Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste

SUJET: L ART ET LE SACRE

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 3 semaines #2957

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 167
  • Karma: 0
Paroles de la chanson Perlimpinpin par Barbara

Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.

Que c'est abominable d'avoir à choisir
Entre deux innocences !
Que c'est abominable d'avoir pour ennemis
Les rires de l'enfance !
Pour qui, comment, quand et combien ?
Contre qui ? Comment et combien ?
À en perdre le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles !
Mais pour rien, mais pour presque rien,
Pour être avec vous et c'est bien !
Et pour une rose entr'ouverte,
Et pour une respiration,
Et pour un souffle d'abandon,
Et pour ce jardin qui frissonne !
Rien avoir, mais passionnément,
Ne rien se dire éperdument,
Mais tout donner avec ivresse
Et riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne pas parler de poésie,
Ne pas parler de poésie
En écrasant les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour au murs gris
Où l'aube n'a jamais sa chance.
Contre qui, comment, contre quoi ?
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
Pour retrouver le goût de vivre,
Le goût de l'eau, le goût du pain
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles.
Contre personne et contre rien,
Contre personne et contre rien,
Mais pour toutes les fleurs ouvertes,
Mais pour une respiration,
Mais pour un souffle d'abandon
Et pour ce jardin qui frissonne !
Et vivre passionnément,
Et ne se battre seulement
Qu'avec les feux de la tendresse
Et, riche de dépossession,
N'avoir que sa vérité,
Posséder toutes les richesses,
Ne plus parler de poésie,
Ne plus parler de poésie
Mais laisser vivre les fleurs sauvages
Et faire jouer la transparence
Au fond d'une cour aux murs gris
Où l'aube aurait enfin sa chance,
Vivre,
Vivre
Avec tendresse,
Vivre
Et donner
Avec ivresse !
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 3 semaines #2958

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 244
  • Karma: 1
Samuel écrit:
« C'en est assez de vos violences (…)
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt ».

Cette chanson est sortie en 1972, tandis que la guerre du Vietnam redoublait d'intensité. C'est aussi l'année où fut publiée la photo d'une enfant vietnamienne fuyant en hurlant son village en proie au napalm. Sous la pression de l'opinion, les USA se retireront de la guerre. Par la suite, le Pentagone exercera un contrôle total de la communication dans les zones de conflit placées sous son autorité.

Samuel écrit:
« Que c'est abominable d'avoir pour ennemis
Les rires de l'enfance ! (…)
À en perdre le goût de vivre (…)
Et celui du Perlimpinpin
Dans le square des Batignolles ! »

Le reste du texte décline le thème dans une autre tonalité. Le titre de l'album, « Amours incestueuses », donne un écho particulier à cette chanson, lorsque l'on sait ce que subissait l'artiste dans son enfance, près du square des Batignolles. Le goût du Perlimpinpin ne signifiait rien dans les années soixante-dix, mais Barbara désignait en fait ici la barbe à papa, expression qu'elle avait peut-être du mal à utiliser…

On voit bien ici où est l'art.

Mais le sacré ?
C'est l'enfant, bien sûr.

Hors duquel point de vérité…




Dominikos écrit:
Leur croyance est très intéressante. Il s’agit d’un monothéisme très ancien, avec un pantheon de sept. Anges dont le principale est L’Ange Paon (…)

Il semble qu’une mauvaise réputation et incompréhension de leur religion ait amené certains à croire qu’ils adoraient...Lucifer. Est-ce à cause du serpent noir que nous trouvons parfois a l’entree de leur temple ?

Ce reproche peut paraître un peu paradoxal quand on sait que le paon était justement vénéré à l'époque un peu partout pour sa capacité à détruire les serpents venimeux. Une des raisons, d'ailleurs, autant que la majesté de son plumage et la réputation d’imputrescibilité de sa chair, qui l'ont souvent conduit à être considéré comme un animal divin.



Le paon emblème de Junon, la reine des dieux
(urne funéraire romaine)


Voisins des yézidis, les soufis, rapporte Burckhardt, avaient aussi une légende étonnante sur cet oiseau : « Dieu créa l’esprit en forme de paon et lui laissa voir sa propre image dans le miroir de l’essence divine. Le paon (…) laissa tomber des gouttes de sueur et les autres créatures furent crées à partir d’elles. La roue du paon imite le déploiement cosmique de l’esprit ».¹

Dans des contrées plus lointaines, les tibétains font siéger Amitābha, le bouddha des bouddhas, sur un paon vert.



