Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La vie morontielle après la mort - La résurrection
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Éducation après la mort

SUJET: La vie morontielle après la mort - La résurrection

La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 mois, 1 semaine #4987

  • Jean
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Message: 81
  • Karma: 0
Salut tout le monde

(47.0) 47:2.1 Les écoles de Satania où l’on reçoit les bébés sont situées sur le monde finalitaire, la première des sphères de culture transitionnelle de Jérusem. Ces écoles où l’on reçoit des bébés sont des entreprises consacrées à élever et à éduquer les enfants du temps, y compris ceux qui sont morts sur les mondes évolutionnaires de l’espace avant d’avoir acquis un statut individuel inscrit dans les archives de l’univers.

C'est qui ces enfants du temps ?

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 mois, 1 semaine #4988

  • samuel
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • "Je est un autre"
  • Message: 771
  • Karma: 2
Salut Jean,
Se sont les enfants qui décèdent prématurément sur terre, y compris ceux qui sont morts sur les mondes évolutionnaires de l’espace « avant d’avoir acquis un statut individuel inscrit dans les archives de l’univers ».
Je ne me souviens plus si le livre d’Urantia nous parlent de décès « à partir de la naissance physique » ou la survie est accorder à partir de la fécondation (rencontre d'un spermatozoïde et d'un ovule) de la vie du futur bébé ?
Si c’est à partir de la fécondation, cela veut dire que la survie de l’enfant est aussi accordée lors du décès « durant la grossesse ».
Cela m’interpelle concernant l’avortement. (???)
Quoiqu’il en soit, c’est une information qui soulage et remplie d’espoir les parents qui ont perdu un enfant en bas âge.
De plus, ceux et celles qui n’auront pas eu l’expérience d’assumer et d’éduquer des enfants dans leurs vies terrestres, auront à vivre l’expérience parentale dans ces écoles de la nursery probatoire des mondes morontiels.
Excellant dimanche chez vous tous et toutes.
Samuel.H
« Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...»
www.urantiastudygroup.org/fr?c=RE

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 mois, 1 semaine #4992

  • jt611121
  • Hors ligne
  • Senior Boarder
  • Message: 70
  • Karma: 0
Bonjour, frère,
Les educateurs des mondes des maisons s'occupent d'individus, pleinement et matériellement reconstitués
dans la nursery probatoire. Et que je sache, un embryon ou un foetus n'est pas un individu.
L'individu est vitalement autonome, et non entièrement dépendant de la mère.
On imagine tées difficilement une reconstitution matérielle de l'enfant au stade embryonnaire ou foetal;
et l'accompagnement jusqu'à une naissance indépendante de la "mère" de cet enfant...
On parle d'individu, et non d'enfant potentiel. D'âme non développée ne pouvant être reliée qu'à un individu.
on nous dit que l'enfant vit neuf mois avant d'expérimenter la naissance. Mais c'est cette naissance qui lui
confère le statut d'individualité.Le Directeur de recensement de Salvington enregistre aloers un nouveau mental
en fonctionnement. Et c'est à partir de là que la mort prématurée de l'enfant le rend éligible à la repersonnalisation
matérielle sous la forme qu'il avait.
Le fait de s'être différencié de l'organisma maternelle lui a conféré le statut d'individu distinct des autres...
Le foetus ne respire pas. ses poumons ne fonctionneront qu'à la naissance pour la premire fois. Jusque là il dépend
l'oxygène maternel par le cordon ombilical.
Ce n'est pas un individu encore totalement..
Il s'y approche de plus e plus certes, mais ne le devient totalement qu'à la naissance.
Ce sont les soins extrêmement rigoureux et précis de la médecine moderne qui vont pouvoir soutenir les enfants prématurés.
mais ce sont des enfants nés.s'ils meurent ils sont évidemment elligibles à la repersonnalisaation sur la nursery finalitaire.
ILs ne sont pas issus d'une fausse couche ou d'une ivg;.
VOIlà quelques réflexions personnelles.
Amitiés.
Unité dans l'esprit.
Jacques

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 mois, 1 semaine #4993

  • samuel
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • "Je est un autre"
  • Message: 771
  • Karma: 2
Bien avant d’assister à l’accouchement de mes deux enfants, j’avais personnellement assisté l’agnelage de six cents brebis par an pendant une dizaine d’années.
Quel que soit le temps de gestation, la vie n’apparaît qu’à partir du premier cri, le nouveau-né respire, il est vivant.
Merci Jacques !
« Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...»
www.urantiastudygroup.org/fr?c=RE

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 mois #4994

  • samuel
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • "Je est un autre"
  • Message: 771
  • Karma: 2
Hello les amis,

« Ces anges s'occupent également beaucoup des moyens par lesquels l'esprit des hommes est libéré des tabernacles de la chair et leur âme escortée aux mondes célestes des maisons. Les anges sont les infaillibles et célestes guides de l'âme des hommes durant la période inexplorée et imprécise qui intervient entre la mort physique et la vie nouvelle dans les demeures de l'esprit » (P.1841-§5)

On peu logiquement pensé que certains, de leurs vivants sur terre, ont déjà exploré ses plans du mental et de l’esprit, ce qui fait qu’à leur mort physique ils ne se trouvent pas en terre inconnu.(Il doit aussi avoir un lien avec le franchissement des cercles psychique.)
C’est un sujet qui me passionne beaucoup depuis longtemps car je savais que certaines informations d’expérimentateurs pouvaient me permettre d’expérimenter pour aller voir par moi-même.
La première chose que j’ai vécue c’est le rêve conscient ou lucide, avec l’expérience on apprend à maîtriser les forces des sentiments, des émotions, de l’imagination, de l’idéalisation et de la peur.
À titre perso, je suis persuadé de l’existence du monde de l’esprit et de ses différents degrés.
Au risque de dire une bêtise de plus, je pense qu’il est logique de croire que les plus qualifiées seront accueillies et préparer les premiers dans le but de servir à l’élévation de ceux qui sont en bas.

Amitiés.
Samuel.H


Xénon écrit:
SUR LES PREMIERS INSTANTS DE LA SURVIE.

Étude sujette à évolution, débutée en 1982.

