Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

La vie morontielle après la mort - La résurrection
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Éducation après la mort

SUJET: La vie morontielle après la mort - La résurrection

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 3 semaines, 5 jours #3538

  • tor
  • Hors ligne
  • Platinum Boarder
  • Message: 626
  • Karma: 2
On est bien d’accord Claude – Plus on arrive à communiquer avec l’ajuster plus a des chances de survivre.

Mais le problème est qu’un être humain normal n’entend pas les communications de l’ajuster.

Peut-être 2-3 fois dans une vie et dans des circonstances exceptionnelles.

La communication avec l’ajuster est améliore quand on entre dans le troisième cercle psychique et reçois un gardien Séraphique personnel.

Quand au lecteur du livre d’Urantia qui dit qu’il est dans le troisième cercle tout en vivant une vie très ordinaire - je ne le crois pas

Fascicule 110. Position des Ajusteurs par rapport aux mortels individuels
6. Les sept cercles psychiques : bigbluebook.org/fr/110/6/

110:7.9
Bien que la voix de l’Ajusteur soit toujours en vous, la plupart d’entre vous l’entendent rarement au cours d’une vie. Les êtres humains qui n’ont pas atteint le troisième et le deuxième cercle entendent rarement la voix directe de l’Ajusteur, sauf dans des moments de suprême désir, dans une situation suprême et à la suite de quelque décision suprême.
Dernière édition: il y a 3 semaines, 5 jours par Bgondontaire.

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 3 semaines, 5 jours #3539

Tor: un être humain normal n'entend pas les communications de l'Ajusteur..

Toutefois il peux ressentir sa présence:

5:2.5 (65.1) .. À mesure que l’âme, créée conjointement par le mental et l’Ajusteur, affirme progressivement son existence, il se développe une nouvelle phase de conscience d’âme capable de ressentir par expérience la présence des Moniteurs de Mystère et de reconnaitre leurs directives spirituelles et leurs autres activités supramatérielles...



www.urantia.org/fr/le-livre-d-urantia/fa...search-jump-result-0

Claude.
Dieu est notre Père qui nous aime.

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 3 semaines, 3 jours #3541

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 245
  • Karma: 1
tor écrit:
Vous n’êtes pas très bavard en ce moment.

Bon, si tu insistes…

Bonjour à tous,

tor écrit:
Croyez-vous qu’après la mort on pose la question suivant au défunt ?
Veux-tu survivre ou préfères-tu t’arrêter ici ?

Je suis assez convaincu que les êtres célestes en charge de notre destinée n'auront pas besoin de nous poser la question pour le savoir ; qu'ils connaissent même « le tréfonds de notre âme », et nos plus profondes aspirations, mieux que nous.

Mais la question se pose-t-elle vraiment ?

97% des Français (selon l'Ipsos) souhaiteraient « vivre le plus longtemps possible et dans les meilleures conditions » tandis que 39% (selon Psychologies) voudraient carrément être immortels.

Pour eux, donc, pas de problèmes : il seront heureux de se réveiller dans l'autre monde. Cela ne signifie pas qu'ils voudront tous être éternels. Mais ils auront bien le temps de se décider.

Poser une telle question, qui ressemble quand même fort à un ultimatum, me semble alors assez déplacé.

Mais il y a aussi quelques personnes pour qui le seul fait d'exister est une torture.

Certains d'entre eux arriveront à la mort sans que subsiste le moindre espoir de leur redonner le goût de vivre. Ils feront alors partie des irrécupérables.

Alors…

« Quant aux personnalités non récupérables d’un royaume, le fait que nul esprit immortel ne soit présent pour agir conjointement avec les gardiens collectifs de la destinée constitue la cessation de leur existence de créatures » (49:6.7).

Donc là non plus pas de question à poser.

Mais il en est aussi pour qui il restera un minimum de chances que renaisse en eux le désir de vivre. Il s'agit cependant d'êtres profondément affectés, de personnalités meurtries et tourmentées, de malades de l'âme.

La priorité ne sera alors certainement pas de les mettre au pied du mur, mais avant tout de les guérir. Là encore, leur poser une telle question me semble donc particulièrement peu adapté.

Peut un homme se rattraper après une vie pourrie ?
Peut la miséricorde intervenir à ce niveau ?

L'important, ce n'est pas la vie que nous aurons eu, ni ce que nous aurons fait.
L'important c'est l'état spirituel dans lequel nous serons en arrivant au trépas.

Evidemment, ainsi que nous l'avons vu précédemment, il y aura des « non récupérables ». Mais pour les autres, s'il reste une chance, même infime, pour que la personnalité soit corrigée, alors je ne vois pas pourquoi elle n'échapperait pas à l'annihilation.

Est-ce vrai que :
La miséricorde divine est plus forte que le péché des hommes.

Si ce n'était pas le cas… qui aurait des chances de survivre ?

Mais, comme on l'a déjà évoqué, il y a des limites à la miséricordes divine (21:5.7).

Cela dit, ceux qui auront eu besoin de la miséricorde divine pour échapper au néant, seront sans doute des personnalités dont le mental nécessitera d'être sérieusement redressé…

Ce qui peut être très long.
Et pas toujours très drôle.

