Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
Notre Père céleste

SUJET: Le LU et la science

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 2 semaines #2535

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 130
  • Karma: 2
Bonjour,

Notre ami Jean ( du Centre ) vient de faire circuler sur Facebook une information interessante à rapprocher de la respiration de l'espace dont on nous parle Fascicule 12.

www.sciencesetavenir.fr/espace/univers/l...-de-l-univers_101886
Dernière édition: il y a 3 mois, 2 semaines par Dominikos.

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 2 semaines #2536

  • Le Coeur
  • En ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 164
  • Karma: 1
Bonjour,

Petit extrait de l'article (22/08/2015) :

Comme un coeur qui bat, l'Univers se serait contracté puis relâché pas moins de sept fois au cours des 13,8 milliards d'années de son existence. (…) Ces résultats publiés par l'université du Mississippi (États-Unis) sont à même de changer totalement notre vision du cosmos ! (…) Pour comprendre leur portée, rappelons que deux astronomes américains, Edwin Hubble et Vesto Slipher, ont démontré en 1929 que l'Univers était en expansion.

Il existe de nombreuses théories sur l'univers, mais les deux qui s'affrontent principalement sont celle de l'expansion contre celle de l'oscillation.

Lorsqu'une hypothèse est retenue par une majorité de scientifiques, les vulgarisateurs ont parfois tendance à oublier les autres. Pourtant, la théorie de l'univers oscillant date de 1922, due aux travaux de Alexandre Friedman. Elle fut appuyée par des physiciens de premier ordre comme Richard Tolman et George Lemaître, et fut ardemment soutenue par Albert Einstein. Elle n'a d'ailleurs jamais été abandonnée, puisque, parmi d'autres, John Wheeler, « le physicien des physiciens » n'a cessé jusqu'à sa mort ( 2008 ) de la défendre.

Cette description de l'univers, aujourd'hui minoritaire, était encore acceptée par la plupart des astronomes à l'époque où les fascicules furent révélés. C'est également celle des traditions hindouistes, et la thèse que défendait Platon.

Voir, par exemple :
Le livre des univers de Aurélien Barrau,
Les couleurs de l'univers de Yaël Nazé
Les constantes de la nature de John Barrow
Le top 5 des meilleures idées scientifiques de Charles M. Wynns
Les modèles cosmologiques sur areopage.net
Platon et le miroir du mythe de Jean-François Mattei
La conception cyclique du temps sur divindia.free.
Dernière édition: il y a 3 mois, 2 semaines par Le Coeur.

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 2 semaines #2538

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 130
  • Karma: 2
Bonjour,

Je me demande alors si la théorie de 1929 sur "l'oscillation de l'univers" faisait aussi référence à un rythme de 2 milliards d'années comme nous cite l'article (13,8 /7 )
Celui ci semble identique à celui du LU.

(Je ne suis pas arrivé à parcourir les Google books pour trouver cette info)


11:6.5 Pendant un milliard d’années d’Urantia, ces réservoirs d’espace se contractent tandis que le maitre univers et les activités énergétiques de tout l’espace horizontal sont en expansion. Il faut donc un peu plus de deux milliards d’années d’Urantia pour compléter le cycle entier d’expansion-contraction
.


Le Coeur écrit:
Bonjour,

Petit extrait de l'article (22/08/2015) :

Comme un coeur qui bat, l'Univers se serait contracté puis relâché pas moins de sept fois au cours des 13,8 milliards d'années de son existence. (…) Ces résultats publiés par l'université du Mississippi (États-Unis) sont à même de changer totalement notre vision du cosmos ! (…) Pour comprendre leur portée, rappelons que deux astronomes américains, Edwin Hubble et Vesto Slipher, ont démontré en 1929 que l'Univers était en expansion.

Il existe de nombreuses théories sur l'univers, mais les deux qui s'affrontent principalement sont celle de l'expansion contre celle de l'oscillation.

Lorsqu'une hypothèse est retenue par une majorité de scientifiques, les vulgarisateurs ont parfois tendance à oublier les autres. Pourtant, la théorie de l'univers oscillant date de 1922, due aux travaux de Alexandre Friedman. Elle fut appuyée par des physiciens de premier ordre comme Richard Tolman et George Lemaître, et fut ardemment soutenue par Albert Einstein. Elle n'a d'ailleurs jamais été abandonnée, puisque, parmi d'autres, John Wheeler, « le physicien des physiciens » n'a cessé jusqu'à sa mort ( 2008 ) de la défendre.

Cette description de l'univers, aujourd'hui minoritaire, était encore acceptée par la plupart des astronomes à l'époque où les fascicules furent révélés. C'est également celle des traditions hindouistes, et la thèse que défendait Platon.

Voir, par exemple :
Le livre des univers de Aurélien Barrau,
Les couleurs de l'univers de Yaël Nazé
Les constantes de la nature de John Barrow
Le top 5 des meilleures idées scientifiques de Charles M. Wynns
Les modèles cosmologiques sur areopage.net
Platon et le miroir du mythe de Jean-François Mattei
La conception cyclique du temps sur divindia.free.
Dernière édition: il y a 3 mois, 2 semaines par Dominikos.