Dernière version : 08 septembre 2015.

Par Xénon.

Étude réalisée à partir de l’édition originale américaine de 1955.
Présentée la première fois lors de la Réunion nationale d’octobre 2009 à Notre Dame de Lumières. France.


I INTRODUCTION.

Qui n'a pas été intrigué par ce qui se passe au moment de la mort physique ? Selon les religions évolutionnaires l'âme humaine doit emprunter l'un des trois chemins suivants : le Ciel pour les justes, les Limbes - plus connu sous le vocable de purgatoire - pour les moins justes, et l'enfer pour les mauvais.
Le Livre d'Urantia nous révèle que l'enfer n'existe pas ; nous décrit le Ciel avec beaucoup de détails et ne nous dit presque rien de l'hypothétique purgatoire. Et pourtant de très nombreux écrits jalonnent la vie spirituelle de l'humanité et sont disponibles dans des livres tels que le livre des morts de l'Égypte ancienne pour ne citer que l'un des plus célèbres, et aussi l’Apôtre Pierre dans sa première Épître (3-19) « Mis à mort selon la chair…..C’est en lui qu’il s’en alla même prêcher aux esprits en prison ». Pierre le savait bien, Jésus a dû le lui dire.
Mais depuis quelques années, l’apparition de certains livres, cités en référence, décrivent des situations confirmant les anciens écrits et on pourrait imaginer qu'ils sont issus de cerveaux perturbés ou illuminés ; c'est là une façon un peu orgueilleuse de penser, car on rencontre beaucoup de coïncidences entre le Livre d'Urantia et tous ces derniers écrits.
Le but de cet article est une contribution à l'étude de ces phénomènes car il est tout à fait légitime de se poser quelques questions et si il y a des vérités dans certains textes, comment les extraire et les corroborer avec celles du Livre d'Urantia, considéré comme la référence la plus absolue que nous possédions aujourd'hui ? « Les Fascicules d'Urantia [….] constituent la plus récente présentation de la vérité aux mortels d'Urantia » (P.1008-§2). « La révélation est une technique qui permet d'économiser des âges et des âges dans le travail indispensable de triage et de criblage des erreurs de l'évolution, afin de dégager les vérités acquises par l'esprit » (P.1110-§4).

Cette étude ne sera pas inutile si elle peut satisfaire une seule personne et ensuite lui permettre d'engager une recherche plus approfondie, bien sûr si cela est déterminant pour la survie, ce que je ne crois pas, mais l'homme est tellement curieux.
Rassurez-vous, l'étude ne fait qu'apporter un début de réponse aux questions que nous nous posons. Tout en satisfaisant l'intellect, elle répond à quelque chose : elle compense les limitations de la révélation sur notre planète car tout n'a pas été révélé. Et je crois qu'il en ressort de la sagesse des révélateurs. C'est voulu, un passage du Livre le confirme.

À ce sujet on constate que la révélation d'Urantia n'est qu'une fraction d'un plan appliqué à tout l'univers local de Nébadon et particulièrement la révélation de la vie de Jésus : « Il [Jésus] chercha doucement à faire comprendre à ses apôtres qu'il accomplissait cette mission d'effusion non pour donner un exemple à quelques créatures de la terre, mais pour établir et démontrer un critère de vie humaine pouvant servir à tous les peuples de tous les mondes de tout son univers » (P.1594-§3).
Or notre appartenance à ce système perturbé de mondes habités, plus ou moins évolués ou retardés spirituellement à cause de la rébellion de Lucifer, ne nous empêchera pas de passer par les mondes des maisons. Cette loi élémentaire de la survie est généralisable à tous les mortels des mondes du système de Satania parce que le chemin vers le Père est commun ; c'est donc un des buts de la révélation : faire connaître les lois générales. Mais voici un autre but très intéressant : « La mission de la révélation […] .il faut que ces visitations divines décrivent des enseignements qui ne soient pas trop éloignés des idées et des réactions de l'âge où ils sont présentés. La révélation doit donc toujours garder contact avec l'évolution, et elle le fait. La religion de révélation se voit toujours limitée par la capacité des hommes à la recevoir » (P.1007-§1).

On peut donc affirmer que la révélation est conçue pour s'adresser à la majorité des personnes de son époque. Et c'est là que les doutes vont surgir pour certains. En effet nous sommes sur une planète anormale, retardée spirituellement, donc à l'écart ou si vous préférez, à la traîne, pour l'instant, des lois générales de la survie. Afin d’apporter plus de miséricorde aux humains, les êtres spirituels ont dû prévoir des amendements à la loi générale de survie, c'est ce que cette étude va vous démontrer. On peut dire aussi que, dans mille ans ou plus, tout sera peut-être rentré dans l'ordre, et que la grande majorité des Urantiens suivront alors la loi générale de survie.
Cette fameuse loi générale dont je parle s’adresse à tout notre univers local. En effet, le Livre en parle avec précision et clarté dans « Évasion terrestre » (49:6.1) p 568. Vous y remarquerez qu’il parle de tous « les différents types physiques et séries planétaires de mortels ». C’est bien la loi générale de la survie dans Nébadon.

Alors ! le Livre d’Urantia nous expose-t-il, à son habitude, des détails précis sur un lieu quelconque où séjournent les humains récemment décédés ? Le Livre est peu bavard à ce sujet, les Révélateurs ont certainement leurs raisons, mais ne ferment pas la porte à notre curiosité et nous fournissent un passage où les mots sont indubitables, en expliquant que ce lieu existe bien, à nous de le situer, d’en chercher des concordances avec les textes d’Urantia. Voici le texte en question en anglais suivi du nouvellement traduit en français :

