Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi

Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu
(1 visualisation(s)) (1) Invité
Avant de s'engager volontairement, l'Ajusteur est en possession des données complètes concernant le candidat susceptible d'être habité

SUJET: Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu

Re: Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu il y a 4 semaines #3106

  • samuel
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 144
  • Karma: 0
Salut André et tout les amis,

je suis en accord avec ta clarification !

Il y à bien sur une grande différence d’analyse et de jugement entre le cas par cas et la généralité.

C’est bien pour cela que le seul juge miséricordieux reste notre Père Créateur.

LU/P.1233 - §1 à 3 « C'est ce pouvoir de choix lui-même, cette marque distinctive universelle des créatures douées de libre arbitre, qui constitue la plus grande chance de l'homme et sa suprême responsabilité cosmique. La destinée éternelle du futur finalitaire dépend de l'intégrité de la volition humaine. Pour acquérir la personnalité éternelle, le divin Ajusteur dépend de la sincérité du libre arbitre du mortel. Pour réaliser un nouveau fils ascendant, le Père Universel dépend de la fidélité du choix du mortel. Pour rendre actuelle l'évolution expérientielle, l'Être Suprême dépend de la fermeté et de la sagesse des décisions-actions humaines.

Les cercles cosmiques de croissance de la personnalité doivent finalement être atteints, mais il peut arriver que, sans qu'il y ait faute de votre part, les accidents du temps et les handicaps de l'existence matérielle vous aient empêché de dominer ces niveaux sur votre planète natale. Si vos intentions et vos désirs ont une valeur de survie, des décrets seront émis pour prolonger votre période probatoire. On vous allouera du temps supplémentaire pour démontrer ce que vous valez.

Si jamais il y a un doute sur l'opportunité de faire avancer une identité humaine sur les mondes des maisons, les gouvernements de l'univers décident invariablement dans l'intérêt personnel de l'individu. Sans hésiter, ils élèvent cette âme au statut d'être transitionnel, tout en continuant leurs observations sur ses intentions morontielles et ses desseins spirituels émergents. Ainsi, la divine justice est certaine d'être accomplie et la divine miséricorde se voit accorder une nouvelle occasion d'étendre son ministère. »

En unicité.
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu il y a 2 semaines, 1 jour #3127

  • Le Coeur
  • Hors ligne
  • Gold Boarder
  • Message: 216
  • Karma: 1
Bonjour à tous,

(Samuel : ce n'est pas très prudent d'afficher son adresse e-mail sur un forum. Il y a un tas de robots spameurs et autres malveillants programmés juste pour éplucher internet et enregistrer toutes les adresses mail qu'ils peuvent trouver)

Tor écrit:
C’est étrange qu’il n y ait pas une communication meilleur entre l’ajusteur de pensée et le gardien Séraphique (…) bigbluebook.org/fr/113/4/5/

Effectivement. Mais ce passage parle d'une absence de communication apparente. Le révélateur souligne d'ailleurs : « Il n’est guère possible que cette magnifique coopération soit accidentelle ou fortuite ».

Ni accidentelle ni fortuite… Il s'agirait donc d'une coopération volontaire, mais basée sur un type d'échange qui échappe aux observateurs célestes… Lesquels en sont réduits, une fois de plus, à l'hypothèse.

Ce qui n'est pas le moins étrange. L'auteur de ce fascicule, en effet, n'est autre que le chef des séraphins d'Urantia. Comment cette autorité séraphique peut-elle ignorer un aspect si important de la mission d'auxiliaires séraphiques ?

Les personnalités invisibles aiment-elles donc à ce point le mystère quelles éprouvent le besoin de l'entretenir même entre elles ?

Il est vrai que les questions font avancer plus que les réponses.
Ce qui nous ramène d'ailleurs au déclin intellectuel de nos sociétés surinformées…

André écrit:
Tu développes, en nous référant un article dans "Pourquoi le QI chute-t-il en Occident ?"(…)
Imaginez ma consternation et constatation !!! (…) qu'en pense Dieu ?

