Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Le transfert de l'âme après la mort
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Notre Père céleste

SUJET: Le transfert de l'âme après la mort

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 8 mois #2330

  • Jean
  • Hors ligne
  • Fresh Boarder
  • Message: 19
  • Karma: 0
En ce qui me concerne, je suis convaincu que les 3 jours sont des jours d'urantia, et que il sont presque entièrement consacré à la construction du corps morontiel.

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 8 mois #2331

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 486
  • Karma: 2
La personnalité...

Quelques remarques/réflexions sur cette citation qui se trouve dans l’introduction du livre d’Urantia

(0.0) 0:5.11 La personnalité...... La personnalité est le don unique conféré par le Père Universel aux énergies vivantes et associées de la matière, du mental et de l’esprit, et qui survit avec la survivance de l’âme morontielle.

Je viens de me rendre compte que l’enregistrement de la personnalité (et la mise à jour du CV de la personnalité) se fait sur le mondes des Archanges – un monde qui entoure Salvington – le capital de Nébadon, notre Univers local

Les sept mondes des maisons par contre se trouve dans notre système local Satania

Il y a une distance énorme entre ces deux mondes

Pièces jointes:
Dernière édition: il y a 8 mois par Bgondontaire.

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 8 mois #2336

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 183
  • Karma: 2
Pour Erick: Je ne crois pas qu'il y ait un transport séraphique d'Urantia vers les mondes des maisons. Le Séraphin conserve et emporte avec lui la seule identité qui reste de son pupille mortel, c'est à dire l'âme. Seules les enveloppes morontielles ou spirituelles peuvent être transportées par des anges.
Pour Jean, je suis tout à fait d'accord avec toi. Car, on ne peut faire des calculs de distance entre les mondes architecturaux et les sphères matérielles, en effet bien que les deux fassent partie d'un même superunivers, elles n'obéissent pas tout à fait, aux mêmes règles physiques de l'espace.

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 7 mois, 3 semaines #2342

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 486
  • Karma: 2
Le livre d'Urantia dit qu'on peut aussi transférer « un mortel » sans attendre la mort de l'intéressé – mais dans ce cas – on transfert quoi ?

Voici deux exemples de transfert - pas pour les mondes des maisons, le lieu d'atterrissage normal pour un simple mortel – mais « plus haut »

bigbluebook.org/fr/75/6/
6. Adam et Ève quittent le Jardin

La caravane édénique fut arrêtée le troisième jour de sa sortie du Jardin par les transports séraphiques arrivant de Jérusem. Pour la première fois, Adam et Ève furent renseignés sur ce qu’allait être le sort de leurs enfants. Tandis que les transporteurs se tenaient prêts, les enfants qui étaient arrivés à l’âge du choix (vingt ans) reçurent l’option de rester sur Urantia avec leurs parents ou de devenir pupilles des Très Hauts de Norlatiadek.
Les deux tiers choisirent d’aller sur Édentia ; environ un tiers décida de rester avec leurs parents. Tous les enfants qui n’étaient pas d’âge à choisir furent emmenés sur Édentia. Nul n’aurait pu assister à la pénible séparation du Fils et de la Fille Matériels d’avec leurs enfants sans réaliser que la voie des transgresseurs est rude.

67:6.8 (760.3) Van et Amadon restèrent sur terre jusque peu après l’arrivée d’Adam et d’Ève. Quelques années après, ils furent transférés à Jérusem, où Van fut réuni à son Ajusteur qui l’attendait.
Dernière édition: il y a 7 mois, 3 semaines par tor.