“When the more spiritually and cosmically advanced mortals die, they proceed immediately to the mansion worlds; in general, this provision operates with those who have had assigned to them personal seraphic guardians. Other mortals may be detained until such time as the adjudication of their affairs has been completed, after which they may proceed to the mansion worlds, or they may be assigned to the ranks of the sleeping survivors who will be repersonalized en masse at the end of the current planetary dispensation.”
« Quand les mortels les plus avancés spirituellement et cosmiquement meurent, ils se rendent immédiatement aux mondes des maisons ; en général, ce dispositif opère avec ceux pour qui un gardien séraphique personnel a été assigné. Les autres mortels peuvent être empêchés de partir jusqu'à ce que le jugement de leurs affaires ait été parachevé, après quoi ils peuvent se rendre aux mondes des maisons, ou ils peuvent être affectés aux rangs des survivants endormis qui seront repersonnalisés en masse à la fin de la dispensation en cours » (P.1233-§6).
Vous pouvez vous rendre compte que cette nouvelle traduction du texte diffère légèrement de l’édition française actuelle du Livre qui renferme une erreur de traduction et de ponctuation ne facilitant pas son analyse logique, l’erreur se situe ici : « ...maisons. Ils peuvent aussi être… ». La virgule et le ou ont sauté, la dernière phrase n’est plus la conséquence de la phrase précédente. Dans « Naissance d’une Révélation » de Mark Kulieke, nous savons que les révélateurs corrigeaient en permanence les textes, on peut donc se fier au texte anglais original.

Ce texte vous paraît-il hermétique ? Vous verrez qu’une simple analyse, avec un peu de logique, va vous en révéler les décors sous jacents, et le panorama des premiers instants de la survie actuellement sur Urantia , va se dévoiler clairement. Ne vous inquiétez pas, l’analyse est à la portée de tout le monde.

II LA LOI DE SURVIE APPLIQUÉE ACTUELLEMENT À URANTIA.

L’analyse de ce texte nous dévoile plusieurs possibilités pour la survie. Vous remarquerez qu’il contient deux phrases admirablement séparées pour faire ressortir l’information. Les Révélateurs sont des experts en communication dirait-on aujourd’hui. Ils savent manier la stylistique et la ponctuation. Commençons notre analyse par la première phrase : « Quand les mortels les plus avancés spirituellement et cosmiquement meurent, ils se rendent immédiatement aux mondes des maisons ; en général, ce dispositif opère avec ceux pour qui un gardien séraphique personnel a été assigné. ». C’est clair, il n’y a rien à expliquer. La survivance est immédiate (à trois jours près), c’est le premier cas possible de survie. Et elle correspond à la loi générale de la survie dans tout Nébadon, mais elle s’adresse à des humains très évolués spirituellement et cosmiquement. Je pense, entre autres, à Mère Thérésa, à l’Abbé Pierre ou à Sœur Emmanuelle qui ont produit beaucoup de fruits de l’esprit, dont le service aux pauvres est un exemple. D’ailleurs le texte suivant le confirme : P.569 - §4 Pendant les premiers âges d'un monde évolutionnaire, rares sont les humains qui vont en jugement le troisième jour. À mesure que les âges s'écoulent, des gardiens personnels de la destinée sont affectés en nombre de plus en plus grand aux mortels en progrès ; des créatures évolutionnaires en quantité croissante sont donc repersonnalisées sur le premier monde des maisons le troisième jour après leur mort naturelle. En ces occasions, le retour de l'Ajusteur est le signal du réveil de l'âme humaine, et c'est la repersonnalisation des morts, tout aussi littéralement qu'au moment de l'appel en masse à la fin d'une dispensation sur les mondes évolutionnaires. Nous sommes toujours dans les premiers âges, loin des âges de lumière et de vie où les humains vivent jusqu’à cinq cent ans, n’est-ce pas ?
Poursuivons la lecture. La deuxième phrase est plus complexe et se compose de trois parties bien distinctes. La première partie est un tronc commun « Les autres mortels peuvent être empêchés de partir jusqu'à ce que le jugement de leurs affaires ait été parachevé,… ». Suit la deuxième partie de la phrase qui est un choix entre deux cas possibles « ... après quoi ils peuvent se rendre aux mondes des maisons » (premier cas possible), ou ils peuvent être affectés aux rangs des survivants endormis qui seront repersonnalisés en masse à la fin de la dispensation en cours (deuxième cas possible) ».

Ce qui nous fait au total trois cas possibles que l’on peut respectivement résumer ainsi :

1. Premier cas : résurrection immédiate sur le premier monde des maisons,
2. Deuxième cas : affaires à parachever et suivi de la résurrection comme précédemment,
3. Troisième cas : affaires à parachever et endormissement.

Vous remarquerez que les Révélateurs ont inséré un tronc commun «…affaires ait été parachevé ». Et que l’on retrouve bien maintenant les deux fonctions élémentaires de la logique : OU et ET. On les savait experts en communication, ils le sont aussi en philosophie. Précisons maintenant le mot « parachevé » à l’aide du dictionnaire : « Parachever : mener à son complet achèvement avec un soin particulier ». On pourrait dire qu’il a pour synonyme « complété ».

Continuons notre séquence d’explications, en n'oubliant pas que dans ces trois cas, les humains sont bien décédés.

Premier cas, celui des « mortels les plus avancés spirituellement et cosmiquement… ». La personnalité est endormie pendant trois jours. Le troisième jour, les humains survivent sur le premier monde des maisons en retrouvant leur identité. La personnalité est donc « réactivée ».

Deuxième cas, il se compose de deux parties bien distinctes : affaires à parachever et suivi de la résurrection.

- Affaires à parachever : C’est un tronc commun, « Les autres mortels peuvent être empêchés de partir jusqu'à ce que le jugement de leurs affaires ait été parachevé, » c’est une période probatoire pendant laquelle les anges complètent leurs observations, ils vont donner un avis sur quelque chose qui évolue ! Sur les actions et les intentions de l'humain concernant son désir de poursuivre sa carrière vers le Paradis ! Il s'agit bien d'un choix fait par une personnalité, donc une personnalité active, c'est-à-dire un être humain complet (âme, identité, personnalité, Ajusteur) qui agit sans son enveloppe charnelle. Et ils ne sont pas endormis puisqu'ils le seront dans le troisième cas de survie. Remarquez les mots « empêchés de partir », une autre traduction possible serait « retenus ». Une question s’impose : retenus où ? Réponse : Ils sont bien empêchés de partir de là où ils vivaient, c’est à dire de leur planète natale, n’est-ce pas ?