Dieu, sans doute, en a vu d'autres.
Mais nous, évidemment…
Les fascicules consacrés à l'histoire de la planète indiquent que notre évolution a toujours été en dents de scie. Ce qui se passe en ce moment n'est donc pas tout à fait anormal.

Mais que peut-il résulter d'un écart intellectuel sans cesse grandissant entre la base et une élite de plus en plus minoritaire, sachant que ce phénomène se produit dans la partie la plus démocratique du monde, c'est à dire celle où règne la loi du plus grand nombre ?

Réponse : Sans doute encore de beaux jours pour le populisme…






Après tout, la démagogie était déjà le fond de commerce de Lucifer. Mais si nous désespérons des masses, nous pouvons nous rappeler que notre destinée est avant tout individuelle et spirituelle, et qu'elle s'accomplira loin de ce monde.

D'ailleurs, à ce sujet…

Tor écrit:
Jésus parle beaucoup de survive, de miséricorde et de pardon dans le livre d’Urantia – mais aussi de créatures qui ne choisissent pas de survivre – et qui ne veulent pas accepter la miséricorde et le pardon offert.

C'est une idée qui revient sans cesse dans la Révélation : ne parviendront pas au but ceux qui, en route, auront choisi de renoncer.

Tout repose donc sur nos intentions.

La volonté, l'aptitude à prendre des décisions libres et conscientes, c'est ce qui fait de nous des êtres responsables, et donc subissant les conséquences de leurs choix. En même temps, c'est parce que nous pouvons refuser la vie éternelle que le fait de l'accepter a une réelle valeur.

Si certains mortels pensent avoir suffisamment de bonnes raisons pour rejeter cette grâce, ceux qui ne cèdent pas à ces raisons en sont donc d'autant plus méritants.

Tor écrit:
Dommage que le livre d’Urantia ne donne pas le pourcentage de probabilité de survie.

Puisqu'en fin de compte cela ne dépend que de notre détermination, nous pouvons dire que nous avons tous, pris individuellement, cent pour cent de chances de succès. Il suffit de le vouloir vraiment.

Dit de cette façon, la réussite paraît même à la portée de tous. Pourtant, l'insistance avec laquelle on attire notre attention sur le risque d'échec, suggère que la décision cruciale pourrait ne pas être si facile à prendre. Mais la vraie difficulté, sans doutes, est d'arriver à un niveau spirituel ou l'option éternité ne pose plus de problèmes…

Tor écrit:
La miséricorde a des limites..
Le livre utilise quelque part la formule « quota de miséricorde épuisée »

En fait, dans un premier temps, le LU nous parle de la « miséricorde inépuisable du Père Universel » (1:4.4), puis du Fils Éternel, qui peut même « témoigner un supplément de miséricorde aux créatures » car il partage leur « expérience de filiation » (6:3.1).

Mais inépuisable ne signifie pas inconsidéré : « son amour de la droiture se manifeste nécessairement par une détestation égale du péché » et « Il est vrai que la sagesse refrène souvent son amour alors que la justice conditionne le rejet de sa miséricorde » (2:6.7).

C'est pourquoi, devenu Maître Fils, tout Michaël, débarrassé des limites qu'il avait lui-même imposé à son autorité souveraine, met effectivement des bornes à la miséricorde divine dont il est le représentant suprême dans son royaume :

« L’élévation d’un Fils de septuple effusion à la souveraineté incontestée de son univers signifie le commencement de la fin de longs âges d’incertitude et de confusion relative. À la suite de cet événement, tout ce qui n’a pas la possibilité d’être un jour spiritualisé sera finalement désagrégé, et tout ce qui n’a pas la possibilité d’être un jour coordonné avec la réalité cosmique sera finalement détruit. Quand les réserves de miséricorde interminable et de patience indicible auront été épuisées dans un effort pour gagner la fidélité et la dévotion des créatures volitives des royaumes, la justice et la droiture prévaudront. La justice finira par annihiler ce que la miséricorde n’a pas pu réhabiliter » (21:5.7).