Le paon spicifère, trône du Bouddha Amitābha
selon le Bardo Thödol


En Inde, le paon, est « oiseau national ». Dans la mythologie, c'est un vahanâ, c'est à dire la monture « d'êtres immatériels et sans forme », qui ne le surchargent donc pas de leur poids, mais d'une multitude d'attributs et symboles religieux. Il est ainsi chevauché par Sarasvatī, déesse de la connaissance, par Muruga/Kârttikeya, le dieu vainqueur des ténèbres, et par Krishna, incarnation de Vishnou.²



Krishna jeune,
le cœur du mystère, centre de la dévotion, Seigneur de l'Univers, et… séducteur de bergères


Krishna, le dieu fait homme, est identifié par certains au Christ. L'ésotériste très catholique Louis Charbonneau-Lassay ne partageait sans doute pas ce point de vue. Dans son ouvrage monumental « le Bestiaire du Christ », il souligne cependant l'importance du paon comme représentation du Christ dès les début de l'ère chrétienne, et jusqu'à une époque plus récente :

« Le Moyen-âge (…) continua l'usage iconographique de représenter le Christ, dominateur de la Terre, par le paon debout sur le globe »³



Le paon souverain du monde, une des plus anciennes représentations symboliques du Christ
Mosaïque de la Basilique Saint-Vital, Ravenne (Italie, VIe siècle)


Debout sur le globe… l'auteur-graveur, dans sa passion pour la symbolique christique, avait-il oublié qu'en ces temps pas si lointains, la Terre était considérée dans tout le monde chrétien non comme une sphère mais comme un disque ? Ses gravures de motifs antiques montrent en tout cas quelques volumes très évocateurs :




Charbonneau-Lassay affirme avoir obtenu des sources iconographiques de deux confréries initiatiques nées au XVe siècle. Certes, personne à part lui n'a jamais entendu parler de ces confréries (voir Michel Bouvier et Wikipédia) mais, si elles ont existé, peut-être que leurs membres, au risque de finir sur le bûcher, conservaient-ils les connaissances de tous ces savants grecs qui, pendant huit siècles, avaient enseigné que la terre était sphérique, jusqu'à ce que la quatrième révélation ne vînt imposer à l'Europe le concept archaïque de la Terre plate pendant plus de mille-deux-cents ans.4

Comme quoi, on n'est jamais à l'abri d'un retour en arrière…

Que l'Ange paon nous en préserve !





1. L'Esprit paon : JournalSoufi.com
2. Le paon en Inde : BollywoodForever.canalblog.com
3. « Le Bestiaire du Christ » : la saga rocambolesque de ce chef-d'œuvre sur Le Monde.fr et extraits sur Google Books.
4. Découvreurs antiques de la Terre sphérique : de Parménide d’Elée, au VIe siècle av. J.-C., se réclamant de Pythagore de Samos, jusqu'à Claude Ptolémée, au IIe siècle de notre ère, en passant par Aristote de Stagire, Aristarque de Samos, Eratosthène de Cyrène, Posidonios d’Apamée, Hipparque de Nicée etc., un voyage dans l'histoire de l'astronomie sur Réalité-Histoire.
Dernière édition: il y a 9 mois, 2 semaines par Le Coeur. Raison: pluriel

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 3 semaines #2960

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 612
  • Karma: 2
Psychologie_et_Alchimie.gif

Pour Carl Gustav Jung - le Paon est un symbole important dans le processus d'individuation.

Jung appel le début du processus d'individuation - le moment quand une personnalité peut entendre la voix de l'ajusteur de pensée (Ceci est mon interprétation)

www.google.fr/search?q=paon+symbole+alch...biw=1536&bih=710

www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Co...-et-relie-selon-Jung
Dernière édition: il y a 9 mois, 3 semaines par tor.

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 3 semaines #2961

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 167
  • Karma: 0
Salut à toi le Cœur,
J’ai certaines affinités vécus avec ce que Barbara avais à exprimer dans son œuvre.
Tout cela pour partager poétiquement qu’il y à encore du boulot et certaines choses à ne plus reproduire.
Bien à vous tous.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 3 semaines #2962

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 167
  • Karma: 0
Rien avoir avec le sujet ! ou presque !



Excellente écoute.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: L ART ET LE SACRE il y a 9 mois, 2 semaines #2970

  • samuel
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 167
  • Karma: 0
Salut à vous tous,
Au risque d’une petite réprimande, j’en partage un autre énorme !
Sans doute un des plus grand dans ce style instrumental.
Stevie Ray Vaughan - MTV Unplugged (HQ) 30/01/1990



Pour c'eux qui apprécie.

Bien à vous tous.

Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein
Temps de génération de la page: 0.25 secondes