- Et résurrection : « ... après quoi ils peuvent se rendre aux mondes des maisons » qui est clairement une option, celle de se rendre sur les mondes des maisons afin de poursuivre la carrière. Je suppose que la personnalité est alors endormie pour ressusciter le troisième jour de façon à laisser le temps à l'ajusteur de se rendre à Divinington et de revenir sur le premier monde des maisons.

Troisième cas, il se compose de deux parties bien distinctes : affaires à parachever et endormissement

- Affaires à parachever : C’est le tronc commun vu précédemment.

- Et endormissement : « …, ou ils peuvent être affectés aux rangs des survivants endormis qui seront repersonnalisés en masse à la fin de la dispensation en cours » : option de mise en attente dans l'endormissement afin de poursuivre plus tard la carrière d'ascension. La personnalité n'est alors plus active.

Revenons à la logique du texte :

• Dans le premier cas ils retrouvent leur identité le troisième jour. Ils survivent ; leur personnalité est « ré-activée »,
• Dans le troisième cas, après le tronc commun, ils sont plongés dans un sommeil jusqu'à l'appel dispensationnel et leur personnalité n'est plus active. Ce sont des survivants endormis.
• Donc dans le deuxième cas, après le tronc commun, étant donné qu’ils ne sont pas endormis, ils sont bien vivants, donc actifs, et les êtres spirituels les observent et les guident afin de prononcer un jugement complet à leur égard : les anges ont besoin de données supplémentaires pour les faire avancer vers les mondes des maisons. N’étant pas endormis, ils sont bien conscients pour faire « leur choix définitif », déduction confirmée par la phrase suivante qui fait partie de la même page et qui témoigne du haut degré de miséricorde dont font preuve les juges célestes : « Cela ne signifie pas que les êtres humains doivent bénéficier d'une seconde chance après avoir rejeté la première ; il n'en est nullement ainsi. Mais cela signifie que toutes les créatures volitives doivent avoir une véritable occasion de faire un choix indubitable, pleinement conscient et définitif » (P.1233-§5). Notez les mots pleinement conscient, ils confirment que la personnalité est bien active. Et si ils sont « empêchés de partir, retenus » pour faire leur choix définitif alors qu’ils étaient sur Terre, le lieu où ils vont faire ce choix conscient est bien Urantia.

Le schéma de la survivance se résume alors au suivant : (impossible à poster, le schéma est resté sur mon ordi)


Il n'y a pas d'erreur. Il y a bien là trois situations après la mort, et là, c’est très clair ! Les révélateurs ne peuvent être plus précis !

Où cette personne fera-t-elle ce choix définitif ? Certainement pas sur les mondes des maisons parce qu'elle peut s'y rendre après. Y-a-t-il une autre planète entre Urantia et le premier monde des maisons ? Non ! Le Livre n’en parle pas ! On supposera que c'est sur sa planète natale et il se pourrait qu'à la fin de cette période probatoire, l'humain survivant apparaisse sur les mondes des maisons le troisième jour, afin de laisser à l'Ajusteur le temps de se rendre sur Divinington et de revenir pour participer à la résurrection dans les salles morontielles du premier monde des maisons.

D’autres possibilités existent, non mentionnées dans ce paragraphe mais citées maintes fois dans le Livre : la fusion, sur sa planète natale, avec son Ajusteur « dans des charriots de feu » pour ne citer qu’Énoch ou le refus de poursuivre la carrière ascensionnelle vers le Paradis.

Voilà, c'est le tronc commun qui soulève beaucoup de problèmes. Pour ma part c’est « l’espace de certains phénomènes, où les êtres essayent de communiquer avec nous ». Mais pourquoi existe-t-il ? La réponse réside dans les mots suivants : planète anormale, majorité d'humains attardés spirituellement, premiers âges…. En fait, il faut que la miséricorde s'applique et en voici la preuve : « Les cercles cosmiques de croissance de la personnalité doivent finalement être atteints, mais il peut arriver que, sans qu'il y ait faute de votre part, les accidents du temps et les handicaps de l'existence matérielle vous aient empêché de dominer ces niveaux sur votre planète natale. Si vos intentions et vos désirs ont une valeur de survie, des décrets seront émis pour prolonger votre période probatoire. On vous allouera du temps supplémentaire pour démontrer ce que vous valez » (P.1233-§3).
« Si jamais il y a un doute sur l'opportunité de faire avancer une identité humaine vers les mondes des maisons, les gouvernements de l'univers décident invariablement dans l'intérêt personnel de l'individu. Sans hésiter, ils élèvent cette âme au statut d'être transitionnel, tout en continuant leurs observations sur ses intentions morontielles et ses desseins spirituels émergents. Ainsi, la divine justice est certaine d'être accomplie et la divine miséricorde se voit accorder une nouvelle occasion d'étendre son ministère » (P.1233-§4). Si l’humain, après sa mort, a des intentions morontielles c’est qu’il vit, réside et pense dans un état transitionnel.
J'ai volontairement souligné le mot intentions car l'humain n'a pas encore fait son choix et remarquez que les cercles cosmiques sont liés à « planète natale ». Autre remarque : le mot « probatoire » est important et bien traduit car il réapparait dans le chapitre traitant des « nurseries probatoires » du premier monde des maisons. Probatoire voulant dire d’après le dictionnaire : « Qui permet de vérifier que la personne a bien les capacités, les qualités, les connaissances requises (Dictionnaire Larouse) ».

Le mot transitionnel contient un petit problème : il est employé plusieurs fois avec le mot morontiel, comme s'il avait un sens distinct ou comme s'il dépeignait un état différent. En fait, l'état morontiel existe même quand l’être vit dans la chair, c'est l'âme et dès la mort, l'être humain devient morontiel. On pourrait penser que le mot « transitionnel » s’applique au passage de la chair à l’état morontiel, celui d’avant le premier monde des maisons. Une hypothèse est avancée dans les lignes suivantes, vers la fin de cette étude.
Mais avez-vous bien noté ? « Les cercles cosmiques de croissance de la personnalité doivent finalement être atteints ». Cette croissance ne peut se faire qu'avec un véhicule complet : l'humain, pendant un temps supplémentaire légalisé par décret, donc officialisé. Or une personnalité endormie est inconsciente du temps qui passe.
Il s'agit bien d'une période probatoire. Remarquons au passage que les révélateurs emploient le verbe "prolongent" pour indiquer au lecteur que la vie dans la chair est un début de période probatoire.

