Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Et le C D D, oui, est-il limité dans l'éternité ?
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1

SUJET: Et le C D D, oui, est-il limité dans l'éternité ?

Et le C D D, oui, est-il limité dans l'éternité ? il y a 3 mois, 3 semaines #2523

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 130
  • Karma: 2
Bonjour,

Vous l'aurez compris le CDD dont je parle est le Consommateur de la Destinée, ce truc incroyable qui a le contrat le plus éternellement limité de l'histoire, mais aussi le plus terrifiant :

106:7.3 La destinée est établie par l’acte volitif des Déités qui constituent la Trinité du Paradis ; la destinée est établie dans l’immensité des trois grands potentiels, dont l’absoluité englobe les possibilités de tous les développements futurs ; la destinée est probablement consommée par l’acte du Consommateur de la Destinée de l’Univers, et cet acte est probablement contenu, ainsi que le Suprême et l’Ultime, dans la Trinité Absolue. Toute destinée expérientielle peut être comprise, au moins partiellement, par des créatures qui expérimentent, mais une destinée qui touche les existentiels infinis ne leur est guère compréhensible. La destinée de finalité est un aboutissement existentiel-expérientiel qui paraît impliquer l’Absolu de Déité. Or, l’Absolu de Déité se tient en relations d’éternité avec l’Absolu Non Qualifié grâce à l’Absolu Universel. Et ces trois Absolus, dont les possibilités sont expérientielles, sont effectivement existentiels, et même davantage, car ils sont sans limites, indépendants du temps et de l’espace, sans mesures ni frontières — vraiment infinis.


Tel Chronos de la mythologie grecque je l'imagine "consommant" les enfants à venir du grand bouillon potentiel.

Cela devait être dit.
Je dirai même mieux, il était temps.

Re: Et le CDD, oui, est-il limité dans l'éternité? il y a 3 mois, 3 semaines #2525

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 164
  • Karma: 1
Bonjour,

On peut noter que dans ce passage le mot « consommé » traduit l'anglais consummated et non pas consumed, et « Consommateur » traduit Consummator, et non pas Consumer. Il s'agit donc de l'action de « consommer » au sens littéraire du mot, qui, venant du latin consummare (de cum et summa « somme » signifiant littéralement « faire la somme de ») a donc ici sa signification première qui est « Amener une chose à son terme, accomplir, porter à la perfection ».

Exemples :

Dieu consomma en six jours l'ouvrage de la création. Nostre Seigneur dit en mourant « Tout est consommé ».

Bossuet, achevant et consommant Platon, démontre aux esprits les moins préparés les conditions du seul vrai, durable et éternel bonheur (Sainte-Beuve)

Le pape exigea que ces deux enfants consommassent le mariage le jour même de sa célébration (Balzac)

François Fillon, un art consommé de la survie (Mediapart)


Il n'y a donc pas lieu d'être terrifié par ce grand Consommateur, qui tient sans doute plus de l'auteur divin que du gargantua cosmique.


Sources :
Texte anglais : Urantia Book, 106:7.3
Traduction de "consummate" : Sensagent.com
Le verbe "consommer" : stella.atilf.fr
Dernière édition: il y a 3 mois, 2 semaines par Le Coeur. Raison: style
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Dominikos

Re: Et le CDD, oui, est-il limité dans l'éternité? il y a 3 mois, 2 semaines #2537

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 183
  • Karma: 2
Dans la phrase citée par Dominikos, je ne pense pas qu'il faille entendre que cette consommation de la destinée soit un engloutissement de tout ce qui existe. Au contraire, il me semble que le CDD est celui qui permet par un acte volitif, le passage de la potentialité contenue dans les trois Absolus, en une réalité actuelle. Il est donc l'ogre qui mange tout ce qui est potentiel, afin que l'actualisation de la destinée puisse se faire.
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.17 secondes