Mais il faut, pour subir cette sanction, avoir fait preuve de dispositions extrêmement négatives et définitives.





Et cela nous ramène au baptême de Jésus (#3063). En effet, comme nous l'avons évoqué précédemment, ce sacrement fut l'évènement qui signala à l'Univers entier l'imminence de ce nouvel âge.

J'y reviens car l'étonnement de ces suprahumains ne laisse point de m'interloquer. En effet, si les Fils d'Effusion ne fusionnent jamais avec leur ajusteur, c'est pour de sérieuses raisons :

1. Cela ne leur apporterait rien
Les humains ordinaires doivent obligatoirement fusionner avec leur ajusteur pour devenir des enfants éternels du Paradis. Mais les Fils d'Effusion, eux, sont déjà des enfants éternels du Paradis. Il n'y a donc aucune nécessité pour eux à s'unir pour l'éternité avec un esprit dont le rôle aura été simplement de les soutenir durant les premiers temps d'un court séjour planétaire*.

2. Cela empêcherait leur accomplissement spirituel
En effet, le premier objectif d'une mission d'effusion est de permettre à un Fils Paradisiaque d'expérimenter la condition humaine dans sa totalité, de la naissance à la mort (20:5.4). Or, la fusion entre un Ajusteur et son hôte pendant sa vie matérielle fait échapper ce dernier au trépas, pour le propulser directement dans la vie morontielle (55:2.1). Jésus, à l'instar de tout Fils d'effusion, devant mourir comme un être humain normal, il ne devait donc pas fusionner.

3. Cela nuirait à la suite de leur mission
On l'oublie parfois, mais le véritable travail d'élévation spirituelle de la planète par le Fils d'Effusion commence après que celui-ci « a réussi à s’accorder parfaitement avec son Ajusteur intérieur » (20:6.4). Et ce service doit être exécuté en tant qu'être humain, dans le cadre d'une vie terrestre normale. Comme la fusion avec l'Ajusteur détruit le corps, elle aurait rendu impossible cette partie essentielle de la mission.

Que les suprahumains aient été surpris que Jésus ne fusionne pas indique donc qu'ils n'avaient pas la moindre idée de ce qu'est une mission d'effusion, voire même de ce qu'est vraiment un Fils d'Effusion.

C'est quand même vraiment extrêmement étonnant.


(*) Au passage… s'ils fusionnaient, cela diminuerait notablement le nombre de créatures éternelles, et cela sans aucune utilité. En effet, chaque fois qu'un mortel normal fusionne avec un Ajusteur, cela ne change pas le compte d'immortels, mais attribue à l'un d'entre eux une personnalité. En revanche, si deux êtres éternels fusionnaient entre eux, cela ferait à chaque fois un éternel en moins. Sachant que chaque monde matériel reçoit plusieurs missions d'incarnation (20:2.6) avec un Ajusteurs différent à chaque fois (20:4.3) et qu'il y a en tout sept mille milliards de planètes habitables dans le superunivers (15:2.17)…Cela ferait donc des dizaines de milliers de milliards de personnalités éternelles en moins pour la création (certes, des dizaines de milliers de milliards, par rapport au nombre d'Enfants du Paradis, c'est une goutte d'eau dans l'océan, mais tout de même… Pour le Suprême, la moindre existence est précieuse).
Dernière édition: il y a 1 semaine, 5 jours par Le Coeur. Raison: style

Re: Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu il y a 2 semaines, 1 jour #3128

  • samuel
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 144
  • Karma: 0
"je suis ton conseil"
Merci!
Samuel
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein

Re: Les ajusteurs de pensée. Des fragments de Dieu il y a 2 semaines #3129

  • samuel
  • Hors ligne
  • Expert Boarder
  • Lecteur et étudiant du livre d’Urantia depuis 2001
  • Message: 144
  • Karma: 0
Merci !!!!!!!
« L'esprit intuitif est un don sacré et l'esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don.» - Albert Einstein
Temps de génération de la page: 0.24 secondes