Si j'ai parlé auparavant de la loi générale de survie dans Nébadon c'est à cause de la phrase suivante : « …Il faut que ces âmes survivantes reposent dans un sommeil inconscient jusqu'au jour du jugement d'une nouvelle époque, d'une nouvelle dispensation, de la venue d'un Fils de Dieu faisant l'appel nominal de l'âge et jugeant le royaume. C'est la pratique générale dans tout Nébadon » (P.341-§1).

Vous avez bien lu, c'est la pratique générale, mais sur Urantia il y a des particularités. Tout n'est pas révélé, lisons ce qui suit: « ….Deux difficultés entravent mes efforts pour expliquer exactement ce qui se passe pour vous dans la mort, le vous survivant, qui est distinct de l'Ajusteur qui vous quitte. L'une d'elles consiste dans l'impossibilité de transmettre, à votre niveau de compréhension, une description adéquate d'une opération se situant à la frontière des domaines physique et morontiel. L'autre difficulté provient des restrictions placées par les autorités célestes gouvernant Urantia sur ma mission en tant que révélateur de la vérité. Beaucoup de détails intéressants pourraient être présentés, mais je ne les révèle pas sur le conseil de vos superviseurs planétaires immédiats. Toutefois, je reste dans les limites de mes attributions en exposant ce qui suit :… » (P.1233-§ 7).
Le texte est clair, il se passe quelque chose à la frontière des domaines physique et morontiel, et beaucoup de détails intéressants ne nous seront pas révélés. Pourquoi cela ? Soit parce que nous le saurons à la prochaine révélation, soit parce que c'est à nous de le rechercher, soit que cela n'en vaut pas la peine car sans importance pour la carrière du Paradis, ou encore cette frontière sera obsolète dans « un millénaires ».
Il est intéressant de noter que les lignes précédentes sont dictées par un Messager Solitaire d'Orvonton, un être de passage sur Urantia. D'ailleurs, il reconnaît que sa révélation est limitée par nos superviseurs immédiats : les anges qui nous protègent et nous guident.

Réfléchissons un peu sur le lieu du déroulement de la période probatoire. Se situe-t-il sur les mondes des maisons ? Non, puisque les mortels s'y rendent après. Le Livre d'Urantia nous révèle-t-il un autre endroit ? Une planète ? Non ! Alors il ne reste plus que notre bonne vieille Terre et l'espace compris entre elle et les mondes des maisons. En fait, une indication nous est fournie lors de la résurrection de Jésus «… Depuis le matin de sa résurrection jusqu’à son ascension, il traversa les multiples phases de la vie morontielle de transition humaine depuis le monde de la matière jusqu’à celui de l’esprit » (P.1112 §2). Encore une fois, Jésus était bien décédé humainement et pourtant il traversa bien UNE PHASE de la vie morontielle depuis le monde de la matière c'est-à-dire la Terre, d'ailleurs cela paraît logique, après la mort, les nouveaux survivants ne seront pas dépaysés, choqués, par un environnement nouveau. La réponse nous est encore apportée par Jésus, notre Créateur : « Ces anges s'occupent également beaucoup des moyens par lesquels l'esprit des hommes est libéré des tabernacles de la chair et leur âme escortée aux mondes célestes des maisons. Les anges sont les infaillibles et célestes guides de l'âme des hommes durant la période inexplorée et imprécise qui intervient entre la mort physique et la vie nouvelle dans les demeures de l'esprit » (P.1841-§5). Or, vous le savez, ces deux derniers termes « inexplorée et imprécise » ne peuvent pas s’appliquer dans un environnement tel que celui des mondes des maisons, où tout est bien orchestré, organisé, structuré pour l’ascendeur survivant.
Remarquons les mots que j'ai volontairement soulignés. Les plus importants sont "…guides célestes…". Voici la définition du mot guide tirée du dictionnaire Larousse: Personne qui accompagne pour montrer le chemin, pour faire visiter: Exemple, le guide de haute montagne. Croyez-vous qu'un guide puisse donner ses conseils à une personne endormie, inconsciente ? Non. Alors il ne peut s'adresser qu'à une âme en évolution, à une personnalité en activité donc consciente. Notez aussi l’adjectif infaillible, ou sûr, qui, associé au mot escortée correspond parfaitement à l'autre fonction du guide : une présence permanente aux côtés du survivant, mais pour quelles raisons ? Peut-être à cause de cet espace intermédiaire compris entre la terre et le premier monde des maisons dont la traversée demande une période de temps imprécise et inexplorée. N'oublions pas que l'humain doit parfaire son choix sur la vie éternelle, il lui faut un instructeur confirmé et très spirituel de façon à ce qu'il mette le moins de temps possible pour accéder aux premiers cercles cosmiques d'où « la période de temps imprécise et inexplorée ». D’ailleurs, il peut refuser la survie même après sa mort physique d’où le mot « imprécise ».

Sous quelle forme corporelle l'humain va t-il exécuter cette période probatoire après la mort ? Nous pensons à une structure de type morontielle, comme vous le montre la suite de l’étude. La lecture d'autres livres nous en donnera la clef, et si on lit avec attention la page 1209 on s'aperçoit que le franchissement des cercles psychiques se fait sur la planète natale, sauf accident : « …l’homme fait, un par un, l’ascension des cercles de progression planétaires, depuis le septième jusqu’au premier » (P.1209 §5). De même, la page 1241-§(5, 6 et 7) sur les anges gardiens, donne une classification très précise des classes d'humains, classification qui peut être mise en parallèle avec les lignes précédentes.

À ce niveau de l'étude il faut faire une mise au point très importante. Quand les Révélateurs disent « pour prolonger votre période probatoire. On vous allouera du temps supplémentaire pour démontrer ce que vous valez », il ne s'agit pas de réincarnation ; la réincarnation n'existe pas pour les humains de l'univers de Nébadon : « Dans tout l'univers de Nébadon, les Spornagias sont les seules créatures qui se réincarnent ainsi ou d'une autre manière » (P.528-§4 . Voir l’étude postée sur le forum à ce sujet.