Le livre d’Urantia dit que la résurrection n’est pas automatique et pour survivre il faut remplir certains critères.

Hé oui.
On n'a rien sans rien de nos jours, mon pauv' Monsieur…

tor écrit:
Pour changer un peu voici une question/devinette.
Qui était le chef visible d’Urantia après la rébellion de Lucifer et Caligastia – et pour combien de temps ?

On en a déjà un petit peu parlé, naguère.

Il y a d'ailleurs quelque-chose d'assez fascinant dans cette histoire, sur laquelle on nous donne peu de détails, et qui s'étale pourtant sur un temps considérable.

Les hommes de la terre sont retournés au premier âge de pierre, vivant en tribus arriérées, vêtus de peaux de bêtes, échevelés, livides, au milieu des tempêtes.

Mais ici et là de petites communautés isolées entretiennent la faible flamme de la civilisation. Et ces hommes racontent aux sauvages qu'un roi immortel règne sur une cité merveilleuse dans les montagnes, dont l'influence s'étend sur tout un pays, Et dont les envoyés volent jusqu'aux coins les plus reculés du monde.

Et qu'il existe d'autres puissantes cités, alliées du grand roi. Cependant, dans les contrées alentours, se dressent de redoutables forteresses, dont les habitants obéissent à un prince invisible, serviteur des ténèbres, qui commande aux démons et égare les hommes.

Mais heureusement la terre est aussi parcourue par de mystérieux sages, dotés d'un immense savoir…


On s'y croirait, hein ?
Dernière édition: il y a 3 semaines, 1 jour par Le Coeur. Raison: vocabulaire

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 3 semaines, 3 jours #3542

  • bonabo
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 238
  • Karma: 3
Si je me réveille un jour sur le monde des maisons ou plutôt, quand je me réveillerai, car c'est un fait acquis, sans doute comme Rutebeuf, je me poserai la question suivante: " Que sont mes amis devenus?"
Je suis sûr qu'on ne me posera pas la question: "veux-tu survivre?" Je l'ai déjà décidé! Que m'importe qu'il me faille attendre de fusionner avec mon Ajusteur pour que le fait de mon immortalité devienne réel.
Nous ne serons pas jugés sur notre vie et sur ce que nous aurons accomplis, c'est à dire sur des faits. Ce qui importera au moment de la mort terrestre et au moment de la résurrection, c'est ce que nous serons devenus! Nous avons commencé notre vie terrestre avec une certaine quantité de talents. La question qui se posera sera de savoir dans quelle mesure nous les aurons fait fructifier.
Lorsque l'amour existe, " faire quelquechose avec gratuité" devient une satisfaction personnelle et on répond alors en même temps à l'attente de Dieu le Suprême.
Lorsqu'il y a amour, il n'y a plus besoin de morale. Car, l'amour, c'est faire du bien aux autres. Alors, l'œil de la conscience personnelle disparaît.
Merci Le Cœur pour ce clin d'œil à Victor Hugo "Lorsqu'avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes.Echevelé, livide au milieu des tempêtes, Caïn se fut enfui de devant Jéhovah". Car, si Cain avait agit avec amour, sa conscience ne l'aurait pas poursuivi jusque dans la tombe. "L'œil était dans la tombe et regardait Caïn!"

Re: La vie morontielle après la mort - La résurrection il y a 3 semaines, 2 jours #3543

  • Dominikos
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 214
  • Karma: 2
tor écrit:
Croyez-vous qu’après la mort on pose la question suivant au défunt ?
Veux-tu survivre ou préfères-tu t’arrêter ici ?
Peut un homme se rattraper après une vie pourrie ?
Peut la miséricorde intervenir à ce niveau ?
Est-ce vrai que :
La miséricorde divine est plus forte que le péché des hommes.

Le livre d’Urantia dit que la résurrection n’est pas automatique et pour survivre il faut remplir certains critères.


Heinnn ?! quoi ?

Ça va pas de réveiller un ours en hibernation ?

Bon, sur la première question, « veux tu survivre etc... ». C’est une bien étrange question.

C’est un peu comme si, puisque tu viens de me réveiller, tu me demandais :

« Veux tu continuer à respirer ou t’arrêter ici »

Je ne connais personne, à part les plus malheureux d’entre nous, qui choisiraient d’arreter de respirer.

Et leur réponse n’aurait aucune valeur car faites, comme toute réponse, sur le moment, sans avoir tous les éléments nécessaires à une réponse objective.

Et un juge miséricordieux ne pourrait l’accepter.

On peut aussi se poser la question ici bas.

Et même le plus pervers des assassins souhaiterait continuer à vivre .

Et sa réponse n’aurait pas grande valeur.

Bon...il y aurait à développer, mais il faut que je redresse mon pelage d’ours ensommeillé.

Et mes précédents intervenants ursidés ont dit de très belles choses.

Sans parler de Victor Hugo et son gigantesque poème, La Légende des Siècles.

A +
Dernière édition: il y a 3 semaines, 2 jours par Dominikos.
Temps de génération de la page: 0.22 secondes