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 1 semaine #2545

  • Le Coeur
  • En ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 164
  • Karma: 1
Dominikos écrit:
Je me demande alors si la théorie de 1929 sur "l'oscillation de l'univers" faisait aussi référence à un rythme de 2 milliards d'années comme nous cite l'article (13,8 /7 ). Celui ci semble identique à celui du LU.

Deux milliards d'années… c'est l'âge que l'on donnait à l'univers, à l'époque de Hubble !

L'alternance d'expansions et de contractions de l'espace décrite par le LU entre effectivement en résonnance avec la théorie de l'univers oscillant qui était en vogue au début du vingtième siècle (en fait à partir de 1922) et est toujours défendue aujourd'hui, sous diverses formes, par quelques physiciens.

Qu'ils considèrent l'expansion comme éternelle ou pas, on peut noter cependant que pour nos scientifiques d'alors ou d'aujourd'hui, l'univers parviendra à un stade où toute vie disparaitra, soit par l'extinction de l'énergie consécutive à la dilatation, le Big Freeze ; soit au contraire par un excès de température et de densité résultant de la recontraction : le Big Crunch ; soit par… les deux, chaque extrême se succédant alternativement, avec à chaque fois un nouveau Big Bang.

Mais la durée d'un cycle s'évalue alors en dizaines de milliards d'années.

On est donc bien loin des valeurs que l'on pourrait déduire de cet article de Sciences et Avenir. La raison est qu'en réalité, ces études de 2015 mettent en évidence un autre type d'oscillation, n'ayant apparemment pas de rapport avec ce va-et-vient cataclysmique. Il s'agirait plutôt d'une sorte de vibration se répandant dans l'univers, et se manifestant par des différences cycliques dans la vitesse de l'expansion.

Source, en anglais, de cet article sur le site de l'Université du Mississippi : news.usm.edu/article/universe-ringing-crystal-glass

Voir aussi, sur Futura-Sciences :
Big Freeze
L'Univers dans 3000 milliards d'années (2007)
Des preuves d'un avant Big Bang dans le rayonnement fossile ? (2017)
Dernière édition: il y a 3 mois, 1 semaine par Le Coeur. Raison: forme

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 1 semaine #2547

  • Le Coeur
  • En ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 164
  • Karma: 1
Petites précisions…

Contrairement à ce que laisse entendre le résumé de Sciences et Avenir, l'article de Tara Burcham ne parle donc pas vraiment d'une alternance expansion/contraction de l'univers, mais simplement d'un ralentissement périodique de son expansion.

En outre, ce phénomène va en diminuant.

D'après le graphique, le premier cycle n'aurait duré qu'environ 400 millions d'années, l'amplitude se réduisant ensuite à chaque cycle, tandis que la période s'allonge (ce qui laisse d'ailleurs entendre que le phénomène finira par s'arrêter).





Cette description ne colle donc pas avec la description de la respiration de l'espace présentée par le LU.

Par ailleurs, on nous précise que la validité de cette hypothèse dépend de sa confirmation par d'autres chercheurs. Mais depuis juin 2015, il n'y a apparemment aucun autre étude publiée sur le sujet.

Ce qui n'est pas de bon augure…
Dernière édition: il y a 2 mois, 1 semaine par Le Coeur. Raison: restauration de l'image

Re: Le LU et la science il y a 3 mois, 1 semaine #2548

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 130
  • Karma: 2
Merci pour ces précisions,

Comme souvent sur ce sujet, le rapprochement des connaissances scientifiques actuelles avec le LU, nous revenons à un point. de tension : les textes du LU faisant références à des éléments scientifiques ont-ils une valeur absolue ou relative ?

Je ne crois pas avoir lu une réponse claire sur ce sujet.
Pourtant les articles ne manquent pas (www.ubthenews.com/ www.urantiabook.org/index_science.htm )

Mais les auteurs de ces articles (enfin ceux que j'ai pu lire) semblent souvent plus motivés par la volonté de valider leur "croyance" globale au LU, quitte à laisser passer au passage son objectivité.

La volonté de valider par la raison nos croyances reste un des grands mythes de l'époque.

Heureusement il reste la Foi, cette étrange porte , qui nous fait accepter l'inacceptable, notre mort par exemple.

Mais revenons à la science :
Les buts de la science sont identiques à ceux de la magie. L'humanité progresse de la magie à la science, non par la méditation et la raison, mais plutôt graduellement et péniblement par une longue expérience. L'homme avance à reculons dans la vérité ; il commence dans l'erreur, progresse dans l'erreur et atteint finalement le seuil de la vérité. C'est seulement avec l'arrivée de la méthode scientifique que l'homme s'est pris à marcher en regardant devant lui. Mais l'homme primitif devait expérimenter ou périr. 88:4.5


Alors finalement la question reste: qu'est-ce alors que la Vérité ?
Dernière édition: il y a 3 mois, 1 semaine par Dominikos.
Temps de génération de la page: 0.26 secondes