Voici encore quelques phrases qui apportent encore beaucoup d’eau à notre moulin, il s’agit de la résurrection de Jésus citées à la page 2029-§1 : « Jésus ressuscité se prépare maintenant à passer une courte période sur Urantia pour faire l'expérience de la carrière morontielle ascendante d'un mortel des royaumes ». Phrase qui ressemble à celle citée plus haut. Ceci ne peut pas être plus clair, la carrière morontielle ascendante d’un mortel survivant commence sur Urantia, et plus elle sera courte, mieux cela vaudra pour lui. Mais voyons la suite : « Bien que cette période de la vie morontielle doive s'écouler sur le monde de son incarnation en tant que mortel,… » Notez les mots « doive » et « en tant que mortel », particularité à Urantia, « …elle sera, sous tous les rapports, la contrepartie de l'expérience des mortels de Satania qui passent par la vie morontielle progressive des sept mondes des maisons de Jérusem » Le terme important est : la contrepartie. C’est la loi générale !! Le langage des Révélateurs oscille entre la loi générale de survie et les particularités liées à Urantia.
Mais Jésus est aussi passé par le premier monde des maisons puisqu’un monument commémoratif y est dressé (P. 2015-§7). Et la suite est aussi intéressante « Les mortels des royaumes se lèveront au matin de la résurrection avec un corps de transition ou morontiel du même type que celui de Jésus quand il sortit du tombeau ce dimanche matin. Ces corps n'ont pas de circulation sanguine et ces êtres ne se servent pas de nourriture matérielle ordinaire, néanmoins ces formes morontielles sont réelles. Quand les divers croyants aperçurent Jésus après sa résurrection, ils le virent réellement ; ils n'étaient pas victimes de leurs propres visions ou hallucinations » (P.2029-§3).
Puisque « Les mortels des royaumes se lèveront au matin de la résurrection avec un corps de transition ou morontiel » est-ce que le corps de transition est plus approprié à un survivant peu « spirituel » ? Ce qui voudrait signifier qu’il existe aussi des degrés dans l’essence des ces corps, ce n’est pas choquant puisque nous changeons de corps plusieurs centaines de fois lors de notre ascension vers le Paradis.
Nous remarquons aussi que les Révélateurs font bien la distinction entre « corps de transition » et « corps morontiel » en disant « Ces corps n’ont pas de circulation …. » et « …CES formes morontielles sont bien réelles. Il y en a bien plusieurs formes. Donc le corps de transition est d’essence morontielle. Quelles indications précises dans les mots quand je vous disais que les Révélateurs sont des champions en communication !!
Passons aux écrits extérieurs au Livre d’Urantia !

III ECRITS EXTÉRIEURS AU LIVRE D’URANTIA.

Premier écrit.

Dans les religions, de nombreux personnages célèbres et reconnus pour leur spiritualité, ont eut des visions de cet espace intermédiaire ; ils y ont vu des choses belles et ténébreuses ce qui les conforta dans l'existence d’un « Au-delà ». Rappelez-vous ! Le Livre d’Urantia nous révèle que l'Enfer, n'existe pas (P.976-§1).
En lisant la littérature citée en référence on peut d'ores et déjà dire que cet espace intermédiaire est auto créé par la pensée des humains qui s'y retrouvent, d'où, peut-être, la nécessaire présence d'un ange-guide quand la visite passe dans les endroits où séjournent les grands criminels et autres personnes très peu spirituelles.
Mais l'espace qui nous intéresse est celui qui se situe juste avant de passer au premier monde des maisons. Pourquoi ceci ? Parce que nous pouvons corroborer certains écrits avec le Livre d'Urantia.

Nous savons que « Ceux qui vont sur les mondes des maisons n'ont pas l'autorisation d'envoyer des messages en retour à ceux qu'ils aimaient » (P.1230-§6). Tout le monde est d'accord avec cette disposition qui est une règle dans tous les Univers. Mais il s'agit bien d'êtres qui sont déjà sur les mondes des maisons ; la raison est simple, on doit gagner notre survivance par notre comportement dans la chair ceci afin d'éviter l'effet « Saint Thomas », (je ne crois que ce que vois).

Alors pourquoi y a-t-il des communications entre certains humains et ceux qui nous ont quittés ? Tout simplement parce ces derniers ne sont pas sur les mondes des maisons mais bien dans cet espace intermédiaire et qu'ils ont l'autorisation de communiquer avec nous d’une manière ou d’une autre.
Voici un passage du livre de Jean Prieur « Les visiteurs de l'autre monde ». Il s'agit du dialogue entre un Ange et son protégé décédé, ce dernier communique avec son épouse encore vivante qui nous rapporte la discussion. L'Ange sait que son protégé est enfin prêt à franchir le seuil, prêt à aller sur ce que nous appelons le premier monde des maisons. Écoutons-le : L'Ange : « De même que la fleur est la joie des arbres, vous êtes la joie du Créateur. L'avantage vous reste, la mort vous fut un gain et la victoire vous est acquise. Venez, venez, car tout est prêt. Heureux les invités à la fête divine ! Venez, c'est ici la porte des cieux. […] De celui qui vaincra je ferai une colonne dans le Temple de mon Dieu et il n'en sortira plus ». Là-dessus s'instaure un dialogue entre l'Ange et le protégé qui ne veut pas encore franchir le seuil parce qu'il veut attendre son épouse et surtout, continuer à communiquer avec elle, car il vient d’apprendre que toute communication deviendra impossible dès le seuil franchi, c'est-à-dire qu'on retrouve la phrase du Livre d'Urantia précédemment citée « Ceux qui vont sur les mondes... ». Finalement l'Ange respecte le libre arbitre de son protégé et lui dit : « Dieu te tend la main, tends-lui la tienne. Il ne te la prendra pas de force. L'amour de la Terre n'est pas un péché : malgré ses tares elle est à jamais sanctifiée par l'Incarnation. L'amour pour les êtres n'est pas une offense à l'Amour. Dieu aime que l'on aime et Sa création et Ses créatures ».

