de mal à imaginer une forme de’ vie « non-respirateur ».
C’est à dire évoluant sans oxygène, ou presque.
Par exemple comment une telle race a pu arrriver jusqu’au stade où elle sait construire des bâtiments protecteurs d’astéroïdes sans avoir péri ?

J’aimerai bien lire les proposions de lecteurs, par exemple sous forme de dessins.

Quel aspect peut prendre une telle forme de vie ?
Dernière édition: il y a 11 mois par Dominikos.

Re: Les planètes habitables du système solaire. il y a 11 mois #2785

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 229
  • Karma: 1
Bonjour,

Le LU précise que ces types vivent sur des mondes sans atmosphère (alors qu'il pourrait très bien exister des non-respirateurs habitant des planètes comportant une atmosphère non respirable).

Cela signifie que non seulement la surface de ces sphères est exposée à des chutes permanentes d'astéroïdes, mais encore qu'elle n'est pas protégée des UV, et connaît des variations extrêmes de température (sur la Lune, par exemple, on passe de 125° au soleil à -175° à l'ombre).

La seule solution pour que la vie se développe me semble être dans des milieux souterrains, ou submergés. En fait, il suffit que ces environnements protégés contiennent des nutriments pour que cela puisse se produire. Nous savons depuis longtemps que des organismes prospèrent sans absorber d'oxygène (virus, algues unicellulaires, etc.) et que c'est d'ailleurs la forme de vie originelle, sur notre monde. Nous avons en outre découvert récemment que les sédiments marins hébergent d'autres microscopiques animaux qui sont eux pluricellulaires, et vivent, depuis toujours, sans respirer.



Un des loricifères anaérobies découverts en 2010


L'apparition de l'oxygène (plus exactement du dioxygène) a d'abord entraîné une catastrophe biologique, puisque cela a détruit un grand nombre des espèces présentes. Mais c'est bien l'oxygène qui a permis ensuite l'incroyable diversité et la croissance considérable de la vie animale et végétale sur la Terre.

Nous ne savons pas comment l'évolution pourrait aboutir à des organismes aussi complexes en l'absence d'oxygène. Mais si cela se produit, rien n'empêche alors théoriquement une espèce intelligente dont le développement aura été rendu possible dans des abris naturels, d'atteindre un stade ou la technologie lui permet de les quitter, et de se répandre à la surface de son monde.

Si une telle chose était arrivée dans notre système solaire, sans doute l'aurions-nous déjà détecté. Comme ce n'est pas le cas, on peut penser que nos voisins non-respirateurs n'ont pas encore atteint le niveau de connaissance leur permettant de survivre hors de leur habitat d'origine, dissimulé à nos « yeux ».
Dernière édition: il y a 1 mois, 3 semaines par Le Coeur. Raison: Restauration de l'image

Re: Les planètes habitables du système solaire. il y a 10 mois, 3 semaines #2798

  • andre
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • pominville@libero.it
  • Message: 154
  • Karma: 1
Bonjour,

Par exemple comment une telle race a pu arrriver jusqu’au stade où elle sait construire des bâtiments protecteurs d’astéroïdes sans avoir péri ? Dominikos

29:4.24
Ils sont également habiles dans leurs efforts pour isoler les planètes des puissants courants d’énergie qui passent entre de gigantesques voisins planétaires ou stellaires .....
29:4.31 Ces êtres, ainsi que les transformateurs d’énergie sont indispensables pour maintenir l’existence mortelle sur les mondes dont l’atmosphère est appauvrie et ils forment une partie intégrante de la technique de vie sur les planètes habitées par des non-respirateurs.
Dernière édition: il y a 10 mois, 3 semaines par andre.

Re: Les planètes habitables du système solaire. il y a 1 mois, 3 semaines #3272

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 223
  • Karma: 3
Salut Lana. T'es un peu loin de moi en ce moment, mais ça fait rien, je te fais un petit signe de la main. Te connaissant, je pense que tu aurais aimé que des lecteurs émettent leur opinions sur les trois planètes habitables du système solaire. Toi, t'avais ton opinion, mais comme d'habitude, pour la connaître, il aurait fallu qu'on t'arrache les mots de la bouche.
Mais sans doute, t'aurais été d'accord avec ce que je vais écrire.
Pour qu'une planète soit habitable, il faut qu'elle ne soit ni trop grande ni trop petite. Dans les premières, la pesanteur est trop forte et dans les autres insuffisante. Je suppose aussi qu'il faut que ce soit une planète tellurique et non gazeuse. La planète du système solaire qui aurait été idéale par sa dimension aurait été Vénus, mais elle est trop proche du soleil et sa température est trop élevée.
Ensuite, on peut penser à Mars qui est la troisième planète par sa dimension. Elle a une température un peu plus basse que celle qu'il fait aux pôles de la Terre. Donc avec un bon pull, elle pourrait faire l'affaire quoique je ne la mette pas parmi mes favorites. Celles qui retiennent le plus mon attention, ce serait en premier lieu Ganymède qui tourne autour de Jupiter et ensuite Titan qui tourne autour de Saturne. Mars, Ganymède et Titan, à quelque chose près ont deux fois le diamètre de la Lune..
Le LU nous dit qu'il y a une planète proche de nous, habitée par des non respirateurs. Or, la plus proche étoile de nous, se situe à 4al , ce qui est une distance considérable, bien qu'elle appartienne lau système de Satania. Donc, moi, je vote pour Ganymède de notre système solaire qui, si j'ai raison est peuplée de non respirateurs dont la taille frise le gigantisme, car les petites planetes ont de grands habitants par la taille. Si un de ces quatre, Lana, tu croises des petits hommes verts, c'est sûr qu'ils appartiennent à une grande planète. Par contre, si tu croises le Père Noël, donne lui le bonjour de ma part.
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.22 secondes