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 7 mois, 3 semaines #2343

Il y a aussi l'arbre de vie que les Très Hauts envoyèrent d'Édentia sur Urantia:

73:6.3 (825. Il est possible que « l’arbre de la connaissance du bien et du mal » soit une figure de rhétorique, une désignation symbolique couvrant une multitude d’expériences humaines, mais « l’arbre de vie » n’était pas un mythe ; il était réel et fut longtemps présent sur Urantia. Lorsque les Très Hauts d’Édentia approuvèrent la nomination de Caligastia comme Prince Planétaire d’Urantia, et celle des cent citoyens de Jérusem pour son état-major administratif, ils envoyèrent, sur la planète, par les Melchizédeks, un arbuste d’Édentia, qui grandit et devint l’arbre de vie sur Urantia. Cette forme de vie, non intelligente, est propre aux sphères-sièges des constellations ; on la trouve également sur les mondes-sièges des univers locaux et des superunivers, ainsi que sur les sphères de Havona, mais non sur les capitales systémiques.
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: Le transfert de l'âme après la mort il y a 7 mois, 3 semaines #2344

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 164
  • Karma: 1
tor écrit:
Le livre d'Urantia dit qu'on peut aussi transférer « un mortel » sans attendre la mort de l'intéressé – mais dans ce cas – on transfert quoi ?

Ce qu'il reste après dématérialisation :

(431.2) 39:2.13 Les anges ne peuvent pas transporter de corps combustibles — chair et sang — tels que vous en possédez aujourd’hui, mais ils peuvent transporter tous les autres, depuis les formes morontielles inférieures jusqu’aux formes spirituelles les plus élevées.

(582.3) 51:2.3 Si une catastrophe physique devait ruiner la résidence planétaire d’une race en évolution, les Melchizédeks et les Porteurs de Vie emploieraient la technique de dématérialisation pour tous les survivants, et ces êtres seraient emmenés par transport séraphique sur le nouveau monde préparé pour la continuation de leur existence.

Dans le chapitre consacré au transit des Adams Planétaires, on nous indique qu'il faut trois jours pour « enséraphiner » un voyageur, avant le transport (582.2).

Il s'agit cependant ici de créatures semi-matérielles. Arrivés à destination, ces Fils et Filles deviennent néanmoins à peu près aussi matériels que nous, puisqu'ils peuvent (techniquement sinon légalement) se reproduire avec les humains, et doivent se nourrir. Il est dit pourtant qu'ils se retrouvent « pratiquement exactement comme ils étaient avant ».

Toujours est-il que le processus « d'incarnation » prend alors de dix à vingt-huit jours, et requiert la participation des Porteurs de Vie. Pendant les phases dématérialisation-transport-rematérialisation les voyageurs sont dans un « profond sommeil séraphique » (582.4).

Mais, cette fois encore… qu'est-ce qui est transporté, et qu'est-ce qui est en sommeil ?

Je serais assez tenté de m'arrêter sur ces termes : « enséraphiné » et « enseraphinement ». A priori cela semble signifier globalement « être dans un état transportable par un séraphin ».

Voilà ce qu'on nous en dit :

39:2.11 (430.7) Le processus d’enséraphinement ressemble quelque peu à l’expérience de la mort ou du sommeil, exception faite de ce que l’assoupissement de transit comporte un élément automatique de temps. Vous êtes consciemment inconscient pendant le repos séraphique ; mais votre Ajusteur de Pensée est entièrement et pleinement conscient, en fait, il est même exceptionnellement efficace, puisque vous êtes incapable de vous opposer à son travail créatif et transformateur, de lui résister ou de le gêner en aucune manière.

« son travail créatif et transformateur »

L'ajusteur interviendrait-il dans le processus ?

En tous cas, sachant que nous somme alors dématérialisés, que les Séraphins ne sont pas des êtres matériels, et que cet état nous permet de nous déplacer comme eux… Peut-être que « enséraphiné » signifie simplement quelque-chose comme « corporellement semblable à un séraphin ».

En gros, le temps d'un voyage, nous deviendrions des anges…
Et on ne nous permet pas d'en être conscient, pour nous épargner le choc psychologique du retour à la condition matérielle (ou semi-matérielle)…

Qui n'est pas toujours exaltante, il faut bien le reconnaître.
Dernière édition: il y a 7 mois, 3 semaines par Le Coeur. Raison: lien
Temps de génération de la page: 0.21 secondes