Avez-vous noté la douceur des paroles de l'Ange ? Tout y est : la beauté, le libre arbitre et l'amour. Mais quelle précision quand il évoque le Temple de Dieu ! Temple que l'on retrouve dans le Livre : « Le vrai centre de toutes les activités sur le premier monde de maisons est la salle de résurrection, le temple colossal où l'on reconstitue les personnalités » (P.532-§9).

L'Ange n'oublie pas de réconforter son protégé en lui précisant que la terre est à jamais sanctifiée par l'Incarnation. Mot écrit avec un I majuscule. Le Livre le dit aussi : « Urantia est le sanctuaire sentimental de tout Nébadon ; la plus importante de dix- millions de planètes habitées, la demeure humaine de Christ Micaël » (P.1319-§1).

Deuxième écrit.

Toujours dans le même livre, voici un extrait dont je vous laisse juge, l'Ange parle : « Ton état mental doit être celui de la paix, de la solitude et de la prière. Et une conscience la plus aigüe possible. Tu dois être consciente de l'Esprit avec lequel tu es conjointe. Paix solitude, prière, lucidité, superconscience. Le subconscient n'ayant rien expliqué du tout, il serait temps de ne plus expliquer le supérieur par l'inférieur. La démarche inverse serait plus profitable et plus originale. La cause est en haut et non en bas. Toutes les causes sont en haut ».
Vous avez noté, l'Ange dit qu'il faut s'élever pour prendre conscience de l'Esprit qui nous habite, il s'agit de l'Ajusteur de Pensée, confirmé par le Livre : « Si l'on est disposé à admettre, comme hypothèse de travail pratique, l'existence d'un mental théorique subconscient dans la vie intellectuelle qui autrement est unifiée, alors, pour être logique, on devrait supposer l'existence d'un domaine semblable et correspondant d'activité intellectuelle ascendante, en tant que niveau superconscient, la zone de contact immédiat avec l'entité spirituelle intérieure, l'Ajusteur de Pensée » (P.1099-§5). Sans commentaire, c’est clair.

Toujours dans le même livre voici une description d'un des Esprits mentaux adjuvats.
L'Ange : « La cause finale est l'amour et c'est parce que Dieu est amour qu'Il nous accorde la vie éternelle. Fais confiance à tes intuitions, elles viennent de nos rivages en suivant une trajectoire de feu ». Vous avez trouvé, il s'agit de l'Esprit mental adjuvat d'intuition qui circule dans ses canaux appropriés : « Dans l'expérience du mortel, l'intellect humain réside dans les pulsations rythmiques des esprits-mentaux adjuvats ; il met en actes ses décisions dans le cadre produit par sa mise en circuit dans ce ministère » (P.1286-§6).

Troisième écrit.

Vous avez peut-être lu le livre « La vie après la vie » du Docteur Moody. Dans cet ouvrage, ceux qui reviennent de leur voyage de « l'au-delà », puisqu'ils reviennent à la vie normale, décrivent des choses qui me semblaient bizarres, mais maintenant je comprends mieux ce qu'ils ont vu. Je vous citerai quelques descriptions, où ils voient des êtres errer, impassibles ou irascibles parce qu'on les a dérangés, bref des attitudes similaires à celles qu'ils avaient sur terre de leur vivant, en fait les anges les observent.

Quel crédit apporter à ces récits ? Beaucoup contiennent de la vérité, vous allez comprendre pourquoi. Attention je vous rappelle que seul Lazare a été ressuscité par Jésus et il n'y aura pas d'autre acte de ce genre dans notre univers local. En fait, toutes les personnes qui sont revenues à la vie n'étaient pas mortes mais dans un autre état de conscience.

Une personne décrit le monde qu'elle a eu l'occasion de voir dans son état de « mort apparente ». Je vous la cite : « j'étais dans un endroit où la lumière provenait de partout et de nulle part à la fois, il n'y avait pas d'ombre là-bas ». Qu'avait-elle vu ? Les mondes architecturaux ? C’est possible ! Voici pourquoi. Lisons la description des mondes architecturaux : « Dans ces conditions d'éclairage, les rayons lumineux ne paraissent pas venir d'un point ; ils ne font que filtrer hors du ciel en émanant uniformément de toutes les directions de l'espace » (P.520-§2).
Vous savez qu’une ombre est créée si la lumière provient d'une seule source lumineuse. Or, sur les mondes architecturaux, l'éclairage provient de la voûte céleste tout entière, et uniformément donc de même intensité, par conséquent il n'y a pas d'ombre là-bas.

Si je vous ai cité ce dernier écrit, c'est pour vous dévoiler, de la part du Livre d'Urantia, une certaine façon de trouver des correspondances dans la littérature extérieure : il y a de la vérité ailleurs, à nous de la découvrir et de la mettre en valeur.

IV CONCLUSION.

Cette conclusion a été rédigée par notre groupe de travail qui étudie le Livre dans les domaines philosophique, scientifique et religieux depuis une quarantaine d'années.

Ne perdez pas de vue que les révélations d'Urantia seront diminuées d'une partie de leur exactitude, concernant certains faits, dans un millénaire (P.1109-§4). Ceux d'entre nous qui ont pris connaissance de la nécessité actuelle des espaces de transition, (ne faites pas de confusion avec les mondes de transition), par les révélations autorisées depuis ces espaces intermédiaires situés entre notre monde et les mondes des maisons, auront pu discerner que cette zone psychophysique n'est que provisoire et répond aux besoins évolutionnaires considérablement ralentis par la rébellion de Lucifer. Ces besoins sont inhérents à la justice et à la miséricorde divines ; ils n'existent que pour un temps. Ils deviennent inutiles pour une sphère évolutionnaire normale d'un âge avancé.
Nous avons la conviction que tous ces phénomènes de chanelling et autres sont issus de cet espace intermédiaire. Les humains qui s’y trouvent ont les mêmes comportements qu’ils avaient de leur vivant et pensent qu’ils sont devenus supérieurs en connaissance et spiritualité. Mais il faut aussi qu’ils fassent les mêmes efforts que nous qui vivons dans la chair, efforts d’étude et de sagesse, s’ils veulent progresser VERS le premier monde des Maisons, le livre d’Urantia doit aussi être à leur disposition pour les aider. Nous nous sommes aperçu récemment que certains « êtres », par chanelling, affirment que la réincarnation existe. Vous voyez, ils n’ont pas encore lu et étudié le Livre ! Comme quoi leur comportement n’a pas beaucoup changé quand ils étaient incarnés ! Les anges doivent avoir beaucoup de travail dans cet espace intermédiaire ? C’est pourquoi il faut prier pour aider tous ceux qui s’y trouvent.

