Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: L'histoire de la révélation

Re: L'histoire de la révélation il y a 4 mois #2456

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 154
  • Karma: 1
Dominikos écrit :
« Il ressort tout de même qu'au mieux ces directives avaient un but très localisé : motiver les premières troupes, à une certaine époque. »

Il est toujours bon de le rappeler, en effet.

Évidemment, cela n'empêchera pas ce texte d'être ré-exhumé périodiquement. Pour des raisons diverses, mais notamment lorsqu'un lecteur se croira personnellement interpellé par ces exhortations.

Dominikos écrit :
« Ce n'est plus utiliser la bonne " énergie". Il faudrait toujours actualiser nos motivations. »

Il n'est pas inutile effectivement de s'interroger sur ce qui nous anime, même dans l'accomplissement de ce que nous considérons comme une vocation missionnaire. En effet :

140:3.19 (1571.6) « Pour mériter l’accès du royaume des cieux, c’est le mobile qui compte. Mon Père regarde dans le cœur des hommes et juge selon leurs désirs intérieurs et leurs intentions sincères. »

Précisément, c'est à ceux qui s'érigent en « ambassadeurs du royaume » que Jésus s'adresse ici :

140:3.20 (1571.7) « Au grand jour du jugement du royaume, beaucoup me diront : ‘N’avons-nous pas prophétisé en ton nom et accompli, par ton nom, bien des œuvres merveilleuses ?’ Mais je serai obligé de leur dire : ‘Je ne vous ai jamais connus ; éloignez-vous de moi, vous, qui êtes de faux éducateurs.’ ».

Ce ne sont donc pas seulement les mortels qui prêchent la bonne parole pour en tirer prestige, autorité, ou autres avantages terrestres, qui sont dénoncés dans ce sermon. Ce sont également ceux qui se consacrent à cette tâche dans le but d'être récompensés par le Ciel. Car…

99:5.2 (1091.1) La religion ne consiste pas à croire servilement à des menaces de punition ou à des promesses magiques de récompenses mystiques futures.

La vanité des mobiles se révèle aux résultats, car, nous dit Jésus « l’arbre mauvais porte de mauvais fruits » (1571.6). Mais les meilleures intentions elles-mêmes, si elles ne sont pas soutenues par « un juste jugement et une sagesse pénétrante » (1571.5), peuvent être dommageables.

Celui qui pense avoir servi Dieu simplement parce qu'il a consenti certains efforts en vue de propager le message de Jésus, doit en fait s'interroger sur ce qu'il a réellement accompli. Combien d'initiatives pour communiquer cet enseignement n'ont-elles pas eu en effet pour conséquence au contraire de le discréditer, et d'attirer le ridicule, le mépris, voire la haine sur la Parole et l'ensemble de ses défenseurs ? Or c'est bien notre responsabilité qui est en cause, car nous sommes avertis :

140:3.18 (1571.5) « N’offrez pas les choses saintes aux chiens et ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de crainte qu’ils ne piétinent vos joyaux et ne se retournent pour vous déchirer. »




Claude Martel en Tête écrit :
« Pourquoi selon vous les révélateurs ont dit qu'il fallait qu'il y ait des milliers de groupes d'étude? »

Non pas selon moi, mais selon les révélateurs :

99:5.2 (1091.1) N’oubliez jamais ceci : la vraie religion consiste à connaitre Dieu comme votre Père et l’homme comme votre frère.

99:5.1 (1090.10) La religion est exclusivement une expérience spirituelle personnelle – connaitre Dieu comme un Père – mais le corolaire de cette expérience – connaitre l’homme comme son frère – entraine l’ajustement du « moi » à d’autres « moi », ce qui implique l’aspect social ou collectif de la vie religieuse. La religion est d’abord un ajustement intérieur ou personnel ; elle devient ensuite une affaire de service social ou d’ajustement à un groupe. La formation de groupes religieux découle forcément du caractère ggaire des hommes

99:5.7 (1091.6) Tout aussi certainement que les hommes partagent leurs croyances religieuses, ils créent une sorte de groupe religieux, lequel crée finalement des buts communs. Un jour, les religionistes se réuniront et se mettront à coopérer réellement sur la base de l’unité des idéaux et des buts

99:5.10 (1091.9) Jésus ne demandait pas à ses disciples de se réunir périodiquement pour réciter des assemblages de mots indiquant leurs croyances communes. Il ordonna seulement qu’ils se réunissent pour effectivement faire quelque chose – prendre part au souper commun en souvenance de sa vie d’effusion sur Urantia.

99:6.2 (1092.2) Il y a un but réel dans la socialisation de la religion. Les activités religieuses collectives ont pour but de mettre en scène la fidélité envers la religion ; de magnifier les attraits de la vérité, de la beauté et de la bonté ; d’entretenir l’attirance des valeurs suprêmes ; d’amplifier le service de fraternité désintéressé ; de glorifier les potentiels de la vie de famille ; de promouvoir l’éducation religieuse ; de fournir de sages conseils et des directives spirituelles et d’encourager le culte en commun. Toutes les religions vivantes encouragent l’amitié humaine, préservent la moralité, favorisent le bien-être du voisinage et facilitent la diffusion de l’évangile essentiel de leurs messages respectifs de salut éternel.

Claude Martel en Tête écrit :
« et est-ce que les groupes d'étude ou forums du livre d'Urantia sur internet sont équivalents à un groupe d'étude en personne? »

Qu'il soit d'étude ou pas, un groupe virtuel n'est pas l'équivalent d'un groupe réel. Mais cela dépend aussi du degré de virtualité. Des membres anonymes, qui ne se savent rien les uns des autres, limitent forcément leurs relations, leurs engagements, et leurs réalisations communes.
Mais de tels groupes ont en même temps plus de chances d'échapper aux pièges du formalisme. Cela peut être une bonne chose, car les associations humaines durables finissent par se structurer, et alors…

99:6.3 (1092.3) à mesure que la religion se conforme à des institutions, son pouvoir de faire du bien s’amenuise, tandis que ses possibilités de faire du mal s’accroissent considérablement.

Je vous épargne l’énumération des calamités décrites dans la suite du paragraphe comme résultant de l'institutionnalisation des croyances…
Dernière édition: il y a 3 mois, 4 semaines par Le Coeur. Raison: orthographe

Re: L'histoire de la révélation il y a 4 mois #2457

Merci le Coeur pour vos partages de la vérité qui rendent heureux. La Vérité rend heureux c'est pourquoi je la partage, je la fais connaitre.

Le livre est déjà mis à la disposition de ceux et
celles qui sont prêts à le recevoir, mais le jour de sa
mission à l’échelle mondiale est loin d’être arrivé.
D’ici là, il faudra le traduire en plusieurs langues et
mettre sur pied des milliers de groupes d’étude. Ainsi,
lorsque l’Homme aura finalement réussi à conquérir
sa liberté ─ et appris à s’en prévaloir sans risque ─ et
que le monde sera redevenu propice à la véritable religion
de Jésus, le livre pourra enfin irradier sa lumière
et sa chaleur sur tous les peuples et, pour la plupart,
dans leur propre langue


Vous êtes appelés à une grande œuvre et c’est à
vous que revient l’insigne privilège de présenter cette
Révélation aux peuples de ce monde déchiré par les
conflits.



Nous avançons.
Dieu est notre Père qui nous aime.
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.20 secondes