Cet espace de transition sera-t-il encore en place quand s'achèvera le prochain millénaire ? Nous n'en sommes pas certains. Et ceci expliquerait les difficultés qu'on eut les révélateurs à son sujet (P.1233-§.
La mission principale des auteurs du Livre d’Urantia est de révéler le Plan Universel et Divin - vérité, beauté, bonté - ainsi que de nous apprendre à obtenir une haute conscience de la filiation divine et de la fraternité humaine, plutôt que de révéler ce qui ne doit pas être. En conséquence, cette étude n'est que secondaire pour la carrière vers le Paradis : elle apporte un début de réponse à tous les écrits religieux ou profanes qui sont apparus. Nous rajouterons que plus les humains s'élèveront spirituellement, et c'est le but de la Cinquième révélation, moins ils passeront par ces espaces de transition, rendant ainsi obsolète leur utilité.

Les livres cités en annexe sont indiqués dans un ordre tel que leur lecture soit aussi progressive que logique tout en offrant un minimum de résistance dans les messages qui seraient susceptibles de heurter assez violemment les préjugés trop ancrés dans nos habitudes mentales.
Ces révélations partielles constituent des messages qui devraient concerner une majorité d'humains d'aujourd'hui y compris ceux qui sont tout à fait persuadés de ressusciter sur le premier monde des maisons, voire plus, dès maintenant.
À l'encontre de tels jugements de certitude et pour ceux qui restent persuadés que le Livre d'Urantia détient toute la vérité, la lecture des messages de Rolland de Jouvenel en provenance de l'espace de transition, leur révèlera qu'il existe dans ces « mondes intermédiaires » des êtres d'une grandeur spirituelle telle que ces prétendants aux sphères morontielles en seraient éblouis et confondus.
Enfin le tome 3 des messages de Rolland, est un choix presque arbitraire parmi les six volumes du même auteur. Ces volumes peuvent être lus dans leur ordre naturel de révélation, mais ce n'est pas une nécessité car ils sont constitués d'un ensemble de messages dont la chronologie n'a rien d'absolu pour leur bonne compréhension.

La découverte du Livre d'Urantia par un chercheur de la Vérité peut passer par les chemins de la philosophie, de la science, ou celui de la religion avec son cortège de questions si celles qu’il pose indiquent son intérêt pour « l'au-delà ». Cette étude pourra inciter cette personne de bonne volonté à en savoir plus : il faudra alors lui proposer le Livre d'Urantia.

Encore quelques mots : vous avez remarqué que la traduction du Livre d’Urantia en français comporte des erreurs dans son texte et dans sa ponctuation. Vous avez vu que ces erreurs prêtent à confusion et vous empêchent de progresser. C’est pourquoi il est indispensable de les signaler et d’utiliser la dernière version traduite, et pour ceux qui le peuvent, posséder une copie légale et originale du Livre d’Urantia en anglais.
Aujourd’hui, vous avez eu un scoop : le Purgatoire n’est pas hypothétique, il est bien réel (nous entendons les Séraphins des Églises se réjouir. C’est une plaisanterie !!).

Pour finir, nous vous offrons ce conseil : ne perdez pas trop de temps dans l'étude de ces espaces intermédiaires, ils n'ont pas beaucoup d'intérêts par rapport aux vérités contenues dans le Livre d'Urantia, mais ils en possèdent quand même un, dans la mesure où, à la lecture des messages qui en émanent, ils permettent de situer votre spiritualité en la comparant avec celle de ceux qui y sont déjà. « Les fruits de l’esprit, toujours les fruits de l’esprit ».

Enfin, prions pour tous les êtres qui s'y trouvent afin qu'ils puissent progresser dans la recherche de la vérité et un jour « se présenter à la table du Père » en franchissant le seuil du Royaume. Qui d'entre nous, ne voudrait pas retrouver, au cours de son ascension, un être cher qui le remerciera d'avoir prié pour lui, de l'avoir aidé de notre vivant. « Le royaume des cieux n'est ni un ordre social, ni un ordre économique ; il est une fraternité exclusivement spirituelle d'individus connaissant Dieu » (P.1088-§4). Ainsi vous aurez accompli la volonté de Dieu : aider votre prochain à découvrir Son Père Céleste et votre récompense sera : « Quand un homme consacre sa volonté à faire la volonté du Père, quand un homme donne à Dieu tout ce qu'il a, alors Dieu fait de cet homme plus qu'il n'est » (P.1285-§4).


V ANNEXE.

1° "Après la mort" de Camille Flammarion. Éditions "j'ai lu" N° 311.
2° "La mort ouvre sur la vie" de Nevill Randal Éditions "j'ai lu" N° A359.
3° "Les visiteurs de l'autre monde" de Jean Prieur. Existe chez plusieurs éditeurs.
4° "Au seuil du royaume" Tome 3. De Marcelle de Jouvenelle. Éditions Fernand Lanore
etc etc…

La diffusion et la traduction de cet article sont autorisées à condition de respecter l’intégralité du texte.
« Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...»
www.urantiastudygroup.org/fr?c=RE

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 2 semaines, 3 jours #5109

  • andre
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • pominville@libero.it
  • Message: 229
  • Karma: 1
Salutations à tous,

Samuel dans ta soif de toujours mieux comprendre, tu as bien fait de citer cette étude de Xénon.
Je,personnellement, ai été stimulé à ouvrir mon mental sur des pistes non-fréquenté par plusieurs lecteurs de LU.

Merci Xénon,
Merci Samuel
<p style="color:white"><small>Ne vs inquiétez de rien.</small> </p>
Temps de génération de la page: